• Parabole de la maison construite sur le roc ou sur le sable. - Élisabeth

    Parabole de la maison construite sur le roc ou sur le sable. (Mt 7, 24-27 ; Lc6, 46-49 

    Parabole de la maison construite sur le roc ou sur le sable. - Élisabeth

    C'est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l'applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc.

    Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle ne s'est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc. Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis, ressemble à un homme assez fou pour construire sa maison sur le sable. Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle s'est effondrée et sa ruine a été complète.

    Cet enseignement que donne le Christ est classé parmi les paraboles, cependant, il ressemble plus à un autre procédé, appelé « à quoi la chose peut-elle ressembler ? », employé également par les rabbins pour mieux faire saisir une idée abstraite à leurs élèves. Nous rappelons que la parabole, « mashal » en hébreu, enveloppe une idée sous plusieurs voiles ; il faut tous les retirer pour la comprendre. Ce n’est pas évident, c’est pourquoi le Christ devait expliquer, en privé, ses paraboles à ses disciples, « à ceux qui avaient des oreilles pour entendre ».

    En effet, ici, l’enseignement que Jésus nous partage ne présente aucune difficulté de compréhension, il nous dit qu’il ne suffit pas d’écouter ses paroles, qu’il faut les appliquer pour être avec lui. Et afin que nous prenions pleinement la mesure de son avertissement, il illustre son propos par un exemple concret.

    Nous sommes tous des bâtisseurs. Nous construisons des maisons. Des maisons extérieures, nos habitations, des maisons intérieures, notre personnalité, notre assise, nos valeurs. Sur un autre plan, la maison de Dieu, le Temple de Jérusalem ; le corps du Christ qui est Temple, notre corps, qui en lui, est temple. Le temple est le lieu où Dieu demeure, nous parle et où nous lui offrons notre vie.

    Le Christ rappelle ainsi que le judéo-christianisme est une religion de l’incarnation. Les choses se passent ici-bas et non pas dans un au-delà, un ciel, celui des idées ou autres. Il s’agit d’aimer Dieu et son prochain, avec son corps, ses sens, son sang, dans le quotidien de nos vies et suivant les commandements de Dieu donnés dans les Ecritures.  C’est ainsi, que nous lui construisons une demeure dans ce monde, que nous devenons corps du Christ, que notre corps devient temple.

    Avant cela, quelques lignes plus haut, le christ prévient, qu’il ne suffit pas de lui dire Seigneur, Seigneur pour entrer dans le Royaume, car ce qui importe c'est de faire la volonté « de mon père ». Ces paroles semblent assez dures et incompréhensibles. Il me semble en les écoutant qu’il veut nous dire qu’il y a peut-être un danger d’idolâtrie en ne faisant les choses qu’en son nom.  Il nous l’a répété à maintes reprises, « je fais la volonté de mon Père », « je vous conduis au Père, « je ne fais rien par moi-même ».  Sa mission, faire de nous des fils qui disent « abba ».  Il faut construire sa maison non pas sur lui mais sur le Roc, celui qui est appelé le Roc c’est le Dieu d’Israël, dans Son Nom très saint, le Tétragramme. Le Christ a dévoilé aux apôtres le sens des quatre lettres YHVH qui est celui du Père(Y) du Fils(V) et du Souffle de sainteté (H). La religion chrétienne n’est pas la croyance en Jésus mais bien plutôt en la Trinité  sainte, notre Roc

    Élisabeth

    ------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Les trois éléments-clés pour commémorer la Réforme, par le card. Koch (2/2) - ZenitMàJ. Pourquoi le Pape a-t-il démissionné le grand maître de l’ordre de Malte ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 1er Février à 10:25

    Merci, Élisabeth, pour cet article. Construire sa maison sur me paraît tellement évident !!!, sensé même!!! mais la pensée juive ouvre des horizons.  Ce que signifie "roc", et les différentes lettres de YHVH .

    Incroyable ! Dès le début de la Bible, D.eu est Trinitaire !!!

    Je vais méditer votre texte. Merci!

    Alice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :