• Un regard positif sur nous-mêmes, révèle la splendeur des autres - Bruno

    Un regard positif sur nous-mêmes, révèle la splendeur des autres. spiral

     

    Parfois, je me demande si les Humains que nous sommes ne sont pas devenus de vulgaires marchandises. Des machines à produire pour un système ne respirant que l’odeur de l’argent. Et si, nous chrétiens, étions pris dans cette spirale infernale de la compétitivité.


    En voulant écraser les autres par la seule loi de la jungle. Ce serait terrifiant d’être chrétien et de nier la valeur Humaine, non ? Et pourtant, nos consciences sont conditionnées, sans que nous le sachions, par le système dans lequel nous vivons.

    Il faut se rendre à l’évidence et ainsi, devenir plus vigilants. Un discernement en ce domaine est plus que nécessaire. Il est vital pour l’avenir du monde. Notre maturité spirituelle doit être cultivée chaque jour. Elle nous évitera d’avoir l’esprit simpliste au point de voir les bons d’un côté et les méchants de l’autre.


    Les Hommes sont plus complexes que cela et il faut toujours analyser ce qui les portent à agir. Les Jeunes que je rencontre chaque jour s’estiment déjà n’être plus bons à rien. En effet, ils ont commis des vols, des méfaits et il serait facile de juger sans extraire la racine de leurs actes. Leurs comportements marginalisés viennent souvent d’une enfance maltraitée qui les a dévalorisés. Ils n’ont plus confiance en eux et se sentent incapables de voir ce qu’ils feraient de positif sur Terre.


    Le manque de confiance en nous peut mener aux conséquences les plus terribles. Un chrétien qui manque de confiance, cela existe bien-sûr, doit immédiatement reposer toute sa confiance en Dieu-Amour. Ne soyons pas comme les athées dont la rentabilité et l’argent les gratifient au point qu’ils perdent confiance, lorsque tout s’écroule. Leur confiance est construite sur du sable ainsi que leur vie et il n’est guère surprenant de voir certains hommes d’affaires ruinés se suicider.


    En ayant un regard positif sur nous-mêmes, nous pourrons révéler la splendeur des autres. Même mes Jeunes qui sont loin d’être des anges ont des potentialités immenses. Plutôt, que nous lamenter sur le manque de moralité de certaines personnes, il serait bon que nous mettions en lumière leurs vraies valeurs intrinsèques. Dans la boue, il se trouve toujours des pépites scintillantes qui ne demandent qu’à s’embraser. Soyons des révélateurs de lumière et oublions les obscurités.


    Christ n’a-t-il point dit que nous étions la Lumière du monde. Nous n’avons pas le droit, en sachant cela, de laisser les autres dans la cécité. Chaque être Humain possède sa part de cristal. Il suffit d’avoir de bonnes relations avec autrui et de dire à telle personne que nous avons découvert un talent caché. Mes Jeunes se croient faits en général pour les professions commerciales. D’abord, l’appât du gain ensuite parce que le métier est moins difficile qu’en usine. Et l’engrenage vient lorsqu’ils se présentent, souvent mal habillés. On leur fait comprendre qu’ils sont juste bons à décharger des camions.


    Je dirai, l’art de l’éducateur est de trouver en eux les dons soient artistiques, manuels, créatifs, intellectuels afin qu’ils retrouvent confiance en leurs talents. Certes, il s’agit d’un travail de longue haleine mais, je ne suis pas mécontent que certains braqueurs de Banques soient, après avoir payés leur dette à la société, devenus patrons d’un garage ou d’un magazin etc...Cela n’était même pas pensable lorsqu’ils me furent confiés.


    Il suffisait de faire un long cheminement avec eux pour découvrir leurs centres d’intérêts. Nous sommes tous capables d’agir de cette façon sans être éducateur, chacun ses charismes. Puisse Dieu nous donner la Force et l’Esprérance de faire germer en chaque être la confiance afin qu’il ou elle devienne ce qu’elle est !

    Demandons à Christ de nous aider dans cette merveilleuse mission qui donnera un visage plus beau au monde. Le visage de la confiance et de l’Amour retrouvés. Son Esprit ne saurait nous refuser une telle ambition pour une société plus juste et plus équitable.

    Bruno LEROY.

    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    Autres dossiers

     

    « AUDIO - Deux conclusions pour un évangile - InterBibleNeuf sages pour aider à gouverner et réformer - Zenit »

  • Commentaires

    7
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:55

    Donc je rends à César ce qui est à César. Merci  Bruno pour ton texte et ton titre. Je suis un électron libre, mais en plus,l'illustration me suggère  que je peux me mettre en toute confiance, dans les mains de Dieu. C'est merveilleux;

    Merci. Je commence à me faire confiance! à me libérer de toutes contraintes, à commencer par celle du "qu'en dira-t-on. Joie et merci

    Alice

    6
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:55

    C'est vrai aussi en France, mon fils a vécu cela!

    5
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:55

    merci à Bruno et merci pour les 2 commentaires; c'est que je commence à découvrir "avoir confiance en moi"; et comme l'a si bien illustré Richard, " DEVENIR UN ELECTRON LIBRE ENTRE LES MAINS DE DieU".

    4
    Struyven
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:55

    Etre chrétien dans son boulot .....on le paie parfois très cher ! Je connais une personne qui travaillait dans le domaine bancaire. Il passait des heures à expliquer à certaines personnes, déjà endettées, de ne pas faire de nouveau prêt, il expliquait les choses avec clarté et en mettant en garde sur certains produits......et j'en passe. Il ne savait tout simplement pas mentir. Faux indépendant, nous avons connu des moments, où il gagnait moins qu'un petit employé. La prière a été a ses lèvres constamment.

    Un an, avant sa pension (donc rien ne rentre pendant un an !) on le remercie alors que contre toute attente de notre part, il a atteint ses objectifs dans les produits principaux. Ila fait une crise cardiaque, le pacemaker n'a pas été suffisant et il n'avait plus que six mois à vivre. Inscrit sur la liste des transplantations cardiaques dans une clinique de Bruxelles. Il avait peu de chance d'être transplanté un jour, vu son âge, on privilégie les jeunes (ce que je comprends et lui aussi) sans compter une immense dépression. Cela a été terrible.

    Jusqu'au jour où il a été appelé auprès de la première clinique......la mutuelle acceptait enfin de rembourser les défibrillateurs cardiaques. Ce monsieur vit donc depuis 5 ans protégé par cet appareil et suit des contrôles rigoureux car il a bien sûr une fameuse panoplie de médicaments. Sa dépression est encore là, mais de façon plus larvée.Il vit presque normalement et il en remercie le Seigneur tous les jours.

    Six ans de vie récupérée jusqu'à présent, la suite est dans les mains de Dieu.

    L'argent et le pouvoir sont devenus incontournables. Je plains les jeunes qui travaillent pour l'instant, afin qu'il n'aient pas à vivre cela. Mais je sais que des suicides existent pour de multiples raisons, dont celle là !

    Sa foi n'a fait que grandir et il prie beaucoup. Merci Seigneur ! Un jour, Là-Haut, le Seigneur lui dira : Viens mon enfant tu as été selon mon coeur...... 

    3
    Luce Beaulieu
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:55

    J'aime beaucoup cet article de Bruno; c'est ce que ma mère s'est appliqué à faire toute sa vie: trouver le côté positif des gens et des situations.

    2
    Vendredi 19 Avril 2013 à 18:23

    Petite correction Alice "le titre est de Bruno

    1
    Jeudi 18 Avril 2013 à 18:23

    Merci Struyven pour ce commentaire, udp

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :