• Notre-Dame de Paris : vers une reconstruction à l’identique - VA

    Les travaux sur la cathédrale de Notre-Dame, le 10 juillet 2020.  

    Notre-Dame de Paris : vers une reconstruction à l’identique

    Après le terrible incendie du 15 avril 2019, une question avait agité le débat public en France : allait-on opter pour une reconstruction à l’identique de la cathédrale ou pour un «geste architectural contemporain», comme l'avait suggéré le président Emmanuel Macron? Aujourd’hui, la première proposition semble l’emporter.
     
    Quinze mois après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame-de-Paris et ému le monde entier, l’exécutif français a tranché: le joyau gothique sera reconstruit à l’identique. Dans la soirée du jeudi 9 juillet, après une réunion de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA),  l’Elysée a déclaré qu’Emmanuel Macron avait «acquis la conviction» d’une reconstruction à l’identique de la mythique flèche de Viollet-le-Duc qui surplombe la cathédrale. 

    La CNPA propose globalement une restauration de Notre-Dame et de sa flèche de la façon la plus proche de son état juste avant l'incendie survenu dans la soirée du 15 avril 2019. Peu après l’incendie, le chef de l’État avait lui évoqué la possibilité d’un «geste architectural contemporain», stimulant l'imagination de nombreux architectes, avec parfois des orientations fantaisistes qui auraient d'une certaine façon désacralisé le monument. Certains avaient proposé une flèche en verre, la création sur le toit d'un parc-jardin bio ou une terrasse panoramique…  

    Réouverture espérée en 2024 

    Le recteur de Notre-Dame, Mgr Chauvet, précisait sur notre antenne en juillet 2019 que l’ensemble de la reconstruction devrait respecter la structure du XIIe siècle, qui fort heureusement avait pu être préservée. «Je suis garant de la transmission de Notre-Dame», avait souligné le recteur. 


    Repoussé en raison du confinement, le délicat démontage de l'échafaudage qui entoure Notre-Dame, déformé et soudé par la chaleur de l'incendie, sera achevé «au plus tard fin septembre», a assuré il y a une semaine le général Georgelin, nommé pour superviser le chantier. De ce démontage dépend le début de la restauration proprement dite de Notre-Dame. Emmanuel Macron prévoit toujours une reconstruction en cinq ans avec une réouverture en 2024.

    source https://www.vaticannews.va/

    --------------------

    Articles récents
    ---------------------------------------
    « Les évêques canadiens tirent les leçons de la pandémieVidéo - Une chorale très spéciale... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :