• Synode 2023 - Un projet d'ÉGLISE susceptible de la renouveler - Vatican

     

    Un projet d'ÉGLISE susceptible de la renouveler

    Ce projet prend naissance à la veille de la Pentecôte 2021

    Voir cette courte vidéo de 2 minutes 

     

    For the English version it's HERE

    Une nouveauté pour le synode : tout partira des Églises locales

    Les 9 et 10 octobre, une cérémonie solennelle en présence du Pape donnera le coup d’envoi d’un itinéraire de trois ans, divisé en trois phases (diocésaine, continentale, universelle), fait de consultations et de discernement, qui culminera avec l'assemblée initialement prévue en 2022, qui sera finalement organisée en octobre 2023 à Rome.
     

    Salvatore Cernuzio - Cité du Vatican

    «Chacun à l’écoute des autres ; et tous à l’écoute de l'Esprit-Saint». Pour rendre concrète et visible cette synodalité souhaitée par François depuis le début de son pontificat, le prochain synode des évêques, prévu pour octobre 2023, ne sera pas célébré uniquement au Vatican mais dans chaque Église particulière des cinq continents, suivant un itinéraire de trois ans, divisé en trois phases : diocésaine, continentale, universelle.

    Un processus synodal intégral

    L'itinéraire synodal, approuvé par le Pape, est annoncé dans un document de la Secrétairerie générale du synode qui affirme : «Un processus synodal intégral ne se réalisera de manière authentique que si les Eglises particulières y sont impliquées. Une participation authentique des Églises particulières ne peut être réalisée que si les corps intermédiaires de la synodalité, c'est-à-dire les synodes des Églises orientales catholiques, les Conseils et Assemblées des Églises sui iuris et les conférences épiscopales, avec leurs expressions nationales, régionales et continentales, y prennent également part».

    Pour la première fois, un synode décentralisé

    C'est la première fois dans l'histoire de cette institution créée par Paul VI pour poursuivre l'expérience collégiale du Concile Vatican II qu'un synode «décentralisé» est célébré. Précisément lors de la cérémonie de commémoration du 50e anniversaire de l'institution du synode, en octobre 2015, le Pape François avait exprimé son désir d'un parcours commun «laïcs, pasteurs, évêque de Rome».

    Ouverture solennelle avec le Pape au Vatican

    Le parcours synodal sera solennellement ouvert au Vatican, en présence du Pape, les 9 et 10 octobre 2021 par un moment de rencontre et de réflexion, suivi d'un moment de prière et de la célébration de l'Eucharistie.

    Phase diocésaine : consultation et participation du peuple de Dieu

    Les Églises particulières commenceront leur itinéraire le dimanche 17 octobre, sous la présidence de l'évêque diocésain. L'objectif de cette phase est la consultation du peuple de Dieu, c'est pourquoi le Secrétariat du synode enverra un document préparatoire accompagné d'un questionnaire et d'un Vademecum avec des propositions pour réaliser la consultation dans chaque Église particulière. Le même document sera envoyé aux Dicastères de la Curie, aux Unions de Supérieurs et Supérieures générales, aux Unions ou Fédérations de Vie Consacrée, aux mouvements laïcs internationaux, aux Universités ou Facultés de théologie.

    Avant octobre 2021, chaque évêque nommera un responsable diocésain comme figure de référence et de connexion avec la conférence épiscopale qui, à son tour, nommera une personne ou une équipe référente pour le Secrétariat général du synode. Le discernement diocésain se terminera par une réunion pré-synodale. Les contributions seront envoyées à chaque conférence épiscopale. Les évêques, réunis en assemblée pour une période de discernement, feront une synthèse qui sera envoyée au Secrétariat général du synode. Cela sera fait avant avril 2022. Une fois le matériel obtenu, on rédigera alors le premier Instrumentum Laboris qui, en septembre 2022, sera publié et envoyé aux Églises particulières.

    Phase continentale : dialogue et discernement

    Ainsi commence la deuxième phase, la phase continentale, prévue de septembre 2022 à mars 2023. L'objectif est de dialoguer sur l'Instrumentum laboris. Au terme de cette phase, un document final sera rédigé pour être envoyé en mars 2023 au Secrétariat général, qui procédera à la rédaction d'un deuxième Instrumentum Laboris dont la publication est prévue pour juin 2023.

    Phase universelle : les évêques du monde à Rome

    Le parcours synodal culminera en octobre 2023 avec la célébration de l'Assemblée des évêques à Rome, selon les procédures établies dans la constitution Episcopalis Communio.

    source https://www.vaticannews.va/

    Un projet d'ÉGLISE susceptible de la renouveler - Vatican

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    --------------------------------------

    Articles récents
    « L'Esprit triomphe de tous les obstacles.- BrunoLe Synode 2023, «nouvelle étape» pour construire une Église de l’écoute - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    coeur léger
    Samedi 22 Mai à 16:04

    Quelle grande initiative, prions l'Esprit-Saint de façon particulière et profonde d'éclairer chacun(e) de nous pour la participation à ce Synode universel. Que chacun(e) de nous s'unisse pour recevoir et partager les lumières de l'Esprit-St en ce temps particulier et nécessaire .

    Que l'Amour du coeur du Père en le Fils et en les feux de l'Esprit descende sur nous maintenant et jusqu'en éternité

    Paix et Joie Madeleine Bigras ofs 

      • Samedi 22 Mai à 19:01

        En Union de prière avec toi Madeleine et toute l'Église

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :