• Un temps fort que nous avons vécu lors de la rencontre'' Fraternité 2017'' fut...

    Un temps fort que nous avons vécu lors de la rencontre'' Fraternité 2017'' fut... Accueillir la douceur de Dieu

    1- Le loup de Gubbio

    Nous sommes dans les dernières années de la vie de François (vers 1224). Son corps porte déjà les stigmates du Christ. Avec Saint Paul, il pourrait dire : « Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi. » Son cœur est envahi par une immense douceur qui désarme les haines les plus farouches. Ainsi, un jour, son chemin de messager de l'Évangile le conduit à Gubbio, une petite ville au nord d'Assise. Étrange ville dans laquelle François entre ce jour-là. Un grand loup féroce ravage la région, qui s'en prend non seulement aux  agneaux, mais aussi aux enfants et aux grandes personnes. Une peur panique s'est emparée des villageois qui les contraint  à rester enfermés chez eux.

    Geste symbolique :

    Quels sont les loups qui nous effraient aujourd’hui ? Quelles sont les angoisses qui nous assaillent ? Déposons dans le cœur même de Dieu tout ce qui nous trouble, tout ce qui nous blesse, tout ce qui nous angoisse à cette heure. Dans un temps de silence, chacun peut inscrire sur un morceau de papier les peurs qui le tourmentent et nommer les loups qui ravagent sa vie. On dépose ensuite ce papier dans une corbeille sur l’autel. L’animateur présente à Dieu toutes ces peurs exprimées en levant la corbeille en geste d’offrande.

    Prière

    Nous voilà devant toi, Seigneur, avec nos peurs et nos angoisses, tremblant de raviver en nous la mémoire d’heures douloureuses qui ont laissé bien des blessures en nous. Nous voilà devant toi avec les visages de ceux qui nous en veulent, ceux qui nous haïssent ou nous veulent du mal. Nous voilà devant toi, tout tremblants, implorant de trouver place dans ton cœur de douceur et de tendresse. Seigneur, libère-nous de nos peurs !

    2- Le loup de Gubbio

    Au grand étonnement des gens de Gubbio, François ose aller à la rencontre du loup.  L’animal s'avance vers lui, la gueule grande ouverte. Alors François lui dit : «  Mon frère le loup, je suis venu parler avec toi.  Et tout d'abord, je n'ai pas à te féliciter de t'en prendre ainsi aux créatures de Dieu. Mais je sais pourquoi toi tu es méchant, c'est parce que tu souffres, et que tu as faim.  C'est bien connu :  « La faim fait sortir le loup du bois. »

    En entendant ces paroles, le loup s'avança à la rencontre de François, s'arrêta devant lui presque paisible. Alors François lui dit : « Je vais demander aux gens du village de te nourrir chaque jour, et toi, si tu es d'accord, tu vas me promettre  de  ne plus jamais faire de mal aux gens du village. »  Alors le loup s'approcha et mit sa patte dans la main ouverte de François.

    Énumérons dans le silence les noms des personnes dont nous avons à souffrir. Sur chacun de leurs visages disons : «  Si tu es méchant, c'est que tu es malheureux ».  Cherchons à découvrir la souffrance cachée de ces personnes  et aimons-les de compassion, comme François a aimé le loup. Chacun de nous est capable lui aussi de faire souffrir ses proches. Découvrons devant le Seigneur les raisons qui nous transforment parfois en loups féroces et demandons-lui la force de lâcher prise sur nos haines, nos désirs de vengeance, nos méchancetés... Laissons la douceur de Dieu nous atteindre en profondeur par-delà toutes nos tempêtes.

    3- Le loup de Gubbio

    Pour François, le plus difficile reste à faire : convertir les gens de Gubbio. Ils ne sont pas prêts à accepter ce loup qui leur a fait tant de mal et voilà que François l'introduit chez eux, dans la bergerie. Eux n'ont qu'un désir, c'est d'avoir la peau du loup ou alors qu'il retourne au fond de sa forêt et qu'on ne le voie plus jamais. François va leur montrer qu'ils sont aussi des loups les uns pour les autres et qu'ils ont eux aussi à se convertir.  Pourtant, chacun possède déjà la douceur de Dieu en lui, même si pour l'instant elle reste voilée. François laisse monter jusqu'à ses lèvres ce qu'il y a de meilleur en lui pour rejoindre ce qu'il y a de meilleur dans le cœur des villageois. Alors ils sont bouleversés et la réconciliation avec le loup peut se faire.

    Prière:

    Ce n'est pas la haine qui est contagieuse, Seigneur, mais ton amour. À ton contact, les haines les plus farouches disparaissent pour faire place à la douceur.  Comme les gens de Gubbio, aide-nous à rejoindre cette douceur qui est déjà en nous. Tu es venu t'atteler au même joug que nous, et notre fardeau, avec toi, devient léger; ta belle douceur envahit tout l'espace. Merci Seigneur!

    Geste de Paix

    Il est important d'expérimenter, dès maintenant, cette douceur de Dieu en nous. En nous donnant les uns aux autres la paix, ayons les sentiments qui étaient dans le cœur de Jésus lui-même quand il s'adressait aux hommes de son temps. Laissons le meilleur de nous-mêmes rejoindre ce qu'il y a de meilleur en l'autre. Avec  le geste de paix, nous pouvons dire une parole comme celles-ci :

    • Que la présence de Dieu qui est en moi rejoigne la présence de Dieu qui est en toi.
    • Que la douceur de Dieu qui est en moi rejoigne la douceur de Dieu qui est en toi.
    • Que la tendresse de Dieu qui est en moi rejoigne la tendresse de Dieu qui est en toi.
    • Que la paix de Dieu qui est en moi rejoigne la paix de Dieu qui est en toi.
    • Que la joie de Dieu qui est en moi rejoigne la joie de Dieu qui est en toi.

    Adoration

    Gandhi disait : « Si la haine de ton ennemi ne fond pas au feu de ton amour, c'est que ton amour n'est pas assez brûlant. » Le feu est là devant nous et en nous, émanant du cœur brûlant du Christ. Laissons-nous irradier et transformer par lui.

    Un temps fort que nous avons vécu lors de la rencontre'' Fraternité 2017'' fut...

     Nos dossiers

     

    « CELEBRATION – Des animaux domestiques sur nos parvis - E&ELaos: « La colonne vertébrale de l’Église c’est la souffrance des petites Eglises » - Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Suzanne Légaré
    Mercredi 31 Mai à 22:17

    Vraiment, ce fut un temps fort que cette rencontre de Fraternité 2017, par la Présence  de Dieu et la douceur de son Esprit qui s'est manifesté dans les uns et les autres, par l'accueil et le partage! Nous vivons dans l'Action de grâces.

      • Jeudi 1er Juin à 04:30

        Merci pour ce commentaire d'appréciation Suzanne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :