• Un compte rendu (canadien) et photos du 2e CONGRÈS INTERNATIONAL DES PRÉSIDENTES OSC

    2e CONGRÈS INTERNATIONAL DES PRÉSIDENTES OSC

    À ASSISE DU 5 AU 12 FÉVRIER 2012

     

    congres-1.jpg A l’occasion de la célébration du 8ième centenaire de la consécration de sainte Claire, le deuxième Congrès International des Présidentes fédérales des Soeurs pauvres de sainte Claire se tient à Assise du 5 au 12 février 2012, au Centre de Spiritualité des Soeurs Franciscaines missionnaires de l’Enfant Jésus (Sainte Marie des Anges). À cet événement, présidé par le Ministre général des Frères Mineurs, le frère José Carballo, participent 40 Présidentes des Fédérations des Clarisses, 13

    Déléguées et 7 accompagnatrices.  Le Québec est représenté par soeur Jocelyne Charron, abbesse à Valleyfield, et moi-même. Le Congrès débute et se termine à la Portioncule, lieu des origines, et, pour employer les mots de Benoît XVI, « lieu sacré par excellence de la spiritualité franciscaine». En effet, au seuil de la petite église du Pardon, les Soeurs Clarisses, les Frères du Définitoire général OFM et le Ministre général ont célébré l’eucharistie, aussi bien pour l’ouverture le lundi 6 février, que pour la célébration de l’envoi vers les cinq continents le 12 février.


    congres-2.jpg

    En ces jours de prière, de partage fraternel, de réflexion sur notre identité franciscaine-clarienne, sur notre mission comme contemplatives et sur les défis du monde d’aujourd’hui, nous avons pu entendre des exposés et partager en groupes linguistiques pour nous enrichir mutuellement de nos diverses expériences.

     

    (Photo: Groupe francophone avec le Ministre général)

     

    Nous avons aussi visité les lieux majeurs de la ville d'Assise, comme les basiliques de Saint-François et de Sainte-Claire, ainsi que le Protomonastère et nos soeurs qui y conservent les reliques de sainte Claire et le Crucifix qui parla à François.

     

    Surtout, le 9 février, nous nous rendons à Saint-Damien sous un ciel lumineux et un soleil brillant prélude d’une journée sans neige et sans vent, alors que depuis notre arrivée en Italie, la température est sibérienne avec neige, glace et vent. Dans la petite église, jadis restaurée par François, où il lance sa prophétie sur les Pauvres Dames, nous vivons un temps de célébration avec Mgr Domenico Sorrentino, évêque d’Assise  qui préside l’Eucharistie. Il nous accueille chaleureusement se sentant « complice de l’Esprit Saint»  comme autrefois l’évêque Guido le fut pour François et Claire.

     

    congres-3.jpg Nous bénéficions d'un temps prolongé pour «habiter» les lieux de Claire et des premières soeurs. Ni visiteurs, ni pèlerins, Saint-Damien aujourd’hui est seulement pour nous. En silence, en petits groupes, partageant avec nos soeurs des émotions, en priant, en écoutant, en restant simplement dans la petite église, le réfectoire, le choeur, le cloître, le dortoir, là où nous sentons encore Claire présente et vivante, nous passons quelques heures précieuses qui, dans le temps, laisseront encore jaillir en nous l’eau de la source du charisme.  Nous sommes invitées par les frères de Saint-Damien pour le dîner; le réfectoire a des habits de fête, les jeunes frères servent à table avec joie. Nous ressentons vraiment ce que signifie être chez soi.

     

    congres-4.jpg A la suite de ce Congrès, nous avons partagé à nos monastères les richesses où nous avons largement puisé, et nous voulons mettre à profit les interpellations vibrantes de notre Ministre et tout ce qui émane du contact avec nos sources vives.  Ensemble puissions-nous être à l'écoute de l'Esprit qui continue de nous appeler à vivre, dans la fidélité créatrice, le saint Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ, en sainte unité et très haute pauvreté.

     (Photo: Soeur Jocelyne (Canada) et le Ministre général)

     

     

    soeur Réjeanne Plamondon

    abbesse à Rivière-du-Loup

    (Québec - Canada)

    présidente de l'ASCQ

     

    2 avril 2012

    ----------------------------

    Source: ECHO de la Famille Franciscaine du Canada français

    Autres dossiers


    « LES MARDIS DE SAINT-ANTOINE à SherbrookeQuand allons-nous cesser de nous détruire ainsi ? Bruno »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :