• L’Eucharistie, une expérience pour mieux vivre - InterBible

    (Robert Cheaib / Pixabay)

    L’Eucharistie, une expérience pour mieux vivre

    L’Eucharistie, une expérience pour mieux vivre - InterBibleAlain FAUCHER | DIMANCHE DU SAINT-SACREMENT (A) – 14 JUIN 2020

     

    Le Paraclet, Jésus et le Père : Jean 6, 51-58
    Les lectures : Deutéronome 8, 2-3.14b-16a ; Psaume 147 (147B) ; 1 Corinthiens 10, 16-17
    Les citations bibliques sont tirées de la Traduction liturgique officielle.

    C’est la tendance du moment : les promoteurs de tourisme mettent en valeur l’expérience que leurs clients peuvent vivre dans telle ou telle destination. Il ne s’agit plus de se déplacer pour apprendre des choses : les informations sont disponibles partout sur internet. Il ne s’agit pas seulement d’assister à des événements : il faut que les touristes se sentent appréciés et inclus dans l’ambiance festive. Pour le dire en un mot, ce qui compte en tourisme, cet important secteur de l’économie, c’est d’offrir et de partager des expériences.

    Telle est la proposition de ce dimanche unique dans l’année liturgique. On y évoque des expériences fortes. En nous appuyant sur le concret de l’histoire et de la Bible, nous prenons conscience de faits importants de notre vie de foi. Nous nous laissons plonger de manière festive dans un environnement qui met en valeur les paroles et les gestes utilisés à chaque Eucharistie. Cette introspection annuelle n’est pas de trop pour mesurer la grandeur du don de Dieu.

    Les lectures bibliques méritent une étude soignée. Chacune à leur manière, elles véhiculent des convictions profondes. Elles enrichissent notre bagage d’information au sujet des réalités eucharistiques. Et surtout, elles font écho à des expériences transformatrices : la naissance du Peuple de Dieu au désert, la dignité des enfants de Dieu selon saint Paul, la contribution de Jésus comme envoyé du Père et comme transmetteur de vie.

    Ces contributions des lectures bibliques rééquilibrent le message de la fête eucharistique. La fête a surgi au XIIe siècle. On insistait sur la présence réelle de Jésus dans l’Eucharistie. La sensibilité de l’époque incitait davantage à regarder et adorer l’hostie consacrée qu’à la recevoir comme un repas à partager. La séquence proclamée après la deuxième lecture maintient cette préoccupation. Cet abrégé de doctrine aurait pour auteur nul autre que saint Thomas d’Aquin lui-même!

    On y trouvera des traces intéressantes de l’expérience proposée par les textes bibliques. Ils mettent en évidence les aspects relationnels du sacrement de l’Eucharistie. Ainsi, la première lecture évoque l’expérience de la marche au désert et l’entrée en alliance avec Dieu. La deuxième lecture met en valeur la participation au grand Corps qu’est l’Église. Et l’évangile décrit la relation vivante offerte par Jésus.

    Nourris pour durer

    lire la suite ICI

    -------------------------------

    Articles récents
    « Covid-19 : aggravation probable du travail des enfants - VAVidéo - Seigneur fais de moi un instrument de ta Paix... saint François »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :