• NEUVAINE À ST-ANTOINE
    (1 de 9)
     

    NEUVAINE À ST-ANTOINE - INFO 

    LES MARDIS DE SAINT-ANTOINE 18 AVRIL 2017  (1)

             

    CHANT : Exauce la prière, toi qui veilles sur nous.

                     Ô saint Antoine, ô notre Père, à l’Enfant Dieu, parle pour nous. (bis)

    Bienvenue à toutes les personnes qui se joignent  à cette neuvaine de Saint-Antoine par ce merveilleux moyen de communication. C’est une invitation particulière de célébrer le Seigneur, où notre grand Saint se fait l’intermédiaire de nous attirer vers Celui qui a tous les pouvoirs de nous conduire dans les chemins de lumière, de vérité et de bonheur. Demandons à l’Esprit Saint de nous fortifier dans notre foi et de croire que tout est possible en celui qui croit. « Demandez et vous recevrez, nous dit Jésus, et croyez que vous l’avez reçu ».

    Adressons-nous également à Marie, la glorieuse et souveraine Mère de Dieu, de nous accompagner tout au long de cette neuvaine en unissant nos prières à toutes les personnes qui, de par le monde, suivent assidûment avec dévotion et confiance ces « Mardis » pour la plus grande gloire de Dieu.

    QUI EST LE PÈRE FRÉDÉRIC JANSSOONE ?

    Nous avons désiré, pour cette présente année 2017, utiliser « Les Mardis de saint Antoine » du Père Frédéric. Pour mieux connaître ce noble Père, en vous rendant sur INTERNET, en y inscrivant son nom, vous en obtiendrez un magnifique portrait global. Il faut ajouter que la famille franciscaine attend avec grand intérêt sa canonisation dans un proche avenir.

    Saint Antoine : Tout aimable dès son enfance    (Père Frédéric)

    Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils uni­que, Jésus, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. Et Dieu nous a donné son Fils unique sous la forme douce et aimable d'un petit enfant ! Jésus, notre divin Maître, a montré toujours, une grande prédi­lection pour les petits enfants : et cela à cause de leur simplici­té et de l'innocence de leur coeur. Également, le saint Évangile nous montre partout le très doux Sau­veur, en compagnie de ces anges de la terre. Un jour, de grandes foules l'avaient suivi et il a guéri tous les malades. Alors on lui présenta des petits en­fants, pour qu'il leur impose les mains et il a prié sur eux. Mais ses disciples, encore très ignorants, menaçaient ceux qui les présentaient. Jésus, les voyant, fut indigné et leur dit: « Laissez ces petits enfants venir à moi et ne les empêchez point, car le royaume des cieux est à eux et à tous ceux qui leur ressemblent. En vérité, je vous le dis : « Quiconque n'aura pas reçu le royaume de Dieu comme un petit enfant, n'y entrera point. Et les embrassant, il les bénissait ». Dans une autre circonstance, les disciples demandaient à Notre-Seigneur qui sera le plus grand dans le royaume des cieux : et le divin Maître prit un petit enfant, le plaça au mi­lieu d'eux et leur enseigna l'humilité. Nous, adultes, face à Dieu, y allons-nous toujours avec notre cœur d’enfant ?

    Les parents de notre Saint, eurent ce bonheur de recevoir avec joie, comme un présent du ciel, cet enfant de bé­nédiction. Dieu voulait surtout faire du petit Fernand, qui deviendra Antoine, un grand saint.  Pour cela, il orna ses parents de toutes les vertus qui font les vrais chrétiens." Grâce à sa pieuse mère, le petit Antoine connut le bon Dieu dès les premières lueurs de sa raison, et il l'aima tendrement. Il apprit aussi d'elle qu'il avait au ciel une autre Mère et la maman Teresa se plaisait, en le berçant, à lui chanter ce cantique : « Ô Glorieuse Souveraine » qu'il répétait avec elle, qu'il chanta ensuite très souvent et jusqu’à la dernière heure de sa vie. Quand il pleurait, sa mère n'avait qu'à le porter à la fenêtre et à lui montrer l'église de Sainte-Marie; l'enfant tendait ses pe­tits bras vers la Vierge et ne pleurait plus. C’est dans cette église qu’il y reçut le saint Baptême. C'est devant l'image de la Reine du Ciel que ses parents l'entendirent prononcer de lui-même, à l'âge de cinq ans, le voeu de virginité perpétuelle !

    Ô aimable Enfant, maintenant que dans les splendeurs des Cieux tu jouis pour toujours de la présence de Jésus et de Marie, daigne nous bénir, nous qui sommes encore dans ce triste exil de la terre; bénis aussi tous nos chers enfants et obtiens, par ta puissante intercession, que Jésus et Marie veillent sur eux, les accompagnent et les protègent à travers tous les dangers de la vie et les introduisent un jour, comme toi,  ô aimable Saint, dans les éternelles joies du Paradis !

     

     EXEMPLE : Une Dame de Bologne, en Italie, était restée pendant vingt-deux ans de mariage sans enfants, et ayant en­tendu parler du grand nombre de miracles que faisait saint An­toine, elle alla souvent se prosterner devant l'autel de ce formidable thaumaturge chez les Frères-Mineurs. Une nuit, le Saint lui apparut en songe, revêtu d'une grande gloire : il lui dit d'al­ler neuf mardis de suite visiter l'église des Frères-Mineurs, d'y faire chaque fois la sainte Communion et de prier devant son image, lui promettant que ses désirs seraient accomplis. Elle crut à la promesse et obéit. Elle eut, en effet, un enfant, mais quelle ne fut pas sa douleur en voyant que le nouveau-né était une masse de chair plutôt qu'un enfant !

    Toutefois, elle ne perdit pas confiance, elle le fit emmailloter et déposer sur l'autel du Saint. Saint Antoine n'avait pas seulement en vue d'éprou­ver la confiance de cette bonne mère et de lui donner ensuite une grande joie; il voulait par un éclatant  prodige établir à jamais la dévotion des neuf Mardis. Pendant qu'on exécutait l'ordre de la Dame, celle-ci priait ardemment son Saint bien-aimé. Or, on avait à peine déposé sur l'autel cette masse de chair qu'on entendit une voix enfantine : on court à l'autel, on enlève le maillot et l'on voit,  cette chair transformée en un enfant d'une rare beauté ! Ce miracle rendit célèbre la gloire du Saint et l'efficacité de la Neuvaine des Mardis. Cela fit germer chez de nombreux peuples une dévotion telle envers saint Antoine, qu'on suivit en foule dans toutes les églises des Frères-Mineurs la dévotion des Neuf Mardis.

    PRIÈRE : Saint Antoine, toi le saint de tout le monde, nous avons recours à toi. Nous te présentons humblement toutes nos intentions. Guéris nos malades, mets la paix dans nos familles. Éclaire et guide nos jeunes. Accompagne nos aînés. Donne-nous le courage dans l'épreuve. Libère-nous de tout ce qui nous empêche de vivre notre foi.  Grand Saint Antoine, daigne par-dessus tout nous ouvrir à l'action de l'Esprit-Saint qui fera de nous tous et toutes des artisans de paix dans l'Église et dans le monde. (Il nous faut répondre généreusement aux appels du pape François et par l’intercession  de saint Antoine prier pour la paix qui est actuellement gravement mise en danger) Amen.

     SUPPLIQUE :  Dieu notre Père, tu nous as fait connaître en Jésus élevé sur la croix ta volonté de nous sauver par pur amour, et tu nous as donné en saint Antoine de Padoue, un frère qui n'a cessé de contempler ton Fils crucifié à cause de nos péchés. Fais qu'à son exemple, notre regard se porte sur la croix de Jésus pour mieux saisir la grandeur de son amour et l'inscrire dans toute notre vie. Amen.

    Dieu notre Père, tu nous as fait connaître en Jésus le don inestimable de la paix véritable et de la joie parfaite, et tu nous as donné en saint Antoine de Padoue, un frère tout rayonnant de ta paix et de ta joie. Fais qu'à son exemple, notre vie d'union avec toi soit la source de notre paix et de notre joie. Donne, Seigneur, la paix dans nos familles et à toute l’humanité. Amen.      Prenons un moment de silence pour déposer nos intentions……..

     

    POURQUOI LE MARDI ?

    Le mardi est un jour particulièrement consacré à saint Antoine, car c'est le jour de ses funérailles qui se déroulèrent au milieu de prodiges innombrables. Les gens de Padoue reconnaissants gardèrent le souvenir de ces merveilles et allèrent de préférence ce jour là, solliciter le secours de leur Saint bien-aimé. Déjà, peu de temps après sa mort, comme l'attestent les actes de sa canonisation, un miracle fut obtenu à la suite d'une neuvaine de mardis. Mais, c'est en 1617, que cette dévotion commença à se répandre dans le monde entier. Une dame de Bologne demanda avec instances au Saint une insigne faveur. Celui-ci lui apparut en songe et lui dit : " Va visiter mon image neuf mardis consécutifs dans l'église des Franciscains et tu seras exaucée. " La pieuse femme obéit avec confiance et obtint l'objet de ses désirs.

     

    PRIÈRE POUR LA CANONISATION DU Bx PÈRE FRÉDÉRIC : Dieu éternel et tout-puissant tu as accordé au Bx Frédéric Janssoone, de suivre en Terre sainte les traces de ton Fils Jésus et d'y travailler pour la paix et  pour mieux faire connaître la vie de Jésus de Nazareth et de sa très sainte Mère. Donne à ce fils de saint François d'Assise d'être bientôt canonisé et de nous attirer tous vers ton Fils, Jésus, notre Seigneur. Amen. Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père...

    ----------------------------

    Nos dossiers

    votre commentaire
  • 2e Mardi : INTRODUCTION - (2 de 9)

     Paix et Joie,

    NEUVAINE À ST-ANTOINE

     NEUVAINE À ST-ANTOINE - INFO


    INTRODUCTION (2 de 9)

    Paix et Joie,  


    Nous vous faisons parvenir quelques renseignements concernant les Mardis de Saint-Antoine. Nous vous enverrons le contenu de chaque mardi de la neuvaine tous les lundis. Nous tentons cette expérience sur "Internet" qui, nous l'espérons, pourra maintenir en quelque sorte notre dévotion envers notre bon Saint-Antoine. Nous serons unis dans la prière confiante, afin de puiser en Jésus Ressuscité l'abondance de ses grâces et de ses bontés. Soyons au rendez-vous pour honorer notre bon Saint-Antoine. Il désire nous témoigner son amour, nous apporter réconfort dans tous les besoins que nous avons, pour nous et pour les autres.


    Si vous avez des suggestions et des commentaires, n'hésitez pas à nous contacter.
    Il nous fera plaisir de répondre à vos désirs s'il y a possibilité.
     
                                                              
    LISE et  GAÉTAN  FORTIER, OFS 

    Courriel: lgfortierAvideotron.ca (remplacer le A par @ )

    --------------

    LE 2è MARDI DE SAINT ANTOINE (25 AVRIL 2017) 

             

            CHANT : Exauce la prière, toi qui veilles sur nous.

                             Ô Saint Antoine, ô notre Père, à l’Enfant Dieu, parle pour nous. (bis)

     Cette vertu de la pureté est si précieuse aux yeux de Dieu et de ses saints Anges que le Saint-Esprit nous assure « que tout le prix de l'or n'est rien au prix d'une âme vraiment chaste et pure! » Notre-Seigneur, en descendant du ciel pour opé­rer l'oeuvre de notre Rédemption, n'a voulu avoir pour Mère qu'une âme chaste et pure, une âme virginale, Marie Imma­culée, la Reine des âmes angéliques et pures. Ensuite Jé­sus n’a fait connaître d'abord le mystère de son Incarnation qu'à des âmes pures : saint Joseph, le Patriarche de la chasteté, et saint Jean-Baptiste, sanctifié dès le sein de sa mè­re, et mourant plus tard martyr pour la défense de la chasteté conjugale, pour la défense de la sainte vertu de pureté.

    Notre Mère la sainte Église nous fait remarquer, avec les saints Pères, que Notre divin Maître a eu pour l'apôtre saint Jean, la préférence marquée dans l'Évangile, parce que saint Jean était une âme virginale. Et Marie, la Mère de Jésus, n'a-t-elle pas, elle aussi, dans ses célestes apparitions, durant tout le cours des siècles, marqué sa préférence pour les âmes innocentes et pures ? « Bienheureux donc ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils  verront Dieu. »  Qui montera sur la montagne du Seigneur? ou qui demeu­rera dans son Sanctuaire?  : Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur : celui-là recevra du Seigneur la bénédiction et la miséricorde de Dieu son Sauveur.

    Comme ces paroles du Psalmiste s'appliquent admirable­ment à l'angélique saint Antoine ! « Ses mains étaient innocentes, parce que son coeur était pur. »  Tout petit enfant, à l'âge de cinq ans, notre Fernando fit le voeu de virginité, et dans tout le cours de son existence, il con­serva, avec un soin jaloux, la robe blanche de son innocence baptismale.

    Il semble que les Litanies composées en l'honneur de notre Saint, aient voulu résumer en un seul mot toute la beauté de cette âme, en l'appelant : Un Lys de céleste pureté. Et comme la vertu, surtout chez les saints, est essentiellement com­municative, la vue seule de notre Saint, l'innocence peinte sur son visage, portait les autres à la vertu. Le seul con­tact même de ses vêtements avait une vertu particulière pour combattre les tentations et pour chasser l'esprit impur. Notre Saint venait d'arriver à son Couvent de Limoge. Un jeune religieux bénédictin, d'une abbaye voisine, passait par le tourment si pénible des tentations impures. Ayant entendu parler de la haute sainteté d'Antoine, ce pauvre religieux de­manda à son Abbé d'aller trouver le Saint. Il se jeta à ses pieds, et lui fit l'aveu des humiliantes tentations qui jour et nuit assail­laient son âme. L'homme de Dieu l'accueillit avec une incompa­rable bonté, lui donna ses conseils, le consola et par une de ces inspirations que Dieu donne aux saints, il ôta sa propre tunique pour en revêtir son cher pénitent. Aussitôt les tentations cessèrent. Le jeune religieux, au comble du bonheur, retrouva avec la paix de l'esprit, la sérénité d'une âme pure.

    O aimable Antoine, toi, vrai Lys de céleste pureté,  couvre-nous donc tous de ta tunique, embaumée du par­fum de ton angélique pureté! Mais surtout, prends sous ta protection les jeunes gens de nos jours, si exposés aux flèches empoisonnées de leur perfide ennemi. Obtiens-leur, par ton puissant crédit auprès de Jésus, la Pureté des Vierges et de sa douce Mère, Marie Immaculée; qu'ils aient tous un grand amour pour la sainte vertu de pureté et que pour la conserver dans leurs jeunes coeurs, ils fuient avec horreur les mauvaises compagnies et les occasions dangereuses; qu'ils veil­lent à la garde de leurs sens, pratiquant la mortification chré­tienne, ne négligeant pas le saint exercice de la prière, et qu'ils fréquentent fidèlement les Sacrements. Que d'àmes seront sauvées et bienheureuses pour l'éternité, si Dieu daigne, ô aimable Saint, par ta généreuse intercession, exaucer notre suppliante prière. Comptez sur la puissance de saint Antoine pour éloigner de vous ce diable pervers qui cherche sans cesse qui dévorer. « Résistez-lui, fermes dans la foi. » (1 Pierre 5,8)

    EXEMPLE : Voici le premier miracle dans la vie de saint Antoine. Un jour, à genoux sur les marches de l'autel, dans le sanctuaire de Notre-Dame du Pilier, les yeux fixés sur le tabernacle, ce jeune de 5 ans mêlait ses brûlantes adorations à celles des saints du ciel. Soudain l'ange des ténèbres lui apparaît, menaçant, s'efforçant de le détourner des voies de la sainteté. Effrayé, Fernando (Antoine) se souvient de la puissance du signe de la croix et du mot de Constantin : « Par ce signe tu remporteras la victoire. » Il trace ce signe sur le marbre de la marche supérieure. À l'instant, sous la pression de ce doigt petit et délicat, la pierre s'amollit et la croix se dessine, enfoncée dans la pierre comme dans du beurre fondu. Semblable à un coup de foudre, le diable, dans un grognement épouvantable, quitta comme une fusée laissant échapper une grande fumée pleine d’une puanteur extrême dans un bruit intense. Notre Fernando venait, quelques jours auparavant, de prononcer son vœu de chasteté au pied de l’autel de Marie. Le signe de la croix dans le marbre est toujours visible et les pèlerins aiment toucher, vénérer et baiser ce miracle ineffaçable. Ce fut le premier prodige d'une vie toute remplie de ces innombrables bénédictions extraordinaires. Après 800 ans et plus, cette marche existe toujours. Pour éviter une usure irréparable, on a enlevé un bout de cette marche, on l’a placé dans un cadre scellé fermement et solidement vissé dans le mur près de cet escalier-souvenir. Pendant toute sa vie Antoine va subir les attaques de Satan mais avec l’aide constante de la « Glorieuse Vierge Marie » il va toujours en sortir victorieux.

     LES LYS DE SAINT ANTOINE   (Pendant des années, à Sherbrooke, on a béni et donné des pétales de lys)

    Le lys, associé à l'image de saint Antoine, est reconnu par sa blancheur comme symbole de pureté et de vitalité spirituelle. La coutume, approuvée par Léon XIII, de bénir des lys frais en l'honneur de saint Antoine surtout au jour de sa fête, remonte vraisemblablement à deux faits extraordinaires qui indiquent les préférences de saint Antoine pour cette fleur. En deux circonstances, des lys, oubliés devant la statue du saint, restèrent frais après des mois d'abandon sans eau. On garda des lys bénis et séchés comme on garde à la maison les rameaux et les cierges bénits. En tant que sacramentaux, ils rappellent la présence de Dieu dans nos vies, et peuvent devenir instruments d'une protection spéciale de saint Antoine en qui nous nous confions. Le fidèle peut aussi s'inspirer de la blancheur et du parfum des lys pour demander de mettre dans sa vie un peu de leur beauté et de sainteté. Des lys sans bulbe, ni racines, ont fleuri des années durant, après des hivers rigoureux ou des étés  très secs, et des fleurs fraîches et parfumées à point ont refleuri, alors qu’il n’y avait que des tiges pour les supporter.

     SUPPLIQUE : Dieu notre Père,  tu nous as fait connaître en Jésus combien nous sommes précieux à tes yeux, et tu nous as donné en saint Antoine de Padoue, un frère rempli d'émerveillement pour ton amour et ardent à se convertir. Fais qu'à son exemple, nous soyons de plus en plus conscients de la valeur que tu attaches à notre vie, et de la souffrance que te causent nos trahisons, nos reniements et nos lâchetés. Amen.

                                      Prenons un moment de silence pour déposer nos intentions……

     REFRAIN : Si vous cherchez des bienfaits, Le pain, la santé, la paix, Au Bon Dieu demandez-les, Par le nom   d'Antoine.

    1: Les objets qu’on a perdus, par lui sont bientôt rendus; Tous les biens sont attendus du bon Saint Antoine.

    2: Louange en l’éternité, à la Sainte Trinité, qui nous montre sa bonté, par les mains d’Antoine.

     PRIÈRE POUR LA CANONISATION DU BX PÈRE FRÉDÉRIC : Dieu éternel et tout-puissant, tu as accordé au Bx Frédéric Janssoone, de suivre en Terre sainte les traces de ton Fils Jésus et d'y travailler pour la paix et  pour mieux faire connaître la vie de Jésus de Nazareth et de sa très sainte Mère. Donne à ce fils de saint François d'Assise d'être bientôt canonisé et de nous attirer tous vers ton Fils, Jésus, notre Seigneur. Amen.

                                                 Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père...

    AMEN

    --------------------

    --------------------

     


    1 commentaire
  • 3è MARDI  de S. Antoine (2 mai 2017)

    INTRODUCTION 

    Paix et Joie,

     Bienvenue à ce 3è mardi. Nous venons rencontrer Dieu  par la vie exemplaire de notre bon saint INTRODUCTION ET LE 3e MARDI  de S. Antoine (2 mai 2017) et profiter également des textes et méditations du Bienheureux  Père Frédéric.

     Laissons-nous émerveiller en parcourant certaines étapes de la vie de ce saint exceptionnel, nous verrons comment la main mystérieuse de Dieu a façonné cet enfant dès son jeune âge. Dieu l'a transformé tout au long de son existence et en a fait un des plus prestigieux saints de notre Église. 

     Pendant cette Neuvaine, remercions Dieu,  prions les uns pour les autres et pour les urgents besoins de notre monde. Dieu nous réserve beaucoup de grâces et de bénédictions. C'est dans la ferveur et la confiance que nous pouvons tout obtenir.

     Dieu ne manque jamais nos rendez-vous. Il se tient à la porte et il frappe. Si quelqu'un entend ma voix, s'il m'ouvre, j'entrerai, je prendrai mon repas avec lui, et lui avec Moi".

     Dieu tient compte de notre bonne volonté, même si c'est très peu de temps que nous avons à lui offrir. Il est toujours là pour nous.

    Tout ce qu'il nous demande, c'est d'ouvrir nos mains, notre cœur et laisser entrer en nous la profondeur de son amour miséricordieux.

      Adressons-nous à notre Mère, Marie, médiatrice de toutes grâces, à notre glorieux saint Antoine qu'on appelle "le Saint des miracles" pour nous faire goûter la Bonne Nouvelle apportée par Jésus, afin que nous puissions approfondir notre foi, notre espérance et témoigner des merveilles de son amour.

     Invoquons l'Esprit-Saint de nous fortifier et de nous guider  de sa sainte lumière, en oubliant ce que nous donnons et de chercher notre bonheur à faire celui des autres.

    Prière: Viens Esprit-Saint, viens par la puissante intercession du Cœur Immaculé de Marie, ton épouse très aimée. (3 fois)

    Prenons un moment de silence pour accueillir en nous la présence de Dieu.

     Lise et Gaétan ofs

    Télécharger « 3e MARDI DE S. Antoine

    ----------------

    Nos dossiers

    votre commentaire
  • 4è MARDI de ST-ANTOINE (9 MAI 2017)  

    INTRODUCTION 4è MARDI de ST-ANTOINE (9 MAI 2017)  4 de 9

     Paix et Joie,

     Bienvenue à ce 4è mardi de la Neuvaine. Il est agréable de nous retrouver une fois de plus  pour prier en union avec tous les fervents amis de saint Antoine et pour toutes les personnes qui se joignent à nous pendant ces neuf semaines.

     Nous avons plusieurs raisons de puiser dans l'expérience de ce témoin très recherché et si productif encore aujourd'hui, afin d’apporter à chacun, soutien, confiance et espérance dans un monde bouleversé et éloigné de Dieu.

     Saint Antoine nous attire vers Celui qui a toutes les ressources de nous tendre une main qui est tout accueil, une main généreuse et secourable qui peut répondre à toutes nos misères, nos difficultés, nos fragilités et nos épreuves de toutes sortes. Léon XIII affirmait: "Saint Antoine de Padoue est le Saint de tout le monde".

     Laissons Dieu habiter notre vie en lui offrant ces courts moments de réflexion et de prière, pour que son projet se réalise en nous et transforme notre vie. Soyons assurés que nous avons pleinement le regard bienveillant et compatissant de notre bon saint Antoine.

     "Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur" nous dit la Parole de Dieu. Rien n'est impossible à Dieu, si ce que nous demandons correspond à sa sainte volonté. Dieu désire tant nous manifester sa tendresse par des signes concrets de son amour miséricordieux.

     Nous débutons le mois de mai, le mois de Marie qui  lui est particulièrement consacré. Elle nous accompagne avec saint Antoine dans nos projets, nos désirs et nos décisions. Demandons qu'ils veillent sur nous et sur nos familles, qu’ils nous soutiennent dans notre marche à surmonter sereinement nos difficultés pour ainsi devenir des semeurs de paix, de joie et d'espérance.

     Invoquons l'Esprit-Saint, qu'il ouvre notre coeur pour accueillir la présence de Jésus, le vrai berger, la porte des brebis. Reste avec nous Seigneur sur  la route de la vie, et nous  deviendrons de véritables témoins vivants et audacieux  de  ta Résurrection. Amen.

     Viens Esprit-Saint, viens par la puissante intercession du Cœur

    Immaculé de Marie, ton épouse très aimée.  ( 3 fois )

     Lise et Gaétan ofs

     Suggestion :   Sur youtube : chant de l'abbé Robert Lebel ,

                                         Je suis le bon berger  (4.47)

    ---------------------

    Télécharger « Le 4e mardi.doc »

    --------------------

    Nos dossiers

     


    votre commentaire
  • 5è MARDI de ST-ANTOINE (16 MAI 2017)

    INTRODUCTION 

      Paix et Joie,NEUVAINE À ST-ANTOINE - 5 de 9

    Bienvenue en ce 5è mardi de la Neuvaine. Nous venons une fois de plus à la rencontre du Seigneur prendre connaissance d'une autre tranche de la vie de saint Antoine. Dieu nous attend pour nous révéler sa bonté, sa miséricorde dans le cheminement qui nous est présenté, en suivant les traces d'un saint tellement exemplaire.  En quelques lignes, nous apprendrons dans le texte qui suit l'introduction, son affection particulière pour cette prière miraculeuse : "Ô Glorieuse Souveraine". Elle a fait ses preuves de multiples fois tout au long de la vie de notre grand saint Antoine.

          ''Ô GLORIEUSE  SOUVERAINE''

                               EST UNE PRIÈRE MIRACULEUSE.   POURQUOI ?                                 

    Le diable, entrevoyant les grâces nombreuses et merveilleuses qu’obtenait la prière d’Antoine pour le présent et pour l’avenir, il a cru un moment que le Maître de la vie lui abandonnait le corps de  son serviteur.  Alors, il poussa l'audace jusqu’à prendre une forme horrible. Ses bras hideux saisirent à la gorge le puissant Antoine et cherchèrent à l’étrangler. Antoine,  arraché brutalement de son contact avec son Dieu, a pensé un instant  que la  vie lui échappait.  Antoine réunit ses forces,  fit le signe de la  croix et son âme s'éleva vers  Marie,  son Immaculée Mère, celle qui,  depuis l'enfance, le guidait vers Jésus qui ne l’a jamais abandonné.

     

    Enfant de l’Assomption, puisqu’il est né un 15 août, il aimait saluer Marie et prier la  Vierge Glorieuse. C’est par cette prière que les parents d’Antoine ont consacré à la Vierge leur fils premier-né dès sa naissance. Marie sera dorénavant sa Protectrice, sa Reine. Dans les tentations, il aura recours à Elle ; dans les dangers, il va L’implorer. Et toujours, il chantera cette noble prière.

    On sait que l’apôtre Antoine a ramené sur le chemin du Paradis des milliers d’âmes et il n’est pas surprenant qu’il soit quotidiennement poursuivi par des attaques sataniques. Grâce à sa Reine, il avait un don de discernement pour détecter le plus souvent la présence diabolique et ainsi prévenir les gens de ne pas craindre, ce qui leur a permis d’assister aux grandes victoires d’Antoine. La Vierge Marie a toujours veillé sur ce fils bien-aimé.

     

    Dans les derniers instants de sa vie terrestre, Elle était aussi auprès de lui. Pâle, faible, mais resplendissant d’un avant-goût du Paradis, Antoine se confessa et se mit à chanter l’hymne à la Vierge Immaculée. Sa voix belle et mélodieuse, bien qu’affaiblie, n’avait jamais été aussi céleste. Les assistants ont compris que le mourant jouissait  d’une vision du ciel. Un confrère lui demanda : « Quel spectacle contemplez-vous avec une attention si vive et si douce ? »

    Antoine répondit : « Je vois mon Seigneur Jésus qui m’appelle à Lui. » Après avoir reçu tous les bienfaits spirituels de l’Église, il se mit à réciter les sept Psaumes de la Pénitence qu’il poursuivit jusqu’à la fin. Une demi-heure s’écoula et peu après, il rendit l’esprit. Il était vers les 21h00, à la nuit tombante, le vendredi 13 juin 1231. Il avait 36 ans. Sachons, nous aussi, utiliser souvent cette prière et en découvrir sa réelle efficacité…

     

    Unissons-nous les uns, les autres, dans une prière confiante à la Glorieuse Vierge Marie et à saint Antoine, en offrant tout ce qui nous préoccupe et nous écrase, tout ce qui nous fait souffrir, ce qui nous semble insurmontable. Dieu dans sa miséricorde et son amour désire nous soulager, nous libérer, nous aider à trouver la solution la meilleure. « Venez à moi, vous qui souffrez et moi je vous soulagerai ».

     

    Demandons à l'Esprit-Saint de nous éclairer de sa lumière, de nous accorder force, courage et persévérance.

    "Viens Esprit-Saint, viens par la puissante intercession du Cœur Immaculé de Marie, ton épouse très aimée. (3 fois)  Prenons un petit moment de silence pour accueillir en nous la présence de Dieu.

     Lise et Gaétan ofs

     Suggestion :   Chant à la Vierge Marie sur You Tube   

                            « Chercher avec toi dans nos vies »   (Jean-Claude Gianadda) 

    Télécharger « 5e mardi.doc »

    -----------

    Nos dossiers

    votre commentaire
  • 6è MARDI de ST-ANTOINE (23 MAI 2017)NEUVAINE À ST-ANTOINE - 6 de 9

    INTRODUCTION 

    Paix et Joie

     Bienvenue à ce 6è  mardi de la Neuvaine. Nous sommes invités une fois de plus à nous mettre à l'écoute de cet illustre personnage qu'est saint Antoine. Nous découvrons de plus en plus les vertus et les mérites, son rayonnement brise toutes les frontières et nous attire humblement vers ce chemin de service et de générosité.

     Nous verrons dans le texte qui suit que rien ne lui est refusé par sa puissante intercession, si ce que nous demandons est conforme à la sainte volonté de Dieu pour nous.

             LA CHARITÉ FRATERNELLE DE SAINT ANTOINE EST UNIVERSELLE

    Les Saints, qui sont les grands amis de DIEU, ont comme une double histoire. La première, c’est l’histoire de leur vie mortelle qui va de leur berceau à la tombe ; la seconde, c’est l’histoire de leur vie posthume et glorifiée qui va se poursuivre pour les siècles sans fin. En ce qui concerne saint Antoine, nous avons déjà traité des centaines de miracles opérés de son vivant pendant les 36 ans de sa vie terrestre. Sa charité fraternelle s’est multipliée en vertus, en travaux, en merveilles de toutes sortes. Déjà on pouvait écrire : « Antoine ressuscite les morts, dissipe l'erreur, détourne les cala­mités, chasse les démons, guérit les lé­preux, donne la santé aux malades, apaise les flots de la mer, brise les chaî­nes des captifs, redresse les membres paralysés, tordus, rend à qui les lui demande les objets perdus, il protège dans les périls, vient à l'appel et au secours de toute nécessité qui l'implore…. »

     Ce résumé de prodiges, aussi connu sous le nom de « Répons miraculeux », est, à son tour, comme la préface de la seconde histoire du saint dans sa vie posthume et glorifiée. Léon XIII l'a bien dit: « Saint Antoine de Padoue est le saint de tout le monde. »

     Dans l’ensemble des dons du ciel, les élus de DIEU ont reçu chacun une spécialité qu'ils exercent dans l'Église. Le don des miracles est la spécialité de saint Antoine de Padoue  et le caractère de cette spécialité c'est d'être universel. Tous les saints ont plus ou moins participé à ce don des miracles; mais il leur a été communiqué, en quelque sorte, avec mesure, accordé dans telle ou telle condition, pour tel ou tel cas, il a été restreint dans son exercice, il n'a pas embrassé tous les états et toutes les causes. Antoine de Padoue est le Thaumaturge universel.

     Sa vertu est aussi variée, aussi multiple dans son application, que sont nombreux sur les degrés de l'échelle humaine lés besoins de l'existence ici-bas. Elle s'intéresse aux exigences des corps comme à celles âmes ; elle s'étend au spirituel comme au temporel  à la vie comme à la mort; aux petits, aux ignorants, aux pécheurs, aux pauvres, comme aux puissants, aux savants, aux riches, aux justes. Elle éclaire, console, fortifie, préserve, guérit, ressuscite. Elle répond à tous les appels ; elle s’adresse à tous. C’est ainsi que le Thaumaturge Antoine de Padoue est vraiment le saint de tout le monde. Il est toujours dans l’attente de nos demandes…. « Demandez et vous recevrez et croyez que vous l’avez reçu»

     Prions les uns pour les autres en nous adressant à la glorieuse Mère de Dieu et par l'intercession de notre bon saint Antoine. Offrons tout avec amour. Dieu nous accompagne dans tous les passages heureux et douloureux de notre vie.

     Rendons grâce à Dieu pour l'abondance de ses faveurs  et de ses bénédictions. Que toujours il nous accorde force et courage, pour que nous témoignions d'une heureuse et joyeuse espérance.

    "Celui qui m'aime sera aimé de mon Père; moi aussi, je l'aimerai, et je me manifesterai à lui".

     Demandons à l'Esprit de vérité et de vie, de nous ouvrir à sa sainte présence.

    Prière : Viens Esprit-Saint, viens par la puissante intercession du Cœur Immaculé de Marie, ton épouse très aimée. ( 3 fois)

    Prenons un moment de silence pour accueillir en nous la présence de Dieu.

     Lise et Gaétan ofs

     Suggestion : Chant sur You Tube :    "Mon Dieu, Tu es grand , Tu es beau" (6.17)

     Note : Si vous avez reçu des faveurs pendant cette Neuvaine à saint Antoine, si vous le désirez, vous pouvez nous écrire en quelques lignes les faveurs obtenues. Nous les publierons  à la fin de cette Neuvaine. Tout pour la gloire de Dieu.

    ------------------

    Nos dossiers

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique