• Répudier - InterBible

    Répudier

    repudier.jpg Les relations de couple aujourd’hui semblent très difficiles et les séparations sont plus nombreuses qu’avant. Les relations hommes/femmes étaient très différentes dans la culture patriarcale de la Bible. Pourtant certaines préoccupations bibliques pourraient continuer à alimenter notre réflexion sociale puisqu’elle porte sur les mêmes sujets : les causes de divorce, leur nombre élevé et la possibilité de remariage.

     

              D’abord, il faut savoir que légalement, dans la culture biblique, le mari est propriétaire et maître de sa femme. Il a tous les pouvoirs sur elle. Parmi ceux-ci, il peut choisir de la répudier; c’est-à-dire de divorcer, et de la renvoyer. Les motifs de répudiation restent assez flous : la femme devait soit avoir une tare, un défaut ou avoir commis l’adultère. Le mari devait alors faire écrire une lettre de divorce attestant que cette femme était libre.

     

              Une femme répudiée peut se remarier, mais elle ne peut pas le faire avec son premier mari. De son côté, une femme ne pouvait demander la séparation du mariage.
    Un homme qui avait commis un tord à sa femme soit en l’accusant injustement de prostitution, soit en abusant d’elle avant le mariage, ne pouvait répudier sa femme.


    Le prophète Malachie s’élève contre la pratique du divorce et contre le nombre élevé de divorces qu’il observe (Malachie 2,14-16). En effet, selon ce prophète pour gouter à la fidélité du Seigneur, le peuple doit rester fidèle dans sa pratique religieuse, mais aussi dans la fidélité de l’alliance entre un homme et une femme.     

     

              La pratique de la répudiation reste la même dans le Nouveau Testament. Au début de l’évangile de Matthieu, Joseph pense répudier Marie, son épouse qui est enceinte avant qu’il ait une relation sexuelle avec elle. Selon le livre du Deutéronome, Joseph aurait eu le droit de la répudier, mais il décide de la garder puisqu’il comprend que l’origine de cet enfant est divine et non pas d'un adultère.

     

              Jésus va prendre position contre la répudiation [1]. Il s'agit d'une des ruptures les plus claires entre Jésus et la loi de Moïse. Il cite le livre de la Genèse qui marque l’unité de deux chairs qui n’en font plus qu’une (Genèse 2,24). Une des raisons possibles est que Jésus interdit la répudiation pour protéger les femmes qui, une fois divorcées, se trouvaient dans des situations financières et sociales très précaires. Elles n’avaient souvent pas le choix et devaient se prostituer.

    [1] Voir Marc 10,11s; Luc 16,18; Matthieu 19,1s.

    Sébastien Doane

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « Redonnons un souffle d'Espérance en cette Année 2013 ! - BrunoComme un point d’orgue : le Psaume 150 - InterBible »

  • Commentaires

    1
    Joffres Jean Michel
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    Enfin une réponse claire sur l'attitude de Jésus devant le difficile problème de la répudiation. Merci de l'avoir écrit et mis sur le Net! Jean Michel OFS (de Paris).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :