• QUELQUES REFLEXIONS A PROPOS DE LA PRIERE -art 47 Suzanne

    QUELQUES REFLEXIONS A PROPOS DE LA PRIERE

     

     

    des hommes et des dieux La prière et le sentiment religieux font partie de l’homme tout au long de son histoire… « Par la création, Dieu appelle tout être du néant à l’existence … Même après avoir perdu la ressemblance avec Dieu par son péché, l’homme reste à l’image de son créateur. Il garde le désir de Celui qui l’appelle à l’existence. Toutes les religions témoignent de cette quête essentielle des hommes. »[1]

    Ainsi, « le désir de Dieu est inscrit dans le cœur de l’homme, car l’homme est créé par Dieu et pour Dieu ». L’image du Créateur est imprimée dans son être et il ressent le besoin de trouver une lumière pour donner une réponse aux questions qui concernent le sens profond de la réalité. 

     

    Il n’est pas rare que des personnes qui se déclarent non croyantes réclament nos prières à l’occasion d’un évènement malheureux, d’une maladie, d’un décès ou d’une décision importante à prendre ou même d’un désir qu’elles souhaitent voir s’accomplir. Il est vraisemblable que ces personnes croient qu’il y a quelque chose ou quelqu’un qui peut influencer le cours des évènements. D’une certaine manière, elles savent qu’il est possible de s’adresser à Dieu et qu’il est possible de Le prier. Elles croient à la force de la prière car elles portent en elles une soif d’infini, une nostalgie d’éternité, une recherche de beauté, un désir d’amour, un besoin de lumière et de vérité qui les poussent vers l’Absolu. Elles portent en elles le désir de Dieu.

    Dans ce besoin de s’ouvrir à autre chose ou à quelqu’un, nous pouvons les aider à sortir d’elles-mêmes pour aller vers Celui qui est en mesure de remplir l’ampleur et la profondeur de leur désir. C’est l’occasion de leur dire qu’elles peuvent elles-mêmes prier et que Dieu entendra leur prière.

     

    Une objection peut surgir : Je ne sais pas prier. Ou bien : Prier c’est difficile. Nous le savons bien. Savons-nous réellement prier ? La prière est une attitude intérieure, avant d’être une série de pratiques et de formules éprouvées ; elle est une manière d’être devant Dieu, avant d’être l’accomplissement d’actes de culte ou la prononciation de paroles. La prière a son centre et plonge ses racines au plus profond de la personne. La prière est d’abord un acte de gratuité, un regard tourné vers l’Invisible, un acte de déposition qui nous fait expérimenter la force de la filiation et de l’amour.

    Dans la prière, l’homme se considère lui-même et déclare ses limites, sa faiblesse, son besoin, son désir et tout ce qui peut jaillir de son existence. Il se dépose face à Dieu, à partir de Dieu et par rapport à Dieu. Il se sait « pécheur ». Il fait l’expérience d’être une créature qui a besoin d’aide, incapable de se procurer toute seule l’accomplissement de sa propre existence et de sa propre espérance.

     

    Faut-il savoir prier pour prier ? L’important est de savoir que, même si l’homme oublie son créateur, Dieu ne cesse de nous appeler le premier à la rencontre mystérieuse de la prière. Ainsi, « cette démarche d’amour du Dieu fidèle est toujours première dans la prière, la démarche de l’homme est toujours une réponse »[2]. Par la prière nous allons à Dieu, par elle, Dieu nous est donné comme une présence.

    Au fur et à mesure, au cœur de cette réciprocité d’appel, nous apprenons à prier en nous plaçant sous son regard, sachant que si nous ne le voyons pas, il est là, au fond de notre cœur, dans ce lieu sacré que rien ni personne, quels que soient les évènements de notre vie, ne peut ou n’a pu atteindre ni souiller. Il est là dans ce lieu unique, réservé, prêt pour accueillir cet instant où va se vivre la force de cette énergie et de cette communion.

    L’expérience de la certitude de la Présence ne relève pas d’une réflexion intellectuelle ni même du fruit de notre imagination, mais d’un état et d’une vision intérieure inattaquables. La prière ouvre le cœur de l’homme à Dieu. Elle sacralise le temps et transforme l’homme.

     

    La prière nous porte et nous éveille chaque jour davantage. Lorsque, au cours de la journée, nous interrompons notre activité pour faire place à la prière, nous prenons un temps pour « faire le point ». La force qui nous anime dans ces moments-là, nous permet de reconsidérer les évènements et de poursuivre notre activité dans la vigilance. Il est alors possible de trouver un équilibre entre présence au monde et contemplation, communion et solitude ou silence intérieur.

    Sous l’effet de la persévérance et de la grâce, la prière progresse au rythme de notre transformation. Si au début elle est chargée de nos préoccupations et de nos craintes, de nos demandes ou de nos supplications, peu à peu, elle se spiritualise.

     

    La prière est ce dont nous avons le plus besoin dans notre vie. Apprenons à déposer nos vies davantage devant Dieu, apprenons à reconnaître dans le silence, dans l’intimité de nous-mêmes, sa voix qui nous appelle et nous ramène à la profondeur de notre existence et à la source de la vie. La prière est un souffle issu du Souffle. Souffle jaillissant des profondeurs de l’être pour faire place au dialogue d’amour. Or, l’amour vrai est audacieux, il questionne, il cherche. Il demande même des explications. L’amour vrai sait attendre, il ne force pas les évènements, Dieu est là ! L’amour vrai sait aussi se taire, il sait aller à Dieu non pour lui parler mais pour l’entendre nous parler.

     

    Par la prière, ouvrons-nous à la relation avec Dieu, qui est Amour infini.[3]

     

    Suzanne Giuseppi Testut  -  ofs

    Autres dossiers

     

     

     



    [1] Catéchisme de l’Eglise Catholique. Cité par Benoît XVI – Audience générale 11 mai 2011

    [2] Op. Cit

    [3] Cf. Audience Générale, Benoît XVI du 11 mai 2011 ;

    Cf. notre livre « La déposition », p. 296-304, Nouvelle Cité

    « « Découvre ton chemin » : Festival vocationnel de la JMJVidéo - Qohélet : le bonheur des joies simples (Qohélet 1; 5; 11)-InterBible »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :