• Dans l'Église... du jamais vu - Mgr Christian Rodembourg, MSA

     

    Dans l'Église... Du jamais vu -

    (extrait de la lettre de Mgr Christian Rodembourg, MSA Évêque de saint-Hyacinthe (il est également président Assemblée des évêques catholiques du Québec)

    Dans l'Église... Du jamais vu - Du jamais vu
    La situation est inusitée. Du jamais vu! L’épreuve que nous traversons collectivement et qui tient toute la planète en haleine et en otage met à rude épreuve notre santé physique, mentale, spirituelle, sociale et financière. Notre santé spirituelle est celle qui transcende toutes les autres.
    Il faut prendre soin de nous! Il nous faut aussi prendre soin les uns des autres! Faisons preuve de vigilance. Ne laissons pas la peur, l’inquiétude, l’anxiété, l’ennui, la morosité, le défaitisme avoir le dernier mot. Ne perdons jamais, à l’avenir, le goût et le désir de nous retrouver, de nous rassembler, de socialiser!... Soyons des hommes et des femmes d’espérance pour notre grande et belle famille humaine.


    Un test pour notre espérance


    La vie est plus forte que la mort. L’espérance est plus forte que le désespoir.
    Le virus que nous combattons actuellement donne toute leur pertinence à ces grandes et belles vérités de notre foi. Alors même que certaines et certains d’entre nous passent des tests pour la COVID-19, la COVID-19, elle, teste notre espérance!
    La liste de nos raisons de désespérer est longue : guerre, violence dans les familles, faim, pauvreté, migration, environnement, réchauffement climatique, disparitions d’enfant, fusillades dans les rues et les écoles, maladies incurables, virus, compétition dans le monde des affaires, stress, crise de la fidélité, divorce, angoisse existentielle, armement, construction de murs, perte de sens et de valeurs, évasion dans les sectes de tout acabit, alcool, drogues, etc.


    Nous pourrions nous y complaire et en faire une thérapie de défoulement collectif. Cela pourrait même nous faire du bien! « Ça ferait sortir le méchant! » comme on dit si joliment au Québec.
    Pour nous « rassurer » quelque peu, relisons cette phrase d’un prêtre égyptien prononcée 2000 ans avant Jésus-Christ : « Notre monde atteint un stade critique. Les enfants n’écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être très loin. »
    C’est rassurant, non? Nous sommes quand même 4020 ans plus tard avec plus de sept milliards d’habitants sur la planète! Le monde existe encore!
    Le pire serait que, un peu comme la grenouille dans l’eau chaude, nous nous habituions graduellement aux blessures et cicatrices de notre vivre-ensemble et de notre avenir collectif. Cela ne demeure pas sans impacts sur l’Église, car elle vit dans le monde de ce temps.


    Rendons compte de notre espérance


    Alors que nous traversons en cette année 2020 une épreuve internationale en regard de la pandémie de COVID-19, j’aime relire ces mots de saint Pierre :
    « Honorez dans vos coeurs la sainteté du Seigneur, le Christ. Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous; mais faites-le avec douceur et respect. »
    (1 P 3, 15-16a)


    Le monde est en feu!

    Dans l'Église... du jamais vu - Mgr Christian Rodembourg, MSA
    Afin de consoler d’éventuels coeurs attristés par la situation de notre humanité et de l’Église, il me plaît de citer une femme exceptionnelle, docteure de l’Église, qui marqua son époque, sainte Thérèse d’Avila. Il y a cinq siècles, elle disait à ses soeurs du Carmel :
    « Le monde est en feu! Et on veut, pour ainsi dire, condamner à nouveau le Christ. On dresse contre lui mille faux témoignages, on veut détruire son Église […] Les temps ne sont pas à traiter avec Dieu d’affaires de peu d’importance. » (Le chemin de la perfection, 1,5)
    D’une certaine manière, je me sens « rassuré »… Le monde est depuis des siècles, encore et toujours en feu…


    « Ancrons » notre espérance


    Portons ensemble un regard, à la fois lucide, réaliste et plein d’espérance, sur l’état de notre Église et du monde d’aujourd’hui pour pouvoir y « ancrer » cette espérance qui nous habite.

    Pour aller plus loin... Télécharger « lettre_pastorale_esperance_2020-05-01.pdf »

    Merci Mgr Christian et ami de m'avoir fait parvenir votre lettre.

    --------------------------------------------------

    « HOMÉLIE - 5ème DIMANCHE ORDINAIRE Nous devons consentir à un changement de civilisation. - Bruno »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    coeur léger
    Samedi 13 Juin à 21:17

    Bonjour Christian merci pour ton magnifique message. Cela nous fait revenir à l'essentiel (essence ciel) C'est bon je prie pour et avec toi notre bon Papa de nous garder dans cette espérance qui vient de lui. Paix et Joie Madeleine Bigras ofs

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :