• Zachée ou l'estime de soi » Alice

    Zachée ou l'estime de soi »

     

    Zachée Seigneur! Que se passe-t-il dans cette maison? Ce matin, Pierre, mon petit homme a laissé la porte ouverte ! Incroyable ! Et moi, je suis passée, peu de temps après et...je l'ai refermée ! Tout aussi incroyable ! C'est le monde à l'envers chez nous! L' onde de choc de cette petite lettre m'invitant à une rencontre rejaillit-elle, même sur mes proches?


    Et puis je découvre cette réflexion de sœur Michèle : « Zachée ou l'estime de soi ». Réflexion qui m'interroge....


    « Alice, descends de ton arbre »

    Seigneur, je me plains de ne pas savoir partager avec d'autres mais Tu me fais découvrir que j'ai oublié (ou plutôt, je ne savais pas ) cette démarche première: susciter le désir de la rencontre !


    Tu as su susciter à Zachée l'envie de Te voir et moi, j'ai inondé de courrier tout autour de moi, à temps et à contre temps, en voulant imposer ma présence et même mes idées.Mais cette petite lettre reçue m'a tellement transformée car Tu avais aussi suscité en moi ce désir, cette soif de rencontre.


    Comme pour Zachée, on m'avait bien fait comprendre que j'étais petite, moi, simple femme, en marge même de paroisse pour ne pas dire rejetée; je ne sais pas causer correctement français, mes textes sont trop longs, ne sont pas structurés; comment puis-je encore oser écrire à des personnalités, à des membres de la hiérarchie, prendre la parole après un évêque...? J'étais trop petite et dans cette foule, je ne Te voyais pas ! Mais je Te cherchais.


    J'ai cherché dans les textes. J'ai lu.....J'ai lu.... inlassablement. Mais est-ce que je ne perds pas mon temps, devant mon écran d'ordinateur? Et même l'Évangile est devenu, pour moi, un figuier stérile que j'ai donc coupé.

    J'ai, alors, découvert que je lisais tout simplement l'Évangile dans ma vie ! Joie ! Joie ! Joie!


    En ce début de carême, Tu as suscité le désir de Te voir, en me proposant une rencontre.

    Sans hésiter une seconde, j'ai répondu oui. Et j'ai commencé ce long temps d'attente ! Joie de l'attente et douloureuse attente! Ai-je dit, au début.

    « Alice, descends de ton arbre. » Oui, il me faut apprendre à Te recevoir, en grande fête, en Te découvrant en tous ceux et toutes celles que je rencontre autour de moi. Et la souffrance de l'attente a aussi disparue. Oui, cette petite lettre m'a transformée, transfigurée. Cette onde de choc transforme mes rencontres.


    Cette rencontre attendue aura-t-elle lieu? Je la désire mais la météo annonce encore de la neige...Que sera-telle? Je ne sais pas. Mais je...vis avec confiance car, c'est avec Toi, Seigneur que j'ai rendez-vous et je sais que c'est Toi qui vient vers moi!

    Je découvre aussi, tous ceux et toutes celles qui m'ont aidée sur cette route où je poussais mes cris de révolte, dans la souffrance de la solitude, de ne pas être reconnue...Tu me fais comprendre combien Tu as cheminé avec moi. Pour reprendre cette jolie fable:

     

    Tu m'as dit que Tu cheminais avec moi mais je me croyais seule. Je ne voyais derrière moi qu'une seule trace de pas dans le sable et Tu me dis: « Ce ne sont pas tes pas que tu vois dans le sable. Ce sont les miens car, à ces moments difficiles, je te portais dans mes bras ».

     

    Oui, merci, Seigneur! Et si sacrement veut dire Révélation du Christ, alors, c'est, pour moi, la rencontre avec tout(e) autre qui devient sacrement.

    Merci, Seigneur pour cette rencontre, cette invitation à descendre de mon arbre pour Te recevoir, pour cette rencontre qui me transfigure! 


    Alice

    Autres dossiers

    « Une neuvaine pour la Syrie - AEDEcopape ? E&E »

  • Commentaires

    3
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:56

    Merci! Oui Jean-Michel, je dis comme toi "merci, Richard" .

    Hier, je suis partie sous la neige mais heureuse et confiante. Cette rencontre a eu lieu et je suis émerveillée. Aujourd'hui, il fait beau soleil, la joie  de cette rencontre, la joie de Pâques.   Merci donc, Merci, Merci... à cet ami Théophile.

    2
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 19:56

    Courage, grâceà des gens comme toi, Richard, et ton blog, elle y arrivera!

    1
    Dimanche 31 Mars 2013 à 14:50
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :