• Vrai soi / soi séparé - Richard Rohr

    Méditation quotidienne de Richard Rohr

    Du Centre d'action et de contemplation

    Crédit d'image: Chambre à New York (détail), Edward Hopper, 1932. 

    Vrai soi / soi séparé 

    Faire confiance à une vie plus profonde
    vendredi 4 septembre 2020

     

    Je crois qu'une pratique régulière de la prière de centrage est l'un des outils les plus efficaces dont nous disposons pour découvrir notre vrai moi. Assis en silence, nous devenons aptes à observer avec compassion notre moi séparé au travail, tout en essayant de garder le contrôle du récit intérieur. En fin de compte, cependant, avec notre intention et notre attention authentiques, notre vrai Soi est révélé, présent à la Présence de Dieu. Cynthia Bourgeault, membre du corps professoral de l'ACE, décrit comment cela se produit:

    Lorsque nous entrons [en] méditation [ou prière contemplative], c'est comme une «mini-mort», du moins du point de vue de l'ego. . . . Nous abandonnons notre discours intérieur, notre dialogue intérieur, nos peurs, nos désirs, nos besoins, nos préférences, nos rêveries et nos fantasmes. . . . Nous nous confions simplement à une vie plus profonde, en tirant doucement sur cette tendance de l'esprit à vouloir vérifier avec lui-même tout le temps. En ce sens, la méditation est une mini-répétition pour l'heure de notre propre mort, au cours de laquelle la même chose se produira. Il arrive un moment où l'ego n'est plus capable de nous maintenir ensemble, et notre identité est jetée à la merci de l'être lui-même. C'est l'expérience existentielle de «perdre sa vie». . .

    Tout comme dans la méditation [et la prière contemplative] nous participons à la mort du Christ, nous participons également à sa résurrection. . . . Pendant vingt minutes, nous [c'est-à-dire, notre ego ou notre moi séparé] ne nous sommes pas retenus dans la vie, et pourtant la vie demeure. Quelque chose nous a retenus et portés. Et ce même quelque chose, nous en venons progressivement à la confiance, nous retiendra et nous portera à l'heure de notre mort. Le savoir - le savoir vraiment - est le début de la vie de résurrection. . . .

    Pratiquement toutes les grandes traditions spirituelles du monde partagent la conviction que l’humanité est victime d’un cas tragique d’identité erronée. Il y a un «soi» et un soi, et notre erreur fatale consiste à confondre les deux. Le moi égoïque. . . est dans pratiquement toutes les traditions spirituelles immédiatement envoyé dans le royaume de l'illusoire, ou au mieux, transitoire. C'est l'imposteur qui prétend être le tout. Cet imposteur peut devenir un bon serviteur, mais c'est un maître dangereux. L'éveil - qui dans l'enseignement de Jésus se résume vraiment à la capacité de percevoir et d'agir conformément aux lois supérieures du Royaume des Cieux - est une question de percer la mascarade du plus petit soi pour développer une connexion stable avec le plus grand Soi. . . . devenir intime avec notre identité spirituelle, le sens de l'individualité porté dans notre conscience spirituelle. . . .

    Grâce à la méditation [comme la prière de centrage], il devient progressivement enraciné en nous que «perdre sa vie», quelle que soit l'action qui peut finalement être exigée de nous dans le monde extérieur, implique d'abord et avant tout un passage de notre conscience ordinaire à notre conscience spirituelle , parce que ce n'est qu'à ce niveau plus profond de perception holistique non fondée sur la peur que nous pourrons comprendre ce qui est réellement exigé de nous.

     

    Passerelle à l'action et à la contemplation:
    quel mot ou quelle phrase me résonne ou me met au défi? Quelles sensations est-ce que je remarque dans mon corps? Que dois-je faire?

    Prière pour notre communauté:
    Ô grand amour, merci de vivre et d'aimer en nous et à travers nous. Que tout ce que nous faisons découle de notre connexion profonde avec vous et tous les êtres. Aidez-nous à devenir une communauté qui partage de manière vulnérable les fardeaux et le poids de la gloire. Écoutez les désirs de notre cœur pour la guérison de notre monde. [Veuillez ajouter vos propres intentions.]. . . Sachant que vous nous entendez mieux que nous ne parlons, nous offrons ces prières dans tous les saints noms de Dieu, amen.

    Écoutez le P. Richard a lu la prière.

    source https://cac.org/

    ----------------------------

    Articles récents
    « BELLE SAISON – J+3 – Des appels à entendre - E&E"Tous frères": le Pape François signera sa nouvelle encyclique à Assise - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :