• Quand Jean Paul II parlait à la jeunesse : dix paroles à retenir

    Quand Jean Paul II parlait à la jeunesse : dix paroles à retenir

    © OR/CPP/CIRIC
    08-10 mai 1993 : Jean Paul II en Sicile, Italie.
     

    Fondateur des Journées mondiales de la jeunesse en 1984, même s’il s’en défendait, Jean Paul II a marqué les esprits comme étant le Pape qui se préoccupait de la jeunesse. Dix citations de lui qui le prouvent.

    « Ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont inventé les JMJ » se plaisait à répéter Jean Paul II. Pourtant, dès son élection, le Pape a tenu à mobiliser la jeunesse afin d’en faire une force pour l’Église. Avec à son actif 10 JMJ, au Vatican, à Paris, à Toronto ou à Manille, Jean Paul II a réussi à s’imposer tout au long de son règne pontifical comme le pape des jeunes. En témoignent ces dix belles citations : 

    « Je veux m’adresser aux jeunes, vous êtes l’avenir du monde l’espérance de l’Église, vous êtes mon espérance. »

    Rome, 22 Octobre 1978 

    « Réfléchissez bien, vous les jeunes qui êtes précisément à l’âge où l’on tient tant à être beau ou belle pour plaire aux autres ! Un jeune homme, une jeune fille doivent être beaux, avant tout et surtout intérieurement. Sans une telle beauté intérieure, tous les autres efforts tournés seulement vers le corps ne feront — ni de lui ni d’elle — une personne vraiment belle. »

    Rome, 22 novembre 1978 

    « Avec toute ma confiance et toute mon affection j’invite les jeunes de France à relever la tête et à marcher ensemble sur ce chemin, la main dans la main du Seigneur. “Jeune fille, lève-toi ! Jeune homme, lève-toi !” »

    Paris, 1er juin 1980 

    « Je suis persuadé que, comme presque tous les jeunes d’aujourd’hui, vous êtes préoccupés par la pollution de l’air et de la mer, et que la question de l’écologie vous tient à cœur. Vous êtes choqués du mauvais usage des biens de la terre et de la destruction progressive de l’environnement. Et vous avez raison. Il faut entreprendre une action coordonnée et responsable avant que notre planète ne subisse des dommages irréversibles. Mais, chers jeunes, il existe aussi une pollution des idées et des mœurs qui peut conduire à la destruction de l’homme. Cette pollution, c’est le péché, d’où naît le mensonge. »

    Saint-Jacques-de-Compostelle, 19 août 1989 

    « Chers jeunes, le Christ est notre espérance ; il est notre joie. Au cours des jours à venir, ouvrez votre cœur et votre intelligence au Christ. Vous faites partie de l’Église qui veut vous dévoiler le chemin du Salut et la voie du bonheur. Je vous invite à vous laisser guider par le Seigneur et à faire route ensemble avec Lui. »

    Paris, 21 août 1997  - LIRE LA SUITE ICI

    --------------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « « Oui, Dieu aime ce Québec, notre Québec » - Sel et LumièreVIELLE... - Alice »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :