• Le Pape rappelle le geste de fraternité de Paul VI et Athënagoras il y a 60 ans

    Angélus de l'ÉpiphanieAngélus de l'Épiphanie  (Vatican Media)

    Le Pape rappelle le geste de fraternité de Paul VI et Athënagoras il y a 60 ans

    Après la prière de l’Angélus en la solennité de l’Épiphanie, le Pape François a évoqué la rencontre il y a soixante ans entre saint Paul VI et le patriarche œcuménique Athënagoras à Jérusalem. Il a aussi demandé de prier pour la paix dans le monde entier et plus particulièrement pour la Terre Sainte et l’Ukraine.
     

    C’est une image forte, celle de l’embrassade entre saint Paul VI et le patriarche œcuménique Athënagoras, le 5 janvier 1964 à Jérusalem. C’est ce geste que le Pape François a évoqué après avoir récité la prière de l’Angélus depuis la fenêtre de l’appartement apostolique, place Saint-Pierre, devant les fidèles et les pèlerins réunis pour la solennité de l’Épiphanie. En se rencontrant, le pape catholique et le patriarche orthodoxe ont rompu «un mur d’incommunicabilité qui pendant des siècles avait tenu éloignés catholiques et orthodoxes» a expliqué le Saint-Père au sujet de la levée des excommunications réciproques datant de 1054.

    Pensée pour les victimes de l’attentat de Kerman

    Le Saint-Père a ensuite tenu à adresser de nouveau sa «proximité au peuple iranien, en particulier aux proches des nombreuses victimes de l’attaque terroriste survenue à Kerman, aux nombreux blessés et à tous ceux qui sont frappés par cette grande douleur». Le 3 janvier, l’organisation de l’État islamique a fait exploser deux bombes dans cette ville iranienne lors d’une cérémonie commémorative sur la tombe du général Qassem Soleimani, tué il y a quatre ans par l’armée américaine en Irak. 84 personnes ont été tuées par les deux explosions selon le dernier bilan. Le Pape avait adressé le 5 janvier un télégramme de condoléances aux autorités iraniennes.

    L’Épiphanie, c’est aussi la Journée de l’Enfance missionnaire. À cette occasion, François a salué les enfants et les adolescents missionnaires dans le monde entier, les remerciant pour «leur engagement dans la prière et dans le soutien concret à l’annonce de l’Évangile, et en particulier à la promotion des jeunes dans les terres de mission».

    «Apprenons de cette embrassade de ces deux grands de l’Église sur la route de l’unité des chrétiens, priant ensemble, cheminant ensemble, travaillant ensemble», a invité François. Le Pape a aussi exhorté, sur les pas tracés il y a soixante ans par les deux personnalités, à prier pour la paix au Proche-Orient, en Palestine, en Israël, en Ukraine, «dans le monde entier»«Tant de victimes des guerres, tant de morts, tant de destructions» a-t-il regretté.

    source https://www.vaticannews.va/

    -------------------------------------

    Articles les plus récents
    « Qui a le vrai pouvoir? interBibleConcerto italien de Jean-Sébastien Bach - au piano, Anne-Marie Dubois »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :