• Flash texte la ''perle du jour'' - L’ami importun et l’efficacité de la prière - Suzanne

    Flash texte la ''perle du jour'' - – Luc 11, 5-13 :

    L’ami importun et l’efficacité de la prière.   

    Flash texte la ''perle du jour'' - L’ami importun et l’efficacité de la prière - Suzanne

    Après avoir appris aux disciples comment prier et comment demander au Père notre « pain quotidien », Jésus leur dit encore d’oser frapper à la porte d’un ami pour demander du pain en cas de nécessité et d’insister, même si nous nous heurtons à un refus de sa part, car dit-il : « Quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe » Et Jésus va jusqu’à insister sur la capacité du méchant à donner de bonnes choses.

    - La perle du jour – Lc 11, 13: « Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent ».

    Jésus initie les disciples à la foi en Dieu le Père. Comme tous les êtres vivants, l’homme est obligé de se nourrir pour subsister, et cette dépendance à l’égard du monde est un signe essentiel de son inconsistance, mais elle est aussi un appel à se nourrir de Dieu qui, seul, a consistance. L’homme doit donc humblement demander son pain à Dieu et l’attendre dans la confiance.


    Le pain, don de Dieu, est pour l’homme une source de force, un moyen de subsistance si essentiel que, manquer de pain, c’est manquer de tout.  Aussi, dans la prière que le Christ enseigne à ses disciples, le pain semble-t-il résumer tous les dons qui nous sont nécessaires.


    D’autre part, le pain n’est pas seulement un moyen de subsistance : il est destiné à être partagé. Tout repas suppose une réunion et aussi une communion. Manger le pain régulièrement avec quelqu’un, c’est être son ami, presque intime. C’est pourquoi le devoir de l’hospitalité est sacré, qui fait du pain de chacun, le pain du passant, envoyé par Dieu. Dans l’Eglise chrétienne, la « fraction du pain » désigne le rite eucharistique du pain rompu en faveur de tous : le Corps du Seigneur devient la source même de l’unité de l’Eglise.


    Enfin, le pain est le don suprême. Durant le repas eucharistique, le pain que donne le Christ à ses disciples est son Corps, vrai don de Dieu.  


    Aliment nécessaire et don de Dieu dans sa matérialité même, le pain demandé chaque jour par le fidèle à son Dieu, signifie dans la foi, la Parole divine et la Personne même du sauveur immolé, qui est le vrai pain du ciel, le pain de vie, vivant et vivifiant.


    Dès lors, l’Eucharistie est source de l’Esprit qui répand dans les coeurs l’amour-don, l’amour-charité, l’amour qui sauve le monde.

    Source : Suzanne G Testut ofs  avec la collaboration de RCF La Radio dans l'âme

     Autres liens

     Art. de réflexions

     

    « Faire le choix des pauvres - BrunoLa Lettre Fraternelle d'automne 2014 est arrivée »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :