• Célébration du Transitus de Saint François

    À quelques jours de la grande fête de saint François d'Assise (4 octobre) nous proposons à ceux et celles qui le voudront bien la célébration du:  

     

    Transitus de Saint François
    (Cette célébration est faite habituellement le 3 octobre en soirée)

    http://ekladata.com/r3Nt3eXeAmdWDMPWQP8dAOgu9c4.jpg

    Présentation par le président ou un animateur:

     

    Ce que nous voulons refaire ce soir, c'est le mémorial du trépas de François d'Assise, tel que rapporté dans ses premières biographies. Ce rituel qui appartient à notre tradition franciscaine s'appelle Transitus, (évoquant l'idée de passage, ou ce que l'on peut appeler la Pâque de François).

    Il s'agit d'une mise en scène sacrée où le saint accueille sa soeur la mort corporelle comme le point final de sa quête du Seigneur. Nous verrons défiler sous nos yeux des fresques où il est entouré des siens et célèbre avec eux ses derniers instants. Pour bien vivre de l'intérieur son Passage en Dieu, nous nous tiendrons avec François, un peu à la manière des témoins de ce passage, reprenant leurs gestes et leurs prières.

    Le côté dramatique et théâtral pourra surprendre. Il est choisi pour nous émouvoir, mais surtout pour éveiller notre souvenir et atteindre l'expérience profondément spirituelle qui s'y cache. Nous vivrons ce transitus au coeur d'une eucharistie (dans la mesure du possible). C'est ce à quoi nous a toujours convoqué François: "chercher d'abord le Royaume de justice", contempler le Dieu très bon avec un coeur pur.

     

    L'icône du saint, sous nos yeux, dévoile les traits du petit frère conquis par l'amour de
    Dieu, dépouillé de lui-même et de tout pour entrer en Dieu.

     

    Chant: Tu es mon Dieu, Tu es mon Tout

     

     François:        Seigneur, je t'en prie,

    que la force brillante et douce de ton amour
    prenne possession de mon âme

    et l'arrache à tout ce qui est sous le ciel,

    afin que je meure par amour de ton amour,

    comme tu as daigné mourir par amour de mon amour:

     

    Président ou animateur:

    Laissons maintenant parler l' histoire. Dans le témoignage des premiers frères,

    revivons la rencontre de François avec le Dieu Vivant.

     

    Narrateur 1 :

     

    François annonça aux frères qu'il quitterait bientôt son corps,
    cette tente où son âme avait campé ...

    Il demanda à être transporté à Sainte-Marie de la Portioncule, au lieu même où, par la Mère de Dieu, il avait connu lui aussi l'esprit de grâce et de perfection.

     

    Là, le mal empirait, la faiblesse augmentait ; finalement, toutes ses forces l'ayant abandonné, il ne pouvait plus faire un mouvement.

    Un frère lui demanda s'il aurait préféré à cette longue et pénible maladie n'importe quel cruel martyre de la main d'un bourreau.

    François répondit:

     

    François:        Mon fils, ce qui a été pour moi jusqu'ici

    et continue encore d'être le plus doux,
    le plus cher et le plus agréable,

    c'est de faire ce qll'il plaît à Dieu de réaliser en moi et par moi.
    De sa volonté, la mienne reste toujours inséparable,

    et je ne désire qu'une  chose : lui obéir en tout point.

     

    Narrateur 2 :

     

    Lorsqu'il fut définitivement terrassé par la maladie qui devait mettre fin à ses maux,

    il se fit étendre nu sur la terre nue, afin qu'en cette dernière heure,

    celle où peut-être l'ennemi livrerait le suprême assaut, il puisse lutter nu, contre un adversaire nu.

    Il était là, couché sur la terre, dépouillé de sa tunique grossière, fixant des yeux le ciel comme il aimait à le faire

    et aspirant de tout son être à la gloire éternelle.

    Il tenait sa main gauche sur la plaie du côté droit pour la soustraire aux regards.

    Ses frères, que poignait une intense émotion étaient tout en pleurs. Son gardien devina les désirs du saint et courut prendre une tunique, un capuchon, des caleçons et les tendit à François, avec ces mots:

    "Sache que je te prête ces vêtements; accepte-les au nom de l'obéissance.

    Mais pour que tu sois convaincu de n'avoir sur eux aucun droit de propriété, je te défends de les donner à qui que ce soit."

     

    On dépose la bure en forme de Croix, avec le capuce et la corde, sur le plancher. On dépose aux places convenues les 5 bougies rappelant les stigmates.

     

    Narrateur 1 :

     

    François fut tout heureux d'avoir été jusqu'au bout fidèle à sa Dame la Pauvreté. Par souci de pauvreté, il avait donc voulu ne rien posséder au moment de la mort qui ne lui eût été prêté par autrui.

    Il leva les mains au ciel et glorifia le Christ pour tant de joie: s'en aller vers lui entièrement libre, débarrassé de tout.

     

    Pour être parfaitement conforme au Christ crucifié, pendu en croix, pauvre, souffrant et nu,

    il était resté nu devant l'évêque au début de sa conversion et c'est nu également qu'il voulut quitter ce monde, au moment de la mort. Pour imiter en tous points le Christ son Dieu, il aima jusqu'à la fin ses frères et ses fils qu'il avait aimés dès le début. Il fit appeler tous les frères alors présents dans la maison et, avec quelques paroles de consolation pour adoucir leur chagrin, il les exhorta de tout son coeur à aimer Dieu.

    Il ajouta quelques mots sur la patience et la pauvreté, leur recommandant le Saint Evangile avant toute autre Constitution. Enfin, sur tous les frères qui l'entouraient,

    il étendit la main droite et la posa sur la tête de chacun, en commençant par son vicaire.

    Il leur dit :

     

    François:        Adieu mes fils,

    restez toujours dans la crainte du Seigneur.

    La tentation viendra et la tribulation est proche; mais bienheureux ceux qui iront jusqu’au bout de ce qu'ils ont entrepris.

    Pour moi, je m'en vais vers Dieu, et vous,  je vous confie à sa grâce.

     

    Geste de bénédiction sur fond musical. ..•

     

    Narrateur 2 :

     

    Comme les frères pleuraient amèrement et se lamentaient inconsolables, François demanda du pain,

    il le bénit, le rompit

    et en donna un petit morceau à chacun.

     

    On apporte auprès de la bure une miche de pain. ..

     

    Puis, il fit apporter l'Evangéliaire et demanda lecture du passage de Saint Jean qui commence par cette phrase:

    "La veille de la Pâque, Jésus, sachant que l'heure était venue pour lui de

    passer de ce monde à son Père .... "    .

     

    Lecture du texte de Jean 13, 1-15

     

    François commémorait ainsi la dernière cène que le Seigneur avait célébrée avec ses disciples. C'est en souvenir du Seigneur qu'il accomplit tous ces rites

    et pour montrer à ses frères combien était grand son amour pour eux.

     

    Chant: La nuit qu'il fut livré ...

     

    Narrateur 1 :

     

    Après la lecture de l'Evangile, François récita comme il put le psaume: Ma voix crie vers Yahvé

    De ma voix, j'implore le Seigneur

    Je répands ma plainte en sa présence

    J'expose devant lui ma détresse ...

     

    Psalmodie du paume 141

     

    Il passa en action de grâce les moments qui lui restaient à vivre, demandant à ses compagnons les plus chers de louer le Christ avec lui. il invitait même toutes les créatures à louer, à aimer Dieu,

    leur chantant le cantique qu'il avait lui-même composé.

    Il n'est pas jusqu'à la mort, objet de peur pour tous,

    qu'il n'ait engagée à louer Dieu.

    Il se portait joyeux à sa rencontre et l'invitait chez lui.

     

    Cantique du Soleil récité (2 voix)

     

     Narrateur 2 :

     

    L'heure vint enfin où, les mystères du Christ s'étant réalisés en lui, son âme se dégagea de la chair

    pour être absorbée dans l'abîme de la lumière et son corps s'endormit dans le Seigneur.

     

    On éteint les lampions et on dépose sur la bure l'icône.

     

    A quarante ans révolus, ayant accompli vingt ans de parfaite pénitence,
    l'an du Seigneur 1226, le 4 octobre,

    il émigra vers le Seigneur Jésus-Christ
    que, de tout son coeur, de tout son esprit,
    de toute son âme et de toutes ses forces,

    il avait aimé d'un très ardent désir et d'une très vive affection,
    le suivant en toute perfection,

    courant avec ardeur sur ses pas

    et parvenant enfin très glorieusement à lui,

    qui vit et règne avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles.

     

    Silence suivi du Chant répétitif :

    La ténèbre n'est point ténèbre devant toi
    La nuit comme le jour est lumière ....

     

    Offertoire en silence ....

     

    Prière Eucharistique

     

    Sanctus:         Tu es seul Saint Seigneur Dieu

                                        Toi qui fais des merveilles         .

     

     

    Anamnèse :    Nous t'adorons 0 Toi le Très-Saint

    Nous t'adorons, Seigneur Jésus-Christ.. ..

     

    Notre Père: Récité avec chaîne d'amitié

     

    Communion: Agnus Dei en musique

     

    Testament:

     

     Aux frères:

     "Qu'ils s'aiment toujours mutuellement,

    qu'ils aiment et servent toujours notre dame sainte Pauvreté et qu 'ils se montrent toujours fidèles et soumis aux prélats et à tous les clercs de la sainte mère Eglise"

     

     

    Aux clarisses:

     

    "Je vous prie et je vous donne conseil de vivre toujours dans cette très sainte vie et pauvreté".

     

    Aux laïques :

     

    "Tous ceux et celles qui feront de telles choses et persévèreront jusqu'à la fin,

    l'Esprit du Seigneur reposera sur eux.

    el fera chez eux son habitation" et sa demeure.

    Et ils seront les fils du Père céleste

    dont ils font les oeuvres,

    et les époux, les frères et les mères

    de Notre Seigneur Jésus-Christ".

     Prière pour la Paix: Chantée

     Bénédiction

     Musique

    RETOUR À L'ACCUEIL

    « Sucre amer aux Philippine (E&E)L'intégrité cette fidélité à ses propres vérités - Bruno »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    JM
    Samedi 28 Septembre 2013 à 22:42

    Magnifique!

    2
    Ré capucin à l'âm
    Mardi 1er Octobre 2013 à 17:15

    touchant...ce rituel...inspirant...

    quel appel à vivre dame pauvreté au dénument du soi du moi pour ne se vêtir que de Lui à vivre Sa sainte Volonté

    quel charisme à entrer au mystère de la mort et résurrection en Jésus-Christ

    paix et joie toute franciscaine en cet amour de l'Amour

     

    Ré capucin en son âme...

    3
    Rytta
    Lundi 28 Septembre 2015 à 21:29

    coucou

    4
    joseph aleyamma
    Lundi 3 Octobre 2016 à 23:13

    tres touchant et et tres priant  unit dans le même esprit de st.François

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :