• Le mieux impossible ou le bien possible ? - E&E

    Le mieux impossible ou le bien possible ?

    novembre 29, 2012 | Poster un commentaire

     

     

    E-E-Env.jpg Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises ici les débats très virulents en cours aux Philippines a propos des industries minières. Dans ce cadre, le P. Jose C. Magadia, provincial des SJSA (branche jésuite), a écrit une lettre de réflexion pour pousser à l’engagement sur ces questions. Après avoir rappelé les principes de la doctrine sociale de l’Eglise (principe de bonne gérance, principe de précaution, principe du bien commun, principe de subsidiarité, principe d’option préférentielle pour les pauvres, principe d’un travail digne, principe de liberté d’association, principe de respect de la vie humaine)


    il conclut en appelant à une forme de dialogue respectueuse et efficace pour arriver à des compromis viables. A méditer pour d’autres débats en cours ailleurs…

    En entrant en discussion avec les industries minières, par exemple sur la futur loi de gestion des ressources minérales ou sur des questions conflictuelles en cours, nous souhaitons maintenir une atmosphère de dialogue respectueux. Nous rappelons ici l’exhortation de Jean XXIII (Mater et magistra, 238) : ‘Des différences d’opinion dans l’application des principes peuvent apparaître même parmi des catholiques sincères. Lorsque cela arrive, ils devraient être attentif à ne pas perdre le sens du respect et de l’estime les uns pour les autres. Plus encore, ils devraient s’activer à trouver des points d’accords permettant de poursuivre l’action commune et non pas se jeter dans des argumentations interminables qui, sous prétexte du meilleur, oublient de faire le bien qui est possible… et donc obligatoire.’ 


    Au sein de nos institutions, nous encourageons les réflexions critiques, la liberté académique et le travail intellectuel concernant les questions minières. Mais en entrant en dialogue avec l’industrie minière et ses sous-traitants, nous devons garder notre objectivité et notre indépendance. Ainsi nous devons nous poser des questions difficiles sur nos relations financières et autres avec ces entreprises mais aussi avec les organisations environnementalistes et les autres acteurs impliqués dans le débat. Nous devons  tendre à la transparence dans ces relations pour éviter toute confusion sur notre démarche. C’est dans l’esprit même d’un engagement actif modéré par un auto-examen sincère que nous offrons ces points de discussion pour notre propre discernement. Que cela puisse nous aider à mieux comprendre la situation minière, arriver à des jugements appropriés et développer ainsi des actions cohérentes. Saint Ignace de Loyola nous exhorte à « aimer et servir le Seigneur en toute chose ». Que nous puissions accomplir aussi cela dans le soin que nous portons à la Création voulue par Dieu. »

    DL

    Source : Document cité,  I Credit photo ESCC, Mines de Claver, Mindanao, Philippines

    Source http://ecologyandchurches.wordpress.com

    Autres dossiers

    « La perle du jour - audio - Christ cause de dissension - SuzanneLes Capucins au service des réfugiés - AED »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :