• (suite) La Poésie, servante de la Parole - Revue MESSAGE

    Juillet - Août 2014

     (suite) La Poésie, servante de la Parole

    Tu pars sans nous quitter
    en nous laissant la terre pour en faire
    un ciel

    tu te donnes en te retirant
    ainsi tu restes à notre portée mais
    nous n’avons pas sur toi main mise

    ton absence apparente
    nous restitue en creux ta présence cachée

    tu te dérobes aux yeux de chair
    pour nous rejoindre dans la profondeur
    du coeur

    et ton éloignement
    nous devient si intime
    que ton Esprit
    ce doigt de Dieu
    nous rend tangible l’Invisible

    Esprit
    brise légère
    Viens faire éclore
    la prière et tinter la rosée du silence

    En toutes langues mot de passe
    propage de bouche à oreille
    ton feu secret
    pour que s’embrase le Buisson ardent
    de tes merveilles

    Calme respir
    et second souffle
    habite tout homme épuisé
    revitalise ce monde exténué

    Baume sur tant de plaies
    qu’enfin l’avenir cède à l’espérance
    à la germination
    de ton printemps de Galilée

    De ta sève invisible
    travaille-nous comme le bois travaille

    Viens enfanter la Création nouvelle.


    De « Demeure le veilleur », de Gilles Baudry,
    Editions Ad Solem

    pour infos et abonnement à la Revue MESSAGE

       mflaic@gmail.com

     

    « Flash texte la ''perle du jour'' Jésus est reçu dans la maison de Marthe - SuzanneHomélie du 22ème dimanche du temps ordinaire - 31 août 14 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :