• Un livre étrange, le Lévitique - InterBible (4/6) - InterBible

    Osons explorer le Lévitique! (4/6)

    Règles et limites : une vision du monde

    Le Lévitique est constitué à 90% de règlements et de lois. Quel contraste avec ce que nous mettons en valeur dans nos conversations quotidiennes! Nous y exprimons souvent du dédain pour les règles sociales, ces nécessaires limites imposées aux comportements individuels au bénéfice du groupe et de la société. Nous sommes devenus de bons Nord-Américains centrés sur les valeurs individuelles. Nous avons perdu le « réflexe judéo-chrétien ». Les consignes précises du Lévitique sur la vie humaine ou sur les animaux servant de nourriture nous paraissent inutiles et dépassées.

     

         Nous avons envie d’arracher les pages du chapitre 11 qui répertorient les animaux purs ou impurs. Nous n’avons que faire de cette « géographie animale » qui déclare impur tout ce qui ne ressemble pas au bétail familier! Les crevettes et les homards n’ont plus de secrets pour nos gastronomes… Nous sommes encore plus troublés quand nous constatons que, le troisième livre de la Bible consacre environ plusieurs lignes aux mariages illégitimes (chapitres 18 et 20), à la gestion des fluides corporels (chapitre 15), à la réintégration à la vie normale de la femme après l'accouchement (chapitre 12).

     

         Qu’est-ce qui justifie cette attention intense portée à ce type de sujets? Le soin apporté à gérer ces situations reflète l’importance portée au contrôle des limites et des frontières en temps d’instabilité politique et d’insécurité économique. On craint par-dessus tout de retourner au chaos initial. On se réfère (sans toujours le dire) à l’acte créateur divin. La Genèse décrit cet acte fondateur comme une séparation des choses qui ne vont pas ensemble. Pour que se maintienne cet ordre bienfaisant voulu par Dieu, il importe de marquer clairement les limites, les espèces, les zones, les interdictions. Le mot « hybride » et les pantalons polyester-coton n’étaient pas encore à la mode!

    19, 19 Vous garderez mes statuts. Tu n’accoupleras pas, parmi ton bétail, deux espèces différentes. Tu ne sèmeras pas ton champ de deux espèces [de semence] ; et tu ne mettras pas sur toi un vêtement d’un tissu mélangé de deux espèces de fil.

         En ces époques tourmentées, il s’avère normal que la distribution des rôles des hommes et des femmes soit plus claire qu'à notre époque. Ce qui nous énerve actuellement était perçu comme une bonne nouvelle, rassurante et réconfortante.

     

         Cette prise de conscience des raisons profondes qui justifient les consignes fermes du Lévitique est dérangeante, « prophétique » pour utiliser un mot biblique. Prenons le cas de la sexualité. Nos auteurs de téléromans décrivent cette dimension de la vie humaine comme banale et sans conséquence.  Presqu’insignifiante. Le soin que porte le Lévitique à formuler des consignes claires sur ce thème conteste notre laxisme. Pour la Bible, ce n’est pas simplement une affaire « juste pour rire »…

     

         Les règles sont nécessaires quand il est question de s’approcher du Dieu vivant et très saint. Cette sainteté fait penser à une radiation atomique. Bien contrôlée, elle est bénéfique. Hors contrôle, elle détruit tout.  Voilà pourquoi le Lévitique raconte avec force détails ce qui arrive quand on introduit dans un rite un élément improvisé. Deux des fils d’Aaron paient de leur vie l’utilisation d’un feu de source non contrôlée! Il vaut la peine de lire 10, 1-11. Leur cadavre, encore revêtu de leur sainte tunique, est emporté hors du camp. Aucun rite de deuil ne doit remplacer la réflexion quant au geste radical posé par Dieu. On ne mélange pas le pur et l’impur, le sacré et le profane, pas plus qu’on ne mélange les tâches sacerdotales avec les boissons fermentées, symboles de la mainmise des hommes sur des processus de transformation qui appartiennent à Dieu.

     

         Explorer le Lévitique avec ses catégories un peu mystérieuses de pur et d’impur nous invite à prendre au sérieux la foi du Peuple de Dieu. Certains concepts de « décodage du monde » semblent déclassés par notre approche scientifique de la matière. Il nous revient de réinventer ces pratiques antiques et d’actualiser l’alliance vécue par nos pères et nos mères dans la foi. Encore faut-il se donner la peine de comprendre la beauté et la profondeur de la foi des origines. Avec cette visée en tête, s’aventurer à lire et à apprécier le Lévitique ne sera jamais du temps perdu.

     

    Alain Faucher, ptre

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « Homélie du 6ème dimanche de Pâques - 13 mai 2012Avoir foi en toute personne - Alice »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :