• Sur le chemin de compréhension de la théologie de la Libération ? - Alice

    Sur le chemin de compréhension de la théologie de la Libération ?

     

    Activité autour d'un atelier « jeux de société », plusieurs après-midi par semaine.

    3 personnes prénommées pour l'histoire : Agathe, Aglaé et Agnès.

     

    Sur le chemin de compréhension de la théologie de la Libération ?

    A l'une des premières rencontres, des joueurs et joueuses sont déjà installé-e-s, alors, Aglaé propose à Agathe de jouer aux dominos. A la fin de la séance, Agnès qui a joué aux cartes non loin de là, dit à Aglaé : « Je n'aurai jamais fait ce que vous venez de faire. Elle était contente, la dame, et elle riait ! Et elle parlait ! » Aglaé a alors pensé à cet épisode : Un président de (?) visitait une léproserie. Il regardait une religieuse changer un pansement d'un lépreux et s'était exclamé : « Ma sœur, pour tout l'or du monde, je ne ferais jamais ça ! » La sœur, relevant la tête lui répondit avec un aimable sourire : moi non plus, monsieur le président »...

    Une autre fois, Aglaé a proposé à un petit groupe d'apprendre à jouer au rumycub. Agnès qui sait jouer, regarde et dit à Aglaé, en parlant d'Agathe : « Mais elle ne comprend rien. Elle ne saura jamais y jouer ! » Quelques mois plus tard, Agnès revient et elle est stupéfaite. Elle s'exclame : « Mais elle sait jouer et elle est capable d'expliquer à sa voisine ce que celle-ci peut jouer ». Aglaé savoure. « Patience et longueur de temps... »

    De nombreuses après-midis sont consacrées à la belote. Agnès commence à faire des réflexions désagréables à Agathe que encaisse sans rien dire. Aglaé, en bonne catholique, cherche comment arrêter cela, comment aider Agathe, comment faire comprendre à Agnès que cela n'est pas supportable... Et voilà qu'un jour, Agathe s'exprime, dès la première réflexion d'Agnès : « Arrête d'être toujours sur mon dos ! » Message reçu !!!

    Aglaé s'émerveille. Elle a peut-être vu un exemple de la théologie de la Libération. Ce n'était pas à elle, Aglaé, d'agir pour libérer Agathe mais, durant tout ce temps passé ensemble, Agathe a trouvé confiance en elle et elle a pu puiser la force pour se libérer elle-même.

    Aglaé s'est émerveillée et repense à cette réponse de Jésus : Allez dire à Jean ce que vous avez vu. Les aveugles voient... » Oui, être levain dans la pâte, vivre au cœur du monde, s'engager avec les autres afin de permettre à chacun, chacune, de se libérer. Ensemble, libérons-nous !

    Alice

    RETOUR À L'ACCUEIL 

    « Homélie pour la fête de la Croix Glorieuse -14 septembre 2013PRIER AVEC LE CANTIQUE DES CANTIQUES (7/7) - Élisabeth »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :