• CONCLUSION

    Pour le temps qui naît: sage-femme demandée

     

    À l’heure où la recherche de l'identité préoccupe plusieurs personnes, le congrès eucha­ristique international de Québec propose une dé­marche centrée sur l'adoration du pain consacré. Nous sommes de ceux et de celles qui pensent que l'identité chrétienne ne peut se restreindre à cette dévotion et qu'il est plus pertinent de partir de no­tre monde actuel qui, comme le voyait déjà Paul en son temps, « gémit actuellement dans les douleurs de l'enfantement». (Rom. 18). Nous sommes, en effet, à l'aube d'une nouvelle civilisation et la ques­tion se pose de savoir ce que nous pouvons y appor­ter comme croyants et croyantes en l'évangile. Lors de son dernier repas, Jésus nous a laissé, dans le mime de la sortie de table, l'anticipation qu'il proposait à ses disciples, à savoir le rassemblement de tous les humains autour d'une table commune et une criti­que du pouvoir qui doit sans cesse redécouvrir sa tâche de service, en particulier des personnes ex­clues.

    Avec cette clé en main, nous pouvons déjà es­quisser les chemins d'une « résurrection perma­nente » qui nous est proposée et celui d'un combat pour que tout le monde ait sa place à table. Dans cette foulée, l'alliance avec cette Présence qui nous accompagne transfigure nos efforts et suscite de nouvelles alliances avec les gens. La vérité que nous cherchons n'est pas de l'ordre abstrait mais se de­vine grâce aux liens que nous retissons avec les autres. L'égalité hommes/femmes en est un lieu privilégié, de même que la vie démocratique, la justice interna­tionale et la sauvegarde de la planète. C'est dans ces « lieux» que nous pouvons relire l'évangile et laisser les personnes exclues nous étonner de leur compé­tence.

    Dans notre milieu, la situation précaire du travail dans des régions entières, l'allergie devant la solida­rité économique de trop de gens enrichis, nous inci­tent à travailler avec d'autres à refonder la distribu­tion des fiches ses. Cet objectif devient encore plus pertinent quand on voit la montée d'une crise sé­rieuse dans le monde de l'alimentation, qui risque de frapper durement les personnes les plus fragili­sées de notre société. Chose certaine, ce n'est pas en multipliant les centres de dépannage alimentaire que nous allons régler la situation mais par des ini­tiatives de coopération et des mesures politiques. De même, nous faudra-t-il multiplier les contacts et les efforts avec nos voisins d'autres cultures et religions pour travailler ensemble à relever les enjeux sociaux qw nous sont communs.

    Au niveau des structures de nos Églises, il nous apparaît clair que la « réingénierie » actuelle des lieux de culte ne peut épuiser le champ des possibles. Des réseaux souples d'échanges, bien enracinés dans leur milieu, commencent à se mettre en place. Il nous faudra les multiplier pour accompagner les différents nomades que nous sommes devenus. Nous pour­rons alors disposer de lieux de prise de parole, de discernement évangélique des enjeux sociaux, sus­ceptibles de faire une place aux personnes actuelle­ment exclues et, au besoin, de créer de nouveaux ­et de nouvelles - responsables de communautés célébrantes.

    En somme, nous sommes persuadés que la prise au sérieux du courant testamentaire de l'eucharistie pourra débloquer l'avenir d'un grand nombre et voir, dans l'identité chrétienne, moins un trésor à défen­dre ou un refuge à aménager contre les changements à entreprendre, qu'un chemin à emprunter avec les gens de notre société et l'acceptation d'une remise au monde mutuelle. Le Souffle que le Nazaréen nous a promis avant de partir en est sans doute la sage­-femme.

     

    Guy Paiement

     

    ANNEXES

    1. POUR ALLER PLUS LOIN

    • Pierre Prud'homme, Libérer l'avenir: prières de solidarité, Montréal, Bellarmin, 2006.

    ·Normand Provencher, Une place à part entière. Les divorcés remariés dans l'Église. Montréal, Novalis, 2007, 120p.

    • Alain Ambeault, Autopsie d'un débat avorté. Ottawa, Novalis, 2007, 214 p.

    • Guy Paiement et al, Témoins d'un parcours: la communauté de base des chemins, Montréal, 2007,59 p.

    • Claude Lefebvre et Hélène Bournival, Le Forum André-Naud, 1 re assemblée générale, Montréal, 2007, 50 p.

    ·Les Journées sociales du Québec, Débloquer l'avenir. Les Actes des Journées sociales de Saint-Hyacinthe, juin 2007, 80 p.

    ·L'Entraide missionnaire, À contre-courant, les résistances dans le monde, colloque annuel, les 8-9 septembre 2007.

    • « Eucharistie et société », Relations, no722, février 2008.

    • « Eucharistie et solidarité universelle », Présence/Magazine, vol. 17, n° 129, mars-avril 2008.

    • « Eucharistie et pouvoir clérical », L’Autre Parole, n° 117, printemps 2008.

    Sites internet :

    www. journeessociales.org

    www. sentiersdefoi.org

    www.culture-et-foi.com   cultureetfoi@videotron.ca

    forum.andre.naud@sympatico.ca

    www.revuerelations.qc.ca   relations@cjf.qc.ca

    www.lautreparole.org

    www.radiovm.com



    ANNEXES

    II. MILITANTES ET MILITANTS ENGAGÉS DANS LA DÉMARCHE

    Guy Paiement, jésuite, président des Journées sociales du Québec

    Michel Rioux, journaliste et historien syndical, membre du comité national des Journées sociales du Québec

    André Gadbois, co-président du Forum André-Naud

    Pierre Prud'homme, permanent au Mouvement des travailleurs/travailleuses chrétiens du Québec, membre du comité national des Journées sociales

    Élisabeth Garant, Directrice du Centre Justice et Foi

    Lise Baroni Dansereau, présidente du Centre culturel chrétien

    Claude Giasson, président du Réseau Culture et Foi

    Marcela Villalobos Cid, avocate, agente de pastorale sociale dans le Centre-Sud de Montréal, membre du comité national des Journées sociales

    Jonathan Blais, animateur spirituel à l'UQAM, membre du comité national des Journées sociales

    Yvonne Bergeron, Congrégation de Notre-Dame, théologienne et bénévole à Développement et Paix, membre du comité national des Journées sociales

    Suzanne Loiselle, directrice de l'Entraide missionnaire

    Richard Renshaw, théologien, membre du Groupe de théologie contextuelle

    Jean-Paul Saint-Amand, directeur de la pastorale sociale de Saint-Hyacinthe, membre du comité national des Journées sociales

    Gérard Laverdure, animateur social, directeur du site Sentiers de Foi, Chrétiens Chrétiennes dans la Cité

    Alain Ambeault, Clerc de Saint-Viateur, membre de GATEOS

    Carmina Tremblay, Collective L'autre Parole, membre du comité national des Journées sociales

    Jacques Tobin, Chrétiens Chrétiennes dans la Cité


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique