• « Seigneur ! Je m’abandonne en Ton Amour ! » - Alice

    « Seigneur ! Je m’abandonne en Ton Amour ! »

    Merci, Seigneur ! Pour ce dessin d’enfant que j’admire pour sa simplicité, qui me bouleverse, qui m
    ’invite à prier, à T’offrir le monde, à m’ouvrir au monde, à toutes ces personnes si différentes les unes des autres
    , différences qui sont nos richesses mutualisées ! Que, dans ton Amour, nous sachions Bien Vivre Ensemble, en toute Dignité, dans le Respect mutuel !

    Seigneur ! Fais que je voie ! Que je Te voie en moi, en toute personne, dans toute la création !

    Seigneur ! Je m’abandonne en Ton Amour !

    Seigneur ! Je me laisse contempler par Toi qui es Amour ! Je m’abandonne en Toi ! Je me laisse imbiber, imprégner de ton Amour ! Et je vois… l’autre ! Tu sais, Seigneur ! la personne qui… ! Tu nous enveloppes d’un même Amour ! Tu nous apprends à changer notre paire de lunettes, à nous regarder avec Bienveillance, d’une manière positive, à découvrir Ta Fierté pour nous, tous et toutes, qui sommes Tes enfants.

    Que cette Fierté nous rende notre Dignité humaine ! Qu’elle nous donne la joie de vivre, la faculté de nous émerveiller, de vivre et d’aimer, de marcher ensemble en nous entraidant mutuellement, de nous engager au cœur de ce monde, d’être levain dans la pâte humaine !« Seigneur ! Je m’abandonne en Ton Amour ! » - Alice

     Oui, ce dessin me bouleverse. Pourquoi ? Je ne sais pas.

    Je relève les mots écrits à l’intérieur du cercle signifiant le monde : « Partager, Aimer, Egalité, Offrir, Communiquer, Aimer, Donner, Coopérer, Accompagner. » C’est-à-dire les limites du Bon Samaritain qui se penche avec Douceur, Tendresse, Délicatesse, Respect, sur la personne blessée, pour lui donner les premiers soins, la relever, lui rendre sa Dignité, la remettre en de bonnes mains mais qui, (hélas !!!) n’attend rien de cette personne blessée !!!

    Seigneur ! Tu nous as parlé de Bon Samaritain mais aussi, Tu nous invites à découvrir d’autres façons d’aimer. Tu nous invites à vivre dans l’esprit de pauvreté, à avoir besoin des autres ! Tu l’as signifié dans tes actes, dans tes paroles : ta manière de provoquer la Rencontre avec la Samaritaine : « Fatigué… Donne-moi à boire » Et la Samaritaine, forte de cette Rencontre, change, devient Ton premier missionnaire : « Laissant-là sa cruche… Des habitants croient en Toi grâce à ses dires… ! »

     Oui, Seigneur ! Penchons-nous sur toutes les personnes blessées dans leur corps, dans leur cœur mais aussi, redonnons à ces personnes, la Vie, en leur faisant comprendre que nous avons besoin d’elles. Découvrons leurs qualités, leur connaissance, leur savoir-faire, … pour continuer ensemble sur la route en nous entraidant mutuellement !

    Seigneur ! J’ai soif d’amour, d’amitié ! Merci pour toutes ces miettes d’amour données ou reçues, pour tous ces « petits miracles d’amour » qui donnent Espérance. Merci pour toutes ces joies vécues lorsque j’ai osé demander un service, ou lorsque j’ai accepté l’aide que l’on m’a proposée. Joie, lorsque cela aboutit à un échange véritable, lorsque nos cœurs ne font plus qu’un ! « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant lorsque… ? Vite ! Retournons vers nos frères, nos sœurs ! » Engageons-nous dans ce monde, marchons ensemble en nous aidant mutuellement !

    Déposons notre fardeau ! Portons celui des autres !

    Seigneur ! La souffrance m’a trop longtemps submergée. J’ai ployé longtemps sur ce lourd fardeau que d’autres, aveuglés par le mal, ont mis sur mes épaules, me disant la conduite à avoir, me rappelant sans cesse ma vie de péchés, mon indignité, dépréciant notre humanité, m’inoculant sans cesse, le virus de la ’’ mauvaise conscience ’’.

    Mais Toi, Seigneur ! Tu T’es Incarné pour nous annoncer la Bonne Nouvelle : Dieu, NOTRE Père-Mère, nous aime.

    Seigneur ! Je m’abandonne en Ton Amour !

    Merci, Seigneur de me savoir aimée ! Tu m’as dit : « Toi qui plies sous le fardeau, viens à moi, mon joug est léger. » Merci ! Seigneur ! J’ai mis ma Confiance en Toi, je suis sûre de Ta Parole ! Je m’abandonne en Ton Amour ! Tu es là au cœur de ma vie, en mon cœur ! Présence Vivante, Agissante, Aimante. Tu m’habites et je ressens cette Présence, intimité avec Toi ! Et je découvre la force de ton Amour : Tu as brisé toutes mes chaînes !!! Plus de mauvaise conscience ! Merci, Seigneur, de voir les œuvres de Ton Amour, de voir tous ces petits miracles d’amour autour de moi !.

    Je suis légère, je chante, je danse ! Joie ! Paix ! Merci !

    Je suis une femme libre, libérée ! Et je peux retourner vers mes frères et sœurs, sûre de Ton Amour ! Aujourd’hui est une belle journée (!!!) ouverte au monde, ouverte aux autres dans la contemplation de Ton Amour Vivant, Agissant !

    « Aime et fais ce que tu voudras » disait Augustin.

    Dans l’Amour du Christ,  Paix ! Joie ! Merci !

    Alice

    -------------------------------------

    Les nouveautés - OFS-Sherb

     

     

    « Le confesseur du Jubilé de la miséricorde, portrait robot - ZenitHomélie du 2ème dimanche du Carême - 21 février 2016 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :