• Réactions « Marie et Joseph : un couple véritable » - InterBible

    Réactions « Marie et Joseph : un couple véritable »

     

    http://ekladata.com/hgKBAn3JNefbNuSAd3Vl1_HpKi4.jpgSuite à l’article d’André Myre Marie et Joseph : un couple véritable plusieurs personnes nous ont contactés pour nous donner leurs réactions et commentaires sur cette question. Cet article portait sur Mt 1,25a qui parle de Joseph et de sa femme : « Il n’eut pas de relations sexuelles avec elle avant la naissance de leur fils. » L’implication est évidemment qu’ils en eurent après. Voici la teneur des courriels reçus en réaction à ce texte controversé.


    Pour ma part, j'ai bien cru comprendre d'après les textes du Nouveau Testament que Marie était vierge jusqu'à la naissance de Jésus. Le fait que par la suite, elle aurait eu une vie maritale normale avec Joseph ne fait pas d'elle une femme qui a moins de valeur. Pour moi, elle est la Femme choisie, la mère du Christ qu'elle ait eut des relations sexuelles ou non après la naissance du Sauveur. Dieu n'a-t-il pas choisi la sexualité comme moyen de multiplier la race humaine? Elle est cette femme merveilleuse que j'aime comme une mère et à qui je demande souvent d'intervenir auprès de son Fils quand je vis des moments difficiles. (Denise)


    La parole de l'Archange à Joseph « Ne craint pas de prendre Marie pour épouse », combinée à d'autres passages tels qu’« Il ne la connut point avant qu'elle ait mis au monde son fils » et le passage mentionnant les frères de Jésus indique très clairement que Marie a eu d'autres enfants après Jésus. Cela ne me pose aucun problème de savoir que Marie et Joseph ont eu une vie matrimoniale normale, épanouie et fidèle, après la naissance de Jésus, et jusqu'à la mort de Joseph. Marie et Joseph n'avaient tout simplement pas que Jésus dans leur vie, car ils avaient d'abord l'un et l'autre, l'un pour l'autre, comme tout couple normal.

     

    Mais que l'Église affirme le contraire, cela ne doit pas vraiment surprendre. Plusieurs Pères de l'Église, du reste très savants sur certaines questions, ont tracé tout de même de drôles de chemins, au nom de la Tradition.

     

    Le fait est simple : la quasi-totalité des personnes de sexe masculin exerçant un pouvoir religieux ont eu de tout temps, et continuent d'avoir, de sérieux problèmes quant à la perception d'une sexualité normale, spirituellement positive. L'union d'un homme avec une femme est restée dans leur imaginaire comme le boulevard du péché (confusion totale entre plaisir et péché).

     

    Je ne méprise pas le célibat consacré, mais je lui dénie toute « suprématie vertueuse » sur le mariage, car l'un de ses plus grands fondements, à savoir l'argument selon lequel « on ne se marie pas au Royaume de Dieu » est carrément mal compris : on ne mange ni ne boit non plus au Royaume de Dieu, mais ce ne sera jamais une raison valable pour que tout le monde essaie d'aller en grève de la faim!

    Les motivations de la croyance en une Marie n'ayant eu que Jésus pour enfant, et ayant conservé une « virginité perpétuelle » apparaissent clairement comme contraires à la Bible et on peut les rechercher partout ailleurs, sauf dans l'humble acceptation de la vérité. (Conrad)

     

    Je suis tout à fait d’accord pour replacer la perspective de la virginité de Marie dans le contexte historique et social du Nouveau Testament. Je peux comprendre que les premiers pères de l’Église aient voulu sanctifier le symbole de la virginité, mais toute cette croyance contribue malheureusement aujourd’hui à rendre la foi moins crédible aux yeux des non-initiés. Les gens trouvent plus raisonnable de croire aux événements qui s’expliquent de façon naturelle plutôt que surnaturelle. Cela n’enlève rien à la grandeur d’âme de la mère de Dieu. (F. Beauregard)

    Bravo, c’est la première fois que je lis des choses aussi claires sur un site catholique. Vous avez bien raison de bien séparer la lecture biblique et la tradition dogmatique. Résultat, on risque un dédoublement de notre être de chrétien!
    Je pense qu’il faut privilégier le texte de la Bible, surtout quand il est si clair, ce qui est loin d’être toujours le cas. Il faut aussi accepter plusieurs lectures, dont une lecture traditionnelle (les Pères de l’Église, les grands saints). À condition que la réciproque soit vraie. Et pour le reste penser que c’est la Tradition, en distinguant cependant les conciles et les ajouts jamais vraiment reconnus, par exemple la virginité « avant, pendant et après »... La Tradition c’est toute une culture qui nous a façonnés, qui a donné des œuvres sublimes, et qui a eu un sens et sans doute en garde un pour nos jours. L’idée d’une virginité perpétuelle est une image forte, d’un engagement total, de tout l’être, d’un don total à Dieu. Oui, Marie est la Servante du Seigneur, ce n’est sans doute pas une femme, une épouse, une ménagère ordinaire! J’espère que nous aurons une suite à cette ouverture. Merci pour tout. (S. Ceruti)

    La virginité de Marie, après la naissance de Jésus, pourrait-elle signifier que Marie est restée « en tout point fidèle » au Dieu d’Israël? Bien à vous et merci pour le travail réalisé. (F. Dermaux)

    Si Marie et Joseph ont eu tant d’enfants après Jésus, pourquoi celui-ci a-t-il, du haut de la Croix, confié Marie à Jean? Tous les autres étaient déjà morts? (J. Lafourcade)

     

    Pour moi, le fait que le Nouveau Testament ne dit pas que Marie est vierge après sa cohabitation avec son époux Joseph se comprend parce que la vraie question est la résurrection de Jésus Christ. Le Nouveau Testament indique et insiste sur cette question centrale et non sur les détails comme les faits et gestes quotidiens de Marie et de Joseph. L’important est l’action salvatrice du Dieu d’amour qui veut que tout homme soit sauvé. L’important est que le Père très miséricordieux par l’amour du Fils Rédempteur dans la force de l’Esprit Saint redonne la Vie éternelle d’amour, de joie et de beauté à toute l’humanité. (M. Tonetti)

     

    Et vous qu’en pensez-vous? Écrivez-nous pour nous dire ce que vous pensez de cette discussion au sujet de la virginité de Marie suite à la lecture du texte d’André Myre Marie et Joseph : un couple véritable.

     

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « La crise serait-elle un défi spirituel ? - BrunoParabole du chouchou - Alice »

  • Commentaires

    2
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:15

    Je pense que Marie est restée Vierge avant et après la naissance de Jésus.Cela ne l'empêche pas d'aimer tendrement Joseph!Nous voulons toujours juger avec  NOS critères selon lesquels un vrai couple "doit" avoir des rapports sexuels! Eh bien NON ce n'est pas obligatoire!La Sainte Famille ne fonctionnait pas comme cela!L'Eglise nous l'enseigne, "Les récits  évangéliques comprennent la conception virginale comme une oeuvre divine qui dépasse toute compréhension et toute possibilité humaine. "Cequi a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint"  dit l'Ange à Joseph au sujet de Marie, sa fiancée .(...) L'approfondissement de sa foi en la maternité virginale a conduit l'Eglise à confesser la virginité réelle et perpétuelle de Marie même dans l'enfantement du Fils de Dieu fait homme . En effet la naissance du Christ "n'a pas diminué, mais consacré l'intégrité virginale de sa mère.La liturgie de l'Eglise célèbre Marie comme la Aieparthenos , "toujours vierge". (....) Jésus est le Fils unique de Marie.Mais la maternité soirituelle de Marie s'étend à tous les hommes qu'Il est venu sauver (...) "'Catéchisme de l'Eglise Catholique "paragraphes 497et suivants) 

    Merci Richard pour ce dialogue enrichissant! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Samedi 1er Septembre 2012 à 23:29

    Merci Jean-Michel pour ta contribution

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :