• Homélie - 17ÈME DIMANCHE ORDINAIRE (A) 30 juillet 2017

     

    LE VRAI TRÉSOR

    Choisir le vrai trésor… 

    Testes bibliques : Lire

    L’oraison d’ouverture de ce dimanche nous introduit magnifiquement à la prière du roi Salomon : « Tu protèges Seigneur, ceux qui comptent sur toi… afin que sous ta conduite, en faisant un bon usage des biens qui passent, nous puissions déjà nous attacher à ceux qui demeurent ». C’est là tout un programme qui est toujours d’actualité, même en ce temps de vacances. C’est aussi un autre style de vie.

    Le roi Salomon est encore un jeune homme quand il est choisi pour conduire le peuple de l’alliance. La prière qu’il adresse à Dieu ne concerne pas ses avantages personnels mais sa nouvelle responsabilité : « Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal ». C’est ainsi que le nouveau roi demande le don de la sagesse et du discernement. Cette question se pose aussi chaque jour aux politiques, mais aussi aux parents, aux éducateurs, aux pasteurs. Comme Salomon, nous sommes tous invités à découvrir que notre seul vrai trésor est en Dieu.

    C’est aussi ce message que l’apôtre Paul nous transmet dans la 2èmelecture. Il s’adresse à des chrétiens qui risquent de se décourager à cause des difficultés qu’ils rencontrent. Alors, il les renvoie à l’essentiel. Il leur rappelle qu’ils sont engagés sur la route par Dieu lui-même. Ce Dieu qui n’a jamais cessé de nous aimer est notre plus beau trésor. Il est celui qui nous appelle à un avenir de gloire. Le Christ est là pour nous ouvrir le chemin. Bien plus, il est lui-même le chemin qui nous permet d’aller au Père. Ses paroles sont celles de la Vie éternelle.

    L’Évangile nous parle également de trésors de grande valeur, celui qui est découvert par hasard dans un champ et celui qui est trouvé après une longue recherche. A travers ces deux paraboles, Jésus veut nous révéler que le Royaume de Dieu est notre seul vrai trésor. On peut le trouver à l’improviste ou le chercher inlassablement, peu importe : ce qui compte c’est de tout faire pour lui donner la première place dans notre vie.

    C’est vraiment important car ce trésor dont parle Jésus vaut plus que toutes les autres richesses. L’agriculteur et le marchand dont nous parle la parabole de l’Évangile renoncent à tous les autres biens pour les acquérir. Notre trésor c’est le Royaume de Dieu. Celui qui le trouve n’a pas de doute : il sent que c’est ce qu’il cherchait, ce qu’il attendait. Quand on a vraiment rencontré Jésus, plus rien ne peut être comme avant : on reste fasciné, attiré par tant de bonté et de vérité. Chercher Jésus et le rencontrer c’est cela notre trésor.

    Pour nous rendre compte de la grandeur de ce cadeau, il suffit de lire les témoignages de nombreuses personnes et de nombreux saints. En lisant les Evangiles avec le cœur ouvert, ils ont été tellement frappés qu’ils se sont convertis à lui. Même des délinquants de la pire espèce ont fait cette rencontre avec lui. Leur vie en a été complètement bouleversée. Et maintenant, ils témoignent dans les écoles et même dans les prisons. Ils ont compris que ce cadeau qui les a comblés est fait pour être partagé.

    Le pape François nous recommande de lire l’Évangile chaque jour. Et si nous n’en avons pas, il faut absolument s’en procurer un de toute urgence. C’est important car l’Évangile nous fait connaître le vrai Jésus. En le lisant chaque jour, c’est lui que nous trouverons ; nous découvrirons ce trésor que Jésus appelle le Royaume de Dieu. Ce Dieu ne demande qu’à régner dans nos vies pour nous combler de son amour. Le plus extraordinaire c’est que Jésus s’est donné jusqu’à mourir sur une croix pour nous libérer du pouvoir des ténèbres et nous transporter dans le Royaume de la vie, de la bonté et de la joie. Lire l’Évangile c’est trouver Jésus et être comblé de cette joie qui est un don de l’Esprit Saint.

    Quand on a trouvé ce trésor du Royaume de Dieu, cela transparaît, cela se voit ; le chrétien ne peut garder sa foi cachée car elle transparaît dans chaque parole, chaque geste. L’amour que Dieu nous a donné à travers Jésus transparaît dans nos vies. C’est ce qu’avait bien compris une petite fille en regardant les vitraux d’une église : « un saint c’est quelqu’un qui laisse passer la lumière ». Prions ensemble le Seigneur par l’intercession de la Vierge Marie et de tous les saints : que vienne à nous ce Royaume d’amour, de justice et de paix.

    Sources : Feu nouveau – Cahiers Prions en Église – François « Selon saint Matthieu – dossiers personnels…

    source http://homelies.livehost.fr

    -----------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « RAPPEL - TRÈS, TRÈS BIENTÔT - Racines Franciscaines 2017Le Pape lance un vibrant appel à la modération, face aux violences à Jérusalem »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :