• François d'Assise - Son amour pour Jésus - Revue MESSAGE

                                                                                                                                                                                     Juillet - Août 2018

    Texte franciscain

    Son amour pour Jésus

    François d'Assise - Son amour pour Jésus - Revue MESSAGETout cela, le très bienheureux père François l’a accompli à la perfection, lui qui a gardé l’image et la forme du séraphin et, persévérant sur la croix, a mérité de s’envoler vers le degré des esprits supérieurs. En effet il a toujours été sur la croix en ne se dérobant à aucune fatigue ni douleur, pourvu qu’il puisse accomplir en lui et sur lui la volonté du Seigneur.

    C’est pourquoi ils le savent bien, les frères qui l’ont fréquenté, à quel point Jésus était en sa bouche l’objet d’un entretien quotidien et continuel, d’une conversation douce et suave, d’une discussion bienveillante et pleine d’amour. Sa bouche parlait de l’abon dance du cœur et la source de l’amour illuminé qui remplissait toutes ses en trailles jaillissait toute bouillante au-dehors.

    Certes, il avait Jésus en lui de nombreuses façons : sans cesse il portait Jésus au cœur, Jésus à la bouche, Jésus dans les oreilles, Jésus dans les yeux, Jésus dans les mains, Jésus dans tous les autres membres. Ô combien de fois, alors qu’il était assis à table, entendant parler de Jésus, le nommant ou pensant à lui, il oublia la nourriture du corps et, comme on le lit d’un saint : « Il voyait sans voir, il entendait sans entendre. »

    Bien plus, très souvent aussi quand il prenait la route, à méditer et à chanter Jésus il oubliait son chemin et invitait tous les éléments à louer Jésus. Parce qu’avec un amour étonnant, il portait et conservait toujours en son cœur le Christ Jésus et le Christ crucifié, pour cette raison il a été marqué très glorieusement, de préférence à tous les autres, de son sceau, à lui qu’en extase il contemplait aussi siégeant dans une gloire indicible et incompréhensible à la droite du Père, avec qui vit et règne, vainc et commande : le très-haut Fils du Très-Haut, dans l’unité de l’Esprit saint, Dieu éternellement glorieux pour tous les siècles des siècles. Amen.

    François d’Assise – Ecrits, Vies, témoignages,

    Editions du VIIIe centenaire, p. 615, 1C, 115

    source Revue MESSAGE

    pour infos et abonnement à la ''Revue MESSAGE''

    courriel: mflaic@vtx.ch

    --------------------

    Dossiers
    « Saviez-vous que... - E&ELe Pape François invite à prier pour son voyage en Irlande - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :