• L’honneur de Dieu, c’est de s’agenouiller - Revue MESSAGE (mai-juin 2017)

    MAI - JUIN 2017

    L’honneur de Dieu, c’est de s’agenouiller

    « François ordonna aussi qu’on lui apporte le livre des Évangiles et pria qu’on lui lise l’Évangile selon Jean depuis le passage qui commence ainsi : Avant le jour de la fête de Pâques, etc. » « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! Jamais ! » (Jean 13, 6)
    C’est le cri de Pierre quand Jésus veut s’agenouiller devant lui. Qu’a-t-il compris de Jésus, ce Pierre, le premier des apôtres ? Celui que la tradition exaltera ; celui qu’on appellera le Prince des apôtres et en l’honneur duquel on construira les plus vastes basiliques ? Pauvre Pierre, il n’a pas compris que Jésus ne recherche pas cet honneur que le monde veut. Pour Jésus l’honneur ne réside pas dans le fait de rester debout, droit, devant les siens ; son honneur se trouve dans le fait d’aimer jusqu’à la fin, de s’agenouiller jusqu’à leurs pieds. Le monde recherche les premières places et les courbettes. Et si quelqu’un dérange, alors on l’élimine ou on le fait taire. Ce récit nous apprend le contraire : à tellement honorer les autres, à tellement les mettre au centre qu’on leur lave les pieds. C’est un commandement nouveau qu’on ne trouve pas dans le monde : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Un commandement à l’opposé de nos habitudes de pensée et de nos conformismes sociaux. C’est que ce commandement vient directement de Dieu et Dieu est le premier à le mettre en pratique. Par ce geste, Jésus nous enseigne comment vivre et par où commencer à vivre. La vraie vie ne consiste pas à rester debout, droits, froids, intraitables dans notre honneur.

    L’honneur de Dieu, c’est de s’agenouiller - Revue MESSAGE (mai-juin 2017)

    La vraie vie en Dieu consiste à nous agenouiller vers nos frères et sœurs, en commençant par les plus faibles et démunis. C’est un chemin qui vient du ciel. Per sonne n’aurait pu imaginer que Dieu s’abaisse à ce point pour répondre à notre besoin d’amitié et d’affection. L’eucharistie que Jésus institue durant ce repas où Jésus lave les pieds est vraiment un sacrement où se révèle la compassion de Dieu. C’est le sacrement de l’amour d’un Dieu qui s’abaisse jusqu’aux pieds de ses amis. Et tous sont ses amis, y compris celui qui est sur le point de le trahir. Aux yeux de Jésus, personne n’est un ennemi ; pour lui, tous sont l’objet de sa compassion. Nous avons à contempler longuement cette icône de la miséricorde de Dieu. Même si nous n’avons pas d’icônes dans nos lieux de culte, même si, dans certaines Eglises on ne fait plus le geste du lavement des pieds, nous avons à accueillir cette immense compassion de Jésus qui se penche vers nous. Peut-être pour contempler ce geste de Jésus et nous en imprégner, nous suffit-il d’entrer dans un hôpital ou dans une maison pour personnes âgées. Ce geste de Jésus y est chaque jour répété des centaines de fois. Mais faire ce geste n’est pas le devoir de quelques-uns. Laver les pieds n’est pas seulement un geste, mais c’est tout un style de vie. De quel mode de vie s’agit-il ? De ce- lui qui est attentif aux autres, car il sait que le chemin de l’union avec Dieu passe à travers la communion avec ses frères et sœurs. Ce geste de Jésus commence la partie de l’Évangile de Jean qu’on appelle le discours d’adieux. Jésus le finira en parlant d’unité. C’est son testament, ce qui lui tient le plus à cœur. Or en commençant son discours d’adieu par ce geste extraordinaire, Jésus donne la tonalité à tout son discours. Quand il parle de son commandement nouveau d’amour réciproque, de la vie dans l’Esprit et de l’unité à vivre dans la communauté, il faut avoir à l’esprit, à l’arrière plan, ce geste du lavement des pieds.

    C’est ce geste qui nous donne de comprendre toutes les paroles de Jésus dans ce discours d’adieu. Ce geste d’abaissement annonce sa croix, où Jésus s’abaisse en- core plus, puisqu’il se laisse clouer, lui qui est Dieu et qui aurait pu, d’un mot, appeler une armée d’anges à son secours. Le but du christianisme c’est une unité sans borne, une fraternité universelle. Et le secret pour y parvenir, c’est de chercher notre honneur en s’agenouiller devant les autres, à l’image de Jésus devant ses disciples. Une femme remarquable, Chiara Lubich, l’a exprimé ainsi : « Mais quel christianisme avions-nous vécu auparavant si nous étions passés les uns à côté des autres avec indifférence, sinon mépris, alors que notre destinée était de nous fondre dans l'unité demandée par le Christ ? Que tous soient un... Il nous semblait que, par ces mots, Jésus lançait une corde vers le ciel et nous reliait, nous les membres dispersés, en unité avec le Père – à travers Lui – et en unité entre nous. Le corps mystique se révélait à nous dans toute sa réalité, sa vérité et sa beauté. » Préférer la recherche de l’unité à tout le reste : voici un chemin de vie ! Que le Seigneur nous le révèle en trouvant notre honneur à nous laver les pieds les uns les autres !

    Martin Hoegger – www.hoegger.org

    pour infos et abonnement à la Revue MESSAGE

    contacter Denise:    mflaic@vtx.ch

    --------------------------

    Nos dossiers
    « Homélie de la fête de la Pentecôte - 4 juin 2017CELEBRATION – Des animaux domestiques sur nos parvis - E&E »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 31 Mai à 10:57

    Quel titre curieux!!! Cette phrase signifie -t-elle que Dieu s'agenouille ?

    (mdr)

      • Mercredi 31 Mai à 14:04

        N'est-ce pas ce qu'il aurait fait le ''jeudi saint'' lors du lavement des pieds de ses disciples ?

    2
    alice
    Jeudi 1er Juin à 14:23

    Magnifique réponse ! et j'aime ce lavement des pieds! Mais peut-on alors dire que l'honneur de Dieu est lorsqu'il s'agenouille devant une personne humaine ?  Mais je vais arrêter de blaguer sur ce sujet car j'ai peur de dire des idioties. Pour parler sérieusement, je crois que Dieu NOTRE Mère-Père n'attend pas de nous, de nous humilier mais d'accepter à quel point Il/Elle nous aime!

      • Jeudi 1er Juin à 14:53

        Pas facile de vraiment connaitre les intentions de Dieu... pourquoi a-t-il choisi de venir au monde dans une étable? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :