• Prier. Mais comment ? - Alice

    Prier. Mais comment ?

    Prier. Mais comment ? - Alice

    Durant la semaine sainte, j’ai vu une photo d’une personne allongée, face tournée vers le sol, sur la pierre dure et froide, dans le chœur d’une église. Cette image, je n’arrive pas à l’effacer de ma mémoire tellement elle me choque !

    Prier le seigneur, est-ce commencer par SE regarder dans son indignité et rajouter de l’humiliation à son indignité ? Prier pour sauver son âme ?

    Lorsque j’étais gamine, nos parents nous emmenaient à la messe du dimanche. Nous avions chacun, chacune, un missel pour suivre en français, les textes de la cérémonie que le prêtre célébrait en latin. Dans ma famille, je me suis toujours sentie très aimée !!! Chaque soir, la famille était réunie pour dire, à genoux, la prière du soir : récitation du « Notre Père », « Je vous salue Marie », du « Je confesse à Dieu », des actes de Foi, d’Espérance et de Charité. Bon apprentissage des textes ! Mais est-ce cela prier ?

    Lors du culte protestant, à la télé, le dimanche de Pâques, j’ai apprécié la mise en scène sur ’’comment’’ prier. N’est-ce pas là une réponse à ma question ? !!! Une jeune rencontre un amie et lui dit : « Je suis convertie. Je prie. Ah ! Comment déjà ? Ah ! oui ! Je ferme les yeux… Bon, tant pis, je les ouvre…Les mains jointes… » Et chaque personne rencontrée, l’interroge : «  -- Que fais-tu là ? – Mais, je prie ! – Mais ce n’est pas du tout comme cela qu’il faut faire ! » Et chacun, chacune de donner ’’ La’’ façon de faire…

    Alors : comment doit-on être ? Une personne debout ou à genoux, ou prosternée, ou allongée vers le sol ou vers le ciel, ou même la tête tournée vers soi-même, vers une autre personne, vers les autres ? Une personne assise, qui se lève, qui se rassied, qui se relève… (la danse de saint Guy ) ou qui dort faisant l’oraison de saint Pierre, ou qui médite, lit, écrit… Comme je remercie mon amie Jeannette qui, après avoir écouté mon premier texte, m’a dit « Dans le fond, Alice, pour toi, écrire, c’est ta façon de prier. » Pouvons-nous être une personne, les bras croisés en chantant : « Les mains ouvertes devant Toi, Seigneur ! Pour T’offrir le monde… » ? Pour offrir ou quémander…Lorsque le soir, je m’allonge confortablement dans le lit, je dis souvent : « Seigneur, je me laisse contempler par Toi qui est Amour… et je vois l’autre … » Je m’endors avec confiance pour me réveiller avec un « Merci, Seigneur » et je m’émerveille !!!

    Trouver la bonne position, en réalisant ce que signifie prier, ( ce qui a été dit lors de ce culte ): « Prier, c’est trouver la présence du Seigneur »

    Trouver dans ma vie Ta Présence.

    Tenir une lampe allumée.

    Choisir d’habiter la Confiance.

    Se savoir aimée et aimer. »

    Prier, me sentir habitée ! « C’est dans un cœur dénudé qu’il peut trouver place. » Merci, aussi, pour cette magnifique réponse ! Cœur dénudé, dépouillé de moi-même pour laisser place à tant d’autres ! Et Te sentir, présent, Vivant, au milieu de toutes ces personnes. Ô Joie d’avoir découvert cela ! Et de pouvoir dire : « Quelle joie de découvrir Ta Présence dans ce petit groupe de personnes âgées, réunies, en ce moment, pour jouer aux cartes, sortir de chez soi et faire des rencontres. Joie de savoir que Tu es là !!! Tu m’aides à rester attentive à chacune de ces personnes, à voir en chacun, chacune, Ta Présence… »

    Prier, respiration de l’âme… Prier, c’est marcher sur le chemin de l’Amour… C’est être membre de toute la famille humaine. Voir le Christ présent, Vivant, en moi, en toute personne, c’est découvrir la soif des autres, la soif de Justice, de Dignité, de Liberté, de Fraternité-Sororité, de Paix !

    Toi, Seigneur, que nous dis-tu ?

    « Ne rabâchez pas comme des païens et dîtes : « NOTRE Père-Mère ! Que l’Amour inonde la terre, inonde nos cœurs ! »

    Prenons conscience que Dieu est notre parent qui nous aime avec une infinie miséricorde. Tu nous la décris dans la parabole de l’enfant prodigue. Dieu nous aime… Il se soucie de nous, scrute l’horizon et dès qu’Il nous voit, Il accourt vers nous et nous relève, nous invite à la fête.Cette miséricorde, cet amour infini ne s’accompagne d’aucune sanction. Dieu-Amour ne nous punit ! Il nous invite à la fête !!! Le Seigneur ne nous dit pas de faire une introspection mais nous invite à contempler son Amour. L’enfant prodigue se souvient de cet Amour du Père pour lui et pour ses serviteurs…NOTRE Père-Mère nous invite à découvrir son regard empli de Fierté, cette fierté pour nous, tous et toutes, qui sommes ses enfants !!!

    Cette Fierté qui nous donne notre dignité humaine, dignité d’enfant de Dieu pour chaque personne. Et cela me met le cœur en fête, en Joie, en Paix, le cœur léger… dans une réelle liberté dans l’amour de mes frères et sœurs…

    Puis, Seigneur, Tu nous dis : « Bienheureuse toute personne qui écoute La Parole ET qui la met en pratique ! » Se Savoir aimée et aimer !!!

    Alice

    -----------------------------------

    Les nouveautés - OFS-Sherb

     

    « Être vrai devant Dieu pour développer une Vie authentique. - BrunoMiséricorde - TEL FILS, TEL PÈRE - Revue Parabole »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Stella
    Vendredi 1er Avril 2016 à 13:31

    ll n'y a qu'un mot :" MAGNIFIQUE "

      • Alice Damay-Gouin
        Samedi 2 Avril 2016 à 10:19

        Merci, Stella; Cela me va droit au cœur, cela me le réchauffe! merci!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :