• Bonne année la Terre - E&E

    Bonne année la Terre

     

    OLYMPUS DIGITAL CAMERAJean Claude Pierre est un chrétien engagé de longue date, du côté de Lorient, dans les combats environnementalistes, notamment sur les questions de la gestion des ressources en eau. Dans ce texte, publié dans le journal Ouest France, il rappelle sa conviction : il est urgent d’élaborer une éthique de la Terre.

     

     Souhaiter bonne année à la Terre !  La démarche ne manquera pas de faire sourire… elle sera jugée puérile par les uns, relevant du paganisme par les autres. Et pourtant, n’est-il pas temps de prendre conscience du fait que notre planète constitue, avec toute la communauté des êtres qu’elle héberge et donc avec l’humanité toute entière, un organisme vivant, unique, doté d’une identité propre et obéissant à des lois d’une grande complexité ? Nous savons, tous, que la Terre est victime de multiples atteintes mais, tant que nous nous obstinerons à la considérer comme un gisement à exploiter à notre guise et selon la conception utilitariste et mercantile qui prévaut, nous n’avons aucune chance de trouver de solutions ; que ce soit au problème du dérèglement climatique ou à celui – moins médiatisé mais tout aussi grave – de l’érosion de la biodiversité.

    Si nos règlements, nos décrets et nos lois continuent d’être subordonnés aux impératifs économiques à court terme, nous n’infléchirons pas les processus qui sont  l’œuvre et pour l’humanité les conséquences seront dramatiques.  Les plus faibles et les plus démunis en seront les principales victimes. Certes, de plus en plus de voix se font entendre et, fait nouveau, des économistes chiffrent en milliards d’euros la « valeur » des fonctions éco-systémiques assurées par la nature. Indéniablement ces démarches constituent des avancées mais, interrogeons-nous cependant pour savoir si, au final, elles ne risquent pas de nous enfermer, encore un peu plus, dans une approche purement économiste, réductrice et dangereuse.

    En fait, c’est d’une « Éthique de la Terre » dons nous avons dorénavant besoin. Il nous faut, dans le prolongement des idées exprimées, dès les années 60, par l’américain Aldo Léopold 1 et le français René Dubost 2, considérer que nous devons établir avec notre planète des relations basées sur la considération, le respect, l’admiration, l’amour… Sa « valeur » ne relève pas de l’économie : elle est d’un tout autre ordre ! La cause d’une éthique de la Terre doit être posée par tous ceux qui ont conscience des impasses dans lesquelles nous conduit une techno-science de plus en plus étroitement subordonnée aux « lois du marché ». Cette cause ne va pas de soi et nous allons devoir, comme nous le propose Aldo Léopold,

    « Examiner nos comportements à l’égard de la Terre en termes de ce qui est éthiquement et esthétiquement juste autant qu’en termes de ce qui est économiquement avantageux. Une chose est juste lorsqu’elle tend à préserver l’intégrité, la stabilité et la beauté de la communauté biotique. Elle est injuste lorsqu’elle tend à l’inverse. »

    Formulons le vœu qu’en 2014, toutes les forces morales et spirituelles à même d’élever les débats coopèrent pour favoriser cette prise de conscience et impulser la transition qui se dessine sous l’effet des multiples initiatives qui voient le jour, ouvrant de nouvelles voies et, surtout, redonnant de l’espérance.

    1 Aldo Léopold. Almanach d’un Comte des sables. Flammarion 2000. 2 René Dubost. Nous n’avons qu’une Terre. Denoël. 1971.

    source http://ecologyandchurches.wordpress.com

    RETOUR À L'ACCUEIL

    « Mais où sont les rois mages ? AliceQuand la chaleur laïque jette un froid - E&E »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    ambrinette
    Jeudi 9 Janvier 2014 à 15:41

    Je conseille le très beau livre "la Terre comme soi-même" pour réfléchir sur une "théologie " du créé .

    Et puis j'ajoute la très belle phrase d'un militant de Greenpeace: "insoumis par devoir"

    c'est sans doute un des devoirs que nous ayons à remplir pour sauvegarder la valeur de la vie et de l'humanité. Sans liberté pas d'humanité

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :