• POUR UNE IA* AU SERVICE DU GÉNIE HUMAIN ET DE LA CRÉATIVITÉ

    * IA = INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

    POUR UNE IA AU SERVICE DU GÉNIE HUMAIN ET DE LA CRÉATIVITÉ

     

    Le Pape François a parlé à plusieurs reprises des sujets pour lesquels il nous appelle à prier ce mois-ci :

    “Prions pour que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain.”

    Ecoutons-le :

    En janvier 2018, dans son message au Forum Economique de Davos

     « L’intelligence artificielle, la robotique et les autres innovations technologiques doivent être employées afin de contribuer au service de l’humanité et à la protection de notre maison commune et non à l’exact opposé, comme malheureusement le prévoient certaines estimations. »

    En février 2019,  aux membres de  de l’Académie Pontificale pour la Vie, il  rappelle combien il est nécessaire et urgent  de réfléchir à « l’utilisation sans discrimination des moyens techniques ».

     «  Il existe d’ailleurs déjà le risque que l’homme soit ‟technologisé”, plutôt que la technique humanisée : on attribue trop vite à de soi-disant ‟machines intelligentes” des capacités qui sont proprement humaines. »

    En février 2020, Mgr Vicenzo Paglia, président de l’Académie Pontificale pour la Vie rappelle ses propos lors d’une  conférence de presse :

    « Le pape François demande à l’Académie de  développer la réflexion  sur le versant  des nouvelles technologies définies aujourd’hui comme émergentes et convergentes, comme les technologies de la communication, les biotechnologies, les nanotechnologies et la robotique. Avec les résultats obtenus par la physique, la génétique et les neurosciences, ainsi que par la capacité de calcul de machines toujours plus puissantes, il est aujourd’hui possible d’intervenir en profondeur dans l’humain. […]

    L’innovation numérique, en effet, touche tous les aspects de la vie, personnels et sociaux ; elle affecte notre manière de comprendre non seulement le monde mais aussi nous-mêmes. Les décisions, notamment les plus importantes comme celles qui concernent le domaine médical, économique ou social, sont aujourd’hui le fruit du vouloir humain et d’une série de contributions algorithmiques. La vie humaine se trouve au point de convergence entre l’apport proprement humain et le calcul automatique, de sorte qu’il est de plus en plus complexe d’en comprendre l’objet, d’en prévoir les effets et d’en définir les responsabilités ».

     S’en suivra, quelques jours plus tard l’ « Appel de Rome pour une éthique de l’intelligence artificielle » :

    « Le 28 février 2020. L’Académie pontificale pour la vie, Microsoft, IBM, FAO et le gouvernement italien, ont signé comme premier «Appel à une éthique de l’IA», un document élaboré pour soutenir une approche éthique de l’intelligence artificielle et promouvoir un sens des responsabilités parmi les organisations, les gouvernements et les des institutions dans le but de créer un avenir dans lequel l’innovation numérique et le progrès technologique servent le génie humain et la créativité et non leur remplacement progressif .»

    Claire Ranquet, Equipe France

    Download PDF Télécharger au format PDF
    SOURCE https://www.prieraucoeurdumonde.net/
    ------------------------------
    Articles récents
    « Votre attention SVP - 30 secondes pour le bien de tous - RC3ème EXTRAIT du LIVRE- Journal d’un malade ordinaire - Élisabeth »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :