• Vous êtes des dieux - InterBible

    Vous êtes des dieux

     

    QuestionEn Jean 10, 31-42 il y a un passage que je m’explique mal. Il s’agit du verset 34 : « Il est dit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ». Qui dans la loi juive est reconnu comme un ou des dieux? Jésus semble dire que « des dieux » désigne tous les Juifs. Est-ce exact? (Claudette)

    RéponseClarifions d’abord quelques points importants. La façon d’argumenter dans le judaïsme tardif, couramment les-dieux.jpgappelé judaïsme rabbinique, est passablement différente de notre façon de faire, surtout en Occident. On a un exemple typique d’une argumentation de ce genre ici. La citation vient du Ps 82,6. Le canon de la Bible hébraïque a été divisé tardivement en trois parties : la loi (ou la Torah), les prophètes (nos livres historiques et les prophètes); les écrits (les livres sapientiaux et quelques écrits qui n'entrent pas dans les deux premières catégories). Même si le livre des Psaumes est rangé parmi les « écrits », l’appellation générique de « loi » est parfois employée pour toute la Bible (cf. Jn 7,49; 12,34; 15,25). Ici, il est possible que Jésus l’emploie pour donner plus de poids à son argumentation.

     

         Cette partie du chapitre 10 de l’évangile de Jean (v. 22-42) porte sur une accusation de blasphème contre Jésus. Le verset 33 explicite même que l’accusation porte sur la prétention de Jésus d’être Dieu. Il fallait donc que Jésus leur réponde sur ce sujet même. C’est pourquoi le mot hébreu Élohim traduit habituellement par « dieux » faisait l’affaire dans le Psaume 82. Jésus y implique que, bien que dieux, les mauvais juges dont le psaume parle dans l’original mourront. Combien plus lui aussi, bien que vrai Dieu, mourra-t-il. Il n’y a donc pas de blasphème. Cela ne nous convainc peut-être pas, mais c’était la façon dont les rabbins argumentaient.

     

         Un dernier mot sur l’évolution sémantique des mots. Plusieurs mots sont très anciens; ils avaient un sens plusieurs siècles avant notre ère, sens qui a évolué avec la théologie. Ainsi, le mot Élohim désignait-il des êtres divins, dont la conception était assez éloignée de ce que nous entendons par « Dieu ». En effet, dans un monde polythéiste, les nombreuses divinités sont plutôt des personnifications des forces naturelles en continuel conflit. Chacune de ces divinités avait son domaine de compétence, ses forces et ses faiblesses. Ce n’est qu’avec l’avènement du monothéisme que le concept a évolué. Le sens du mot « dieux » dans l’original du psaume n’est donc pas le même que nous entendrions aujourd’hui. En effet, il y avait de nombreux « dieux » dans les siècles passés, avant la foi en un seul « Dieu ». Le mot a donc évolué, de sorte que Jésus peut l’utiliser dans ce sens quelques siècles plus tard, dans un autre contexte, dans le but d’argumenter avec ses adversaires sur sa prétention à être Dieu.

    Hervé Tremblay

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » Fr Pierre Brunette (2/2)« Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir mais dit seulement une parole et je serai guéri » - Élisabeth »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :