• Clergé : l’homélie doit parler « au cœur », souligne le card. Stella - Zenit

    Clergé : l’homélie doit parler « au cœur », souligne le card. Stella

    L’homélie ne sert pas à exhiber son érudition

    Sainte-Marthe, messe du 05/12/2017 © L'Osservatore Romano

    Sainte-Marthe, Messe Du 05/12/2017 © L'Osservatore Romano

    Lors de l’homélie, le prêtre est invité à faire comme le pape François qui « parle au cœur » et utilise « des situations de vie concrète, éclairées par la Parole de Dieu », souligne le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé, dans un entretien à Vatican Media en italien ce 5 janvier 2018. L’homélie, prévient-il, « ne sert pas à exhiber son érudition : c’est l’Evangile… pour la vie quotidienne du croyant ».

    Evoquant la nouvelle application “Clerus-App”, lancée par le dicastère pour les homélies dominicales, le cardinal explique qu’elle a pour objectif d’aider les prêtres « souvent débordés » en leur proposant « une brève homélie toute prête » où le prêtre peut puiser des « idées » pour la sienne.

    L’homélie n’est pas un cours, elle a pour but de « tendre la Parole de Dieu » à la communauté des fidèles, explique-t-il : « Elle semble d’une importance secondaire mais aujourd’hui elle est devenue le moment et l’instrument fondamental d’évangélisation et de catéchèse … un carburant spirituel. »

    Le pape « nous donne l’exemple », souligne le cardinal Stella qui évoque ses homélies matinales à la Maison Sainte-Marthe : « le pape a deux, trois idées à l’esprit. Il parle lentement, il pense beaucoup à ce qu’il va dire… nous sommes invités un peu à “le copier”, car le pape est surtout un pasteur. Le pape est un curé de l’humanité, du peuple chrétien. Pourquoi le peuple l’écoute-t-il ? Parce que le pape parle au cœur, il parle des situations de vie concrète, éclairées par la Parole de Dieu. »

    Pour le préfet, « il faut, dès le séminaire, une attention des formateurs dans la préparation » des futurs prêtres vis-à-vis de cet exercice de l’homélie : « Ayons un sens de respect pour les gens, dans l’utilisation du temps et du langage. Une homélie ne sert pas à exhiber son érudition : c’est l’Evangile, comme le pape nous l’enseigne, la Parole de Dieu pour la vie quotidienne du croyant. Tel est le sens de l’homélie. »

    Le prêtre de paroisse, estime-t-il, « doit commencer dès le lundi à penser à l’homélie : je vois l’Evangile, les Lectures, j’y pense… la semaine du pasteur au milieu des personnes peut aussi éclairer sur des choses concrètes : j’ai vu, j’ai senti… alors l’homélie devient quelque chose de vécu, d’attendu, et surtout d’efficace pour la vie ».

    En conclusion, le cardinal Stella souhaite que le fidèle « sorte de l’Eglise en disant : “le curé m’a parlé à moi aussi et j’essaierai de m’améliorer” ».

    source ZENIT.org

    -------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Audience générale : vœux aux francophones - ZenitAngélus: comme les Rois Mages, se mettre à la recherche du Seigneur - RV »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :