• Un regard d'Espérance - Bruno

    Un regard d'Espérance.

    regard-esperance.jpg

    Un regard d'espérance n'est-ce point celui de l'enfant ? Ou de l'esprit d'enfance tel que le vivait la petite Thérèse.
     
    Le matin, je me lève, bois mon café, fume une cigarette et m'abîme dans les profondeurs de la prière.
    Puis, j'essaie de vivre l'instant comme un souffle d'éternité.
    Et je m'en vais rencontrer les jeunes, les moins jeunes, les plus rejetés de notre société de consommation. De cette société qui ne pense qu'à son cul et sa gueule et laisse les petits de côtés. Une société de profit qui profite toujours aux mêmes. Les exploiteurs savent trop bien comment exploiter. Les rouages de leurs vilenies sont huilés depuis des siècles.
     
     
    Alors, faut-il se révolter et envoyer balader tous ces prophètes de malheur ou faut-il intérioriser un regard d'espérance sur nos sociétés de fric ?
    La révolte est nécessaire dans un premier temps à condition qu'elle ne devient pas une routinière révolte stérile.
     
     
    Elle peut pousser au militantisme si elle est vécue à plusieurs. C'est ainsi que les Fondateurs d'associations caritatives ou humanitaires ont souvent commencés leurs actions. Il est vrai que l'indifférence est la lèpre des temps modernes.
    Alors, du militantisme à l'espérance, il n'est qu'un pas à franchir. L'espérance est plus puissante qu'un simple espoir de vivre un jour dans un monde meilleur.
    Elle est l'action fleurissante au cœur de la contemplation quotidienne du chrétien.
    Puisse-t-elle être la vôtre comme elle est la mienne face à la Vie et parfois ses interminables difficultés. Minable pourrait être le mot. Et ceux qui ne comprennent pas vos souffrances font partie de ces médiocres pour lesquels l'existence spirituelle n'est qu'un jeu d'enfant. Ils n'ont pas l'esprit d'enfance de la petite Thérèse. Ils ont l'esprit médiocre croyant toujours détenir la Vérité. Celle qu'ils se sont forgées telle une carapace qui les empêche d'aimer en toute sincérité. Leurs idées de bigoteries avant les hommes, c'est bien connu. Ils ne connaissent de l'espérance que les moisissures de leur solitude se pensant en plus exclus au Nom du Christ. Ce qui est faux. Ce qui semble vrai dans leur esprit paranoïaque ou paranoïde.
     
     
    L'espérance chrétienne passe tous les murs idéologiques. Elle veut creuser au fond de l'homme sa part de vérité qui vient de Dieu. Et peu importe si, dans le regard de cet homme perle des gouttes de haine.
    L'espérance espère contre toutes espérances.
     
    Elle sent battre dans le cœur d'autrui les rythmes insoupçonnés de sa profonde humanité. Celle que nous possédons toutes et tous et ce, quelque soit la teneur de nos actes.
     
    Bruno LEROY.
    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com
    Autres dossiers
    « Homélie du 3ème dimanche de l’Avent - 16 déc. 2012Audio - Entrevue avec Suzanne G Testut - RCF 2/3 »

  • Commentaires

    1
    Struyven
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:06

    Ayant été souvent en contact avec la misère humaine sous toutes ses formes, j'ai pu, lorsque je prenais chaque cas en particulier, découvrir des richesses insoupconnées. J'ai beaucoup appris d'eux.....je ne me suis pas arrêtée aux apparences, ne leur ai pas demandé quelle était leur philosophie ou religion......mais petit à petit ils se sont ouverts.....ont raconté, parfois par des phrases décousues que j'ai appris doucement à déchiffrer, leur vie, abandonnés, exclus, malades, seuls, au fond du gouffre......j'ai toujours fini par découvrir un être humain. Aux personnes qui m'ont dit cela ne sert à rien, c'est un atavisme......là j'ai répondu que d'autant plus, il fallait recevoir au goutte à goutte leur confiance et y apporter la Lumière du Christ. Je n'étais pas seule, nous étions toute une équipe et nous les avons aimé profondément. Cela fait quelques années à présent que je me suis "retirée" mais ils sont toujours dans mon coeur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :