• VIDÉO - Le père Pierbattista Pizzaballa ofm, Custode pendant 12 ans

    Le père Pierbattista Pizzaballa, Custode pendant 12 ans


    de Christian Media Center |  17 juin 2016

    « Gardien du Mont Sion et du Saint-Sépulcre depuis 12 ans » : un reportage spécial réalisé en hommage au Père Pierbattista Pizzaballa. Ce dernier revient lui-même, lors d’un entretien, sur les défis et les joies de ces années.

    Père PIERBATTISTA PIZZABALLA, ofm
    Custode émérite de Terre Sainte
    « Beaucoup de gens me questionnent à propos de mon avenir. Tout d'abord, je suis un frère et un frère, comme tout le monde, a des choses à faire, mais c’est aussi un fils de l'obéissance. J’ai tellement fait observer l’obéissance, mais j’ai aussi obéis en tant que custode. Il y aura aussi un moment où quelqu'un d'autre me dira où aller, comme Jésus l’a dit à Pierre, et ce sera une bonne chose. »

    Père PIERBATTISTA PIZZABALLA, ofm
    Custode émérite de Terre Sainte
    « Je me prépare à cette étape qui n’est pas facile, qui n’est humainement pas simple, parce que je laisse derrière moi 25 ans de Moyen-Orient, c’est-à-dire la moitié de ma vie, car j’ai passé la partie la plus importante de ma vie ici, j’ai 50 ans, et j’en ai passé 25 ici. Après 12 ans de service en tant que custode, dans ce contexte particulier, laisser tout n'est pas simple humainement, cela nécessite une préparation, je me prépare aussi spirituellement à cela, afin de pouvoir ensuite vivre ce qui me sera donné avec la liberté que je cherche et à laquelle j’aspire. »

    S.B. MICHEL SABBAH
    Patriarche émérite de Terre Sainte

    « J’ai connu le Custode jeune, et j’étais très surpris par son âge, et il était encore plus jeune d'esprit que d'âge, ce qui était un signe de maturité. »

    S.E. Mgr. JOSEPH LAZZAROTTO
    Nonce apostolique en Israël et délégué apostolique à Jérusalem et en Palestine
    « Aujourd’hui j’ai le sentiment de perdre un grand frère. »

    La présence séculaire des Franciscains en Terre Sainte et dans les sanctuaires, laquelle soutient la culture et l'identité chrétienne au Moyen-Orient, a toujours constitué un défi, notamment à l’échelle du dialogue œcuménique et inter-religieux.

    Père PIERBATTISTA PIZZABALLA, ofm
    Custode émérite de Terre Sainte
    « L'un des aspects peu connus de la Custodie de Terre Sainte est sa relation presque quotidienne et très étroite, presque intime, avec les Eglises chrétiennes non-catholiques. La rencontre entre le patriarche Bartholomée et le pape François a constitué un tournant, ou peut-être la fin d’une époque et le début d'une autre. Comme je l'ai dit dans d'autres circonstances, les relations entre les différentes Églises sont devenues beaucoup plus cordiales, bien sûr chacune reste ce qu’elle est, mais les relations sont plus chaleureuses. »

    Le père Pierbattista Pizzaballa a accueilli les deux papes lors de leur pèlerinage en Terre Sainte : le pape Benoit XVI en 2009 et le pape François en 2014. Il fut également l’interlocuteur de la rencontre historique dans les jardins du Vatican, le 8 juin 2014, entre le pape François et le patriarche de Constantinople Bartholomée I avec les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas. Lors de la rencontre, juifs, chrétiens et musulmans, ont prié ensemble pour la paix.

    Le défi des moyens de communication. Plus de trente antennes, dans le monde entier, transmettent le Terra Santa News.

    Père PIERBATTISTA PIZZABALLA, ofm
    Custode émérite de Terre Sainte
    « Cela me console lorsque je fais le tour du monde et qu’on me dit "nous avons vu ce que vous faites à travers le Terra Santa News, nous vous connaissons, et maintenant, nous savons qui vous êtes ". C’est une grande consolation, une récompense au milieu de tant de travail.

    Les défis de la situation difficile de la Syrie.

    Père PIERBATTISTA PIZZABALLA, ofm
    Custode émérite de Terre Sainte
    « La Syrie aujourd'hui, constitue une blessure profonde au sein du Moyen-Orient, pour la vie chrétienne, parce que la Syrie est le lieu du christianisme primitif. C’est aussi une blessure profonde pour nous Franciscains, c’est une guerre atroce. J'ai eu la possibilité de m’y rendre il y a quelques mois. Le pays est méconnaissable, totalement détruit. »

    A la question de savoir si rester ou non dans les régions dangereuses : « Un berger n’abandonne pas à son troupeau ... - souligne le Père Pierbattista Pizzaballa - Les personnes n’ont pas besoin seulement de pain pour vivre. Parfois, une parole de réconfort, se prendre dans les bras ou se serrer la main, surtout dans ces moments dramatiques, est plus important. »

    P. FRANCESCO PATTON, ofm
    Custode de Terre Sainte
    « Le premier mot qui me vient et que je souhaiterais adresser au Père Pierbattista est MERCI, parce que s’il a été Custode de Terre Sainte pendant 12 ans, cela veut dire qu'il a rendu ce service avec beaucoup de sagesse, avec une grande capacité de gouvernance et d'animation, mais aussi qu’il a su créer ces ponts que tous nous sommes appelés à construire.
    Je pense que le Père Pierbattista est un grand trésor pour la Custodie de Terre Sainte, et j'espère qu'il continuera à l'être. »

    source http://cmc-terrasanta.com/fr
    -------------------------------------------------

    Les nouveautés - OFS-Sherb
    « “Miss Germany” rencontre le pape François: ce qui est beau, c’est la foi!Si votre père est dans la Lumière sa Fête est dans la prière. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :