• Mot du Ministre provincial - OFM - ''Moi aussi!''

    Hiver 2018


    Mot du provincial
    Moi aussi!

    De son temps, François d'Assise s'est situé clairement du coté de ceux qui n'avaient pas de pouvoir, et que l'on appelait, à l'époque, les minores: les petits. Au Moyen-âge, ces personnes étaient souvent méprisées par les gens les plus en vue de la société. On ne voulait pas les voir, on les écrasait, ou on les traitait simplement comme des objets. Il est facile, pour les gens qui ont le pouvoir, de déprécier celles et ceux qui n'en ont pas.

    Sans ambigüité, François d'Assise s'est fait solidaire d'hommes et de femmes pauvres, rejetés et exploités. Il a pris parti, notamment, en renonçant aux avantages que lui conférait son statut de fils de riche marchand.

    Depuis l'époque de François, les sociétés occidentales ont bien changé. Heureusement, aujourd'hui, la majorité des personnes malades reçoivent des soins, des programmes sociaux viennent en aide aux plus pauvres, et le cadre législatif offre des recours à ceux et celles qui sont victimes d'abus ou d'injustices.

    La lutte pour la reconnaissance de la dignité de toute personne humaine n'est toutefois pas encore gagnée! Comment demeurer insensible au sort réservé – dans certains des pays les plus riches du monde – aux minorités raciales, aux réfugiés, aux sans-papiers? Comment ne pas entendre la clameur qui s'élève de mouvements comme celui du 'Moi aussi!', qui dénonce les abus et les violences sexuelles en milieux de travail?

    Depuis plusieurs mois déjà, des accusations crédibles sont portées à l'endroit d'hommes puissants, qui auraient pratiqué du harcèlement et agressé des femmes et des hommes vulnérables. Oui, il nous reste du chemin à parcourir dans la société, dans plusieurs familles, et – avouons-le, dans l'Église aussi – pour reconnaître à toute personne sa dignité.

    N'hésitons pas à dénoncer les violences et les abus de pouvoir qui subsistent dans nos sociétés. Le contexte actuel nous invite à construire des communautés accueillantes et inclusives, et à promouvoir la dignité de chacune et de chacun. Prenons résolument le chemin franciscain de l'accueil, de l'empathie et du respect!

    Frère Pierre Charland, ofm

    Ministre provincial

    source http://www.freresfranciscains.ca/

    --------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Entrevue avec l'abbé Robert JolicoeurStigmatins : le pape exhorte à protéger la fraternité - Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :