• La conscience écologique dans les Eglises grandit. E&E

    En Grande Bretagne aussi, la prise de conscience écologique dans les Eglises grandit. Désormais, on compte plus de 5500 églises qui sont passées à l’utilisation d’énergies renouvelables.

    Parmi elles, on compte déjà 15 cathédrales anglicanes, dont celles de Salisbury, Bristol, Sheffield and York Minster qui ont fait le choix de s’alimenter à une électricité « verte » à 100 %. Mais du côté catholique, baptiste, méthodiste, quaker et Armée du salut, les démarches sont aussi nombreuses. Selon le groupe 2buy2, les Eglises britanniques ont transféré plus de 5 millions de livres vers des pourvoyeurs d’énergies plus vertes, au détriment des énergies fossiles traditionnelles.

    Le « Big Church switch » est une campagne lancée par Christian Aid, Tearfund et le Programme environnemental de l’Eglise d’Angleterre. Elle a aidé beaucoup d’acteurs ecclésiaux à se mettre au travail sur ce sujet crucial. Elle permet notamment de négocier les tarifs d’accès aux énergies renouvelables et qui sont souvent moins élevés que ceux des énergies fossiles.

    « L’Eglise d’Angleterre a fait récemment un choix positif en acceptant de vendre ses parts dans des industries liées aux énergies fossiles qui ne sont pas en phase avec l’accord de Paris. Les Eglises font partie d’un réseau mondial et sont ainsi souvent en première ligne pour comprendre le fardeau de nos frères et de nos soeurs qui souffrent de sécheresses, d’inondations et de calamités extrêmes à travers le monde. » – Dr Rowan Williams, ancien archevêque de Canterbury.

     

    « Basculer vers des pratiques plus vertes ne demande pas forcément des efforts surhumains. D’autant plus que les énergies renouvelables sont de plus en plus accessibles. C’est donc la bonne chose à faire aussi bien d’un point de vue rationnel que sensible. Mais cette bascule vers les renouvelables permet aussi aux églises de témoigner de leurs valeurs, de leurs responsabilités à prendre soin de notre Création et assurer à chacun un avenir prospère. » – Caroline Spelman, ancienne secrétaire d’Etat à l’environnement et actuellement chargée de la gestion financière de l’Eglise d’Angleterre.

    DL

     source https://eglisesetecologies.com/

    A noter

    En Angleterre, à Withington plus précisément, le projet de référence pour la rénovation durable de l’existant historique demeure l’église « St. Michael and All Angels » datant de presque 900 ans qui est la première « église Zéro Carbone » d’Angleterre. Une installation photovoltaïque, composée de modules solaires Kyocera installés sur le toit de l’église, fournit de l’électricité renouvelable et une chaudière écologique à bois biomasse garantit une chaleur écologique. L’alimentation électrique de ce bâtiment datant du XIIe siècle est entièrement assurée par des énergies renouvelables. Les 24 modules solaires installés sur le toit de l’église génèrent un rendement total de 3,12 kWc.

    Source ICN

    -----------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « LAUDATO SI – Un beau fruit de la théologie de la libération - E&EDublin 2018 : le pape visite un centre d’accueil pour familles sans-abri - Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :