• Le parc archéologique de Jérusalem - InterBible

    Le parc archéologique de Jérusalem

    ima-terre-sainte.jpg

    (photos © Sébastien Doane)

     

    À Jérusalem, à côté de l’esplanade du mur Occidentale (mur des Lamentations), se trouve un parc archéologique. Qu’est-ce qu’un parc archéologique? Eh bien, il s’agit d’un endroit qui a été aménagé pour se promener en visitant des ruines archéologiques. C’est un des sites les plus importants au pays puisqu’il est situé entre le mont du Temple, le mont des Oliviers, la cité de David et la vallée de la Géhenne. Cet endroit a été au cœur de toute l’histoire de la ville. Voici quelques éléments qu’on y retrouve.

         Au pied du mur de l’esplanade se trouvent d’immenses pierres brisées. Ils faisaient probablement partie de la structure du Temple qui a été détruit en 70 ap. J.C. par les Romains. Les pierres ont été projetées du haut de l’esplanade pour s’effondrer en bas.

    pierres brisées aux pieds du mur de l'esplanade

         « Jésus était sorti du Temple et s’en allait. Ses disciples s’avancèrent pour lui faire remarquer les constructions du Temple. Prenant la parole, il leur dit : “Vous voyez tout cela, n’est-ce pas? En vérité, je vous le déclare, il ne restera pas ici pierre sur pierre : tout sera détruit.” » (Mt 24,1-2) On pourrait croire que cette prophétie de Jésus s’est avérée vraie! Mais, les exégètes croient que l’évangile de Matthieu aurait été écrit après la destruction du Temple à cause de la mention de la destruction du Temple.

         L’arche de Robinson fait partie des rénovations du second Temple par Hérode. Elle permettait un accès à l’esplanade du Temple par la rue de la Vallée du Tyropéon. Cette arche devait avoir des marches d’une largeur de 15 mètres et permettait de franchir une dénivellation de 17 mètres pour accéder au Temple. L’arche a été détruite en 70 soit par les Romains, soit par un groupe de zélotes voulant empêcher les Romains d’avoir accès au Temple. Il ne reste que la base de l’arche et quelques pierres encore attachées au mur, là où l’arche s’y connectait.

    arche de Robinson

         Sur cette reconstitution du musée d’Israël (photo du bas), on peut voir comment l’arche reliait la basse ville au Temple.

    maquette de l'ancienne Jérusalem

         Au sud, l’accès au Temple se faisait par les triples portes Hula. On trouve aussi des traces de l’utilisation de ce site par les croisées au Moyen-Âge.

    un lieu de prière

         Le site est devenu depuis 2004 un lieu de prière. Le mur Occidental étant une synagogue orthodoxe, les groupes de juifs non-orthodoxes ne peuvent y célébrer leurs rituels. Le parc archéologique accueil donc les groupes de juifs plus progressifs ou réformés voulant prier devant la prolongation du mur au sud. Lors de mon passage, il y avait une Bat Mistva d’une fille de douze ans. Puisque la célébration rassemblait des invités américains, elle se déroulait en anglais et elle était menée par une femme rabbin qu’on voit revêtue de son châle de prière.

    Sébastien Doane

     

    SOURCE http://www.interbible.org

    Autres dossiers

    « VIDÉO - ORATORIO DE FRANCOIS AUX OISEAUXA ceux qui sont tentés de désespérer, de se résigner - Bruno »

  • Commentaires

    1
    Joffres Jean Michel
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:09

    Tout simplement passionnant!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :