• EUCHARISTIE DES PREMIERS CHRÉTIENS 2/4 - InterBible

    EUCHARISTIE DES PREMIERS CHRÉTIENS 2/4

    La Cène, un geste prophétique de Jésus

      Eucharistie-prem-chretiens.jpg

    Fresque paléochrétienne représentant la dernière Cène

     

    Quand les premiers chrétiens se réunissent pour le Repas du Seigneur, ils savent qu'ils accomplissent un rite qui a été reçu du Seigneur Jésus lui-même et transmis par les Apôtres. Est-ce une répétition qui consiste strictement à obéir à un ordre reçu de Jésus? Est-ce un pieux souvenir que ses anciens adeptes se plaisaient à remémorer avec un brin de mélancolie? Certes non! Plusieurs avenues s'offrent à nous pour comprendre la signification qu'avait l'expression « faites ceci en mémoire de moi », tant pour Jésus que pour les premiers chrétiens. Pour saisir cette signification, nous nous situerons en fonction de la mentalité religieuse de la Bible.

     

         L'homme biblique est devenu familier, grâce aux prophètes, de certains signes venus de Dieu qui anticipent de façon mystérieuse mais réelle un événement futur. Ainsi en est-il de Jérémie qui brise une cruche devant ses compatriotes en disant : « Ainsi parle Yahweh Sabbaot : je vais briser ce peuple et cette ville, comme on brise le vase du potier qui ne peut plus être réparé. » (Jr 19,10-11) Une note de la Bible de Jérusalem (voir Jr 28,19) dit que ces gestes prophétiques sont « moins un besoin d'expression que l'exigence d'un réalisme religieux : un lien est établi entre le geste significatif et la réalité dont il est le signe, en sorte que la réalité annoncée est désormais aussi irrévocable que le geste accompli ».

     

         C'est probablement dans ce contexte que les premiers chrétiens ont dû comprendre les gestes et les paroles de Jésus. Celui-ci, d'après ce qu'en disent les Évangiles, avait assez de lucidité pour savoir que sa présence tirait à sa fin. C'est alors que dans un geste prophétique, la fraction du pain et le partage de la coupe, il annonce sa mort imminente, sa propre pâque. Ainsi Jésus veut-il faire comprendre à ses Apôtres, et à tous les disciples qui viendront par la suite — puisque le sang est répandu pour la multitude des êtres humains —, que sa propre mort a pour signification le don libre de sa vie.

    Texte biblique

    Et quand ce fut l'heure, il se mit à table, et les apôtres avec lui. Et il leur dit : « J'ai tellement désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir. Car, je vous le déclare, jamais plus je ne la mangerai jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le Royaume de Dieu. » Il reçut alors une coupe et après avoir rendu grâce il dit : « Prenez-la et partagez entre vous. Car, je vous le déclare : Je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne jusqu'à ce que vienne le Règne de Dieu. » Puis il prit du pain et après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi. » Et pour la coupe, il fit de même après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang versé pour vous. » • Luc 22, 14-20

    Yves Guillemette

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « Vidéo-audio - UN COEUR QUI ÉCOUTE - Suzanne sur KT0Vidéo-audio - Le nouveau centre à Cana, en Galilée »

  • Commentaires

    2
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 14:54

    Bon dimanche Albert

    1
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 13:28

    Merci pour ce texte. Bon dimanche!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :