• Retrouvez l’essence du Sens de votre existence - Bruno

    Retrouvez l’essence du Sens de votre existence.

    admiration.jpg

    Parfois, j’ai cette étrange impression de n’être qu’un étranger paumé sur cette planète. Les passions de mes contemporains ne me passionnent jamais. La télévision ne fait que nous regarder en nous manipulant. Certaines conversations sont si stériles que je réponds, bien souvent, par le silence.Non, rassurez-vous, je ne suis pas victime d’une dépression qui me ferait déprécier votre façon de vous mouvoir face aux interpellations de l’existence. Je suis simplement Amoureux fou de la Vie et la trouve sans éclats dans vos âmes.


    La Vie semble avoir perdu son Souffle originel depuis que vos addictions aux technologies comblent votre vide intérieur. Je suis en fait un marginal qui regarde la page et ne veut plus écrire de superficialités sur vos cahiers. Oui, je suis persuadé être définitivement hermétique à votre environnement. Et pourtant, la blessure qui me consume les entrailles est de vous aimer passionnément.


    En effet, position contradictoire d’un esprit critique ; je vous aime mais ne vous comprends plus... Je n’entre plus dans vos perditions spirituelles involontaires, bien souvent.

    Le monde vous a unifié dans le plus mauvais sens étymologique du terme.

     

    Je vous en prie retrouvez l’essence du Sens de votre existence. Ne vous laissez pas glisser sur les flots mielleux de la facilité. Serais-je parvenu à un niveau de conscience qui ne se connecte plus avec la vôtre ?

     

    Je n’en sais strictement rien et pour tout vous dire, je m’en fiche. Nous n’avançons pas à la même vitesse et votre intériorité semble s’être vidée de toute substance. Votre soleil s’est éteint sur la plaine endormie de vos désillusions illusoires.

    Je ne vous critique pas, loin de moi cette idée. Je constate des faits et les faits sont irréfutables.


    Dans ce désordre établi par vos soins, je comprends mieux vos personnalités.

    Dépressions, maladies nerveuses, psychiques, manque de confiance en Soi...

    Sont les symptômes évidents d’une existence désertique sur le plan spirituel.

    Rien ne paraît vous emplir et nourrir vos déserts existentiels. Alors, ne soyez point surpris que le parfum de la mort embaume vos misères. Quand deviendrez-vous des hommes et des femmes debout et libres. Quand ?


    Vous vous lamentez sur notre société aux reflets insipides et vous êtes vous-mêmes sans saveur.

    Combien de personnes perdues dans leurs peurs d’un avenir qui ne montrera pas même son ombre.


    L’image que vous avez de vous est celle que vous renvoient tous les conformistes qui veulent vous faire taire.

    Hélas, lorsque nous sommes chrétiens, cela devient affligeant.Je vous souhaite de vivre votre Foi en dehors des sentiers battus pour imaginer de nouveaux paradigmes dont les autres pourraient profiter.

    Pour que le monde ait le visage souriant d’une humanité épanouie. Soyez des fleurs fleurissantes dans le cœur de Dieu, tel un jardin aux multiples variétés de plantes les plus précieuses, les unes que les autres.

    Ne contemplez dans les yeux des autres que l’Espérance que vous pourrez inoculer par des perfusions d’Amour.


    Oui, je ne crois qu’en cette forme d’Amour détachée et pourtant, très présente.

    Retrouvons ensemble la route qui conduit vers la vraie Vie. Non celle imposée par une société d’images qui vous fait souffrir de ne pas ressembler aux canons d’une certaine beauté tant éphémère.

    Ne soyons pas dupes de ce monde de production, de fric et de paraître. Les malaises que vous ressentez proviennent de cette incapacité à rejoindre les critères inatteignables qui vous rendraient conformes. Soyez chrétiens dans le sang de vos convictions et certitudes. Certes, vous serez toujours décalés mais vous serez vrais ! La prière, la méditation, les sacrements, le silence, la poésie...


    Tout cela vous rendra à vous-mêmes. Je parle par expérience.Je vous souhaite du fond du cœur d’acquérir une invincible Foi qui ne vous fera plus passer dans le camp des cons. Mais des êtres spirituels ayant des actes à accomplir et des choses à dire envers et contre Tout au Nom d’un plus grand que vous. Puissiez-vous me comprendre dans cet appel à vous libérer de vos carcans et de vos chaînes mentales.

    Mes mots ne sont dictés que par l’Amour, rien d’autre. Car, malgré vos nombreux travers, je vous aime puissamment, indéfectiblement.

      

    Bruno LEROY.

    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    Autres dossiers

    « La perle du jour - audio - Jésus le pain vivant descendu du cielAudio-Vidéo des derniers "signes de vie" de Laurette. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Juin 2012 à 11:41

    Chère Amie,

    En vous lisant, je ne puis m’empêcher de penser que vous assimilez la Foi avec une certaine idéologie. Votre relation à Dieu est personnelle et cela nul ne saurait vous l’enlever.

    La prière est dialogue silencieux avec le cœur de l’Amour qui flamboie dans nos profondeurs.

    Quand vous me parlez du vote des Catholiques à Droite. Sachez qu’il existe deux sortes de chrétiens ( nes ), ceux que nous appelons sociologiques et d’autres avec une affirmation des valeurs évangéliques.

    Les chrétiens sociologiques le sont par coutume, habitude, parce qu’ils sont nés dans une Famille croyante et ont fait leur cheminement de vie par rapport à cet héritage culturel.

    Tandis que les chrétiens voulant mettre en place les valeurs évangéliques dans les veines de leur existence par leur Témoignage soit auprès des plus pauvres ou simplement en vivant pleinement leurs convictions. Ils sont les recommençants prophétiques d’une Eglise qui ne peut avoir que des défauts puisqu’elle est constituée d’êtres Humains.

    L’Eglise a certes ses défauts, puisque comme je le disais antérieurement elle est dirigeait par des hommes, mais ne doit en aucun cas être un frein à l’épanouissement de votre Foi.

    La Foi est une grâce de Dieu, pas de l’Eglise mais celle-ci nourrit notre Foi au point de la rendre mature et non servile.

    Je pense que vous accordez trop d’importance aux apparences des institutions. Vous devez absolument vous recentrer dans le Christ, par la prière, la méditation et la contemplation.

    Votre conscience trouvera la réponse selon les signes que Dieu vous enverra !

    Malgré mon côté progressiste au sein de l’Eglise. Je reste fidèle à ses enseignements, ses encycliques. Même si je ne suis pas toujours en accord avec les prises de position de Benoît XVI. Cela permet de discuter avec d’autres sur les fondements spirituels et théologiques de l’Eglise Catholique. Et si, je suis entièrement en désaccord, je le dis ! Il faut vous affirmer au sein de cet organisme à l’écoute de chacun. Elle a besoin de votre Témoignage d’Espérance !

    D’ailleurs le Pape, le dit lui-même dabs une de ses encycliques : si vous n’êtes pas d’accord avec l’Eglise, critiquez-la…mais toujours avec Amour !

    C’est ce que je fais toujours et c’est ce que vous ferez, car dans l’Eglise se côtoient tant de sensibilités acceptées, les chrétiens de gauche, les chrétiens contemplatifs et d’autres plus actifs socialement.

    Vous trouverez votre chemin, j’en suis certain. Et avoir un esprit critique est un atout à condition qu’il ne sombre pas dans la critique systématique pessimiste et sans arguments.

    Bonne route sur les sentes que vous emprunterez pour rejoindre notre bien –aimé.

    Bien Fraternellement,

    Bruno LEROY.

    2
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:22

    Chère Castro,

    Comme ton message me touche, car vivant depuis plus de 30ans en dehors du chemin bien balisé que connaît l'Eglise. J'essaye de faire comprendre que chacun(e) a son propre chemin pour avancer avec les autres. Je ne te dirai pas ce qu'il faut faire. Je peux dire que j'ai réussi à en parler et qu'à force de frapper à la porte, elle a fini par s'ouvrir! Et je me plonge dans la tendresse infinie d'un Dieu-Amour mais je ne suis pas en mesure de revivre dans l'Eglise-institution. Par contre, je vis dans un peuple en marche, au coeur du monde. (Le Verbe s'est fait chair. Il s'est incarné dans notre vie). C'est ce peuple que j'appelle Eglise du Christ. Bien fraternellement, en l'occuence "sororalement".

    Alice

    3
    castro
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:22

    Bonjour,

    question d'une vieile (re)débutante en Foi: comment conciliez-vous le contenu de votre discours qui me parle et votre appartenance à l'Eglise que j'ai rejeté depuis lgt, écoeurée par leur exploitation éhontée du contenu de l'Evangile pour mettre en place une domination idéologique qui n'en respecte nullement l'esprit?? Les sacrements me manquent mais comment supporter qu'ils soient transmis par des prêtres qui cautionnent ce mauvais fonctionnement de l'Eglise: richesses etc..., une assemblée me manque mais comment en faire partie quand on lit qu'aux dernières élections présidentielles en France, les Catholiques ont voté majoritairement à droite?

    Alors, quand je vous lis et que vous parlez de sacrements, me vient l'espoir que vous me communiquiez votre "truc" pour supporter les, pardonner??? aux, mauvais agissements de l'Eglise, à ses dévoiements du message de l'Evangile. Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :