• Sainte-Marthe: «Lève-toi, prends ta vie telle qu’elle est, et avance» - Zenit

    Sainte-Marthe: «Lève-toi, prends ta vie telle qu’elle est, et avance»

    Homélie de la messe du pape François, 28 mars 2017

    Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

    Messe À Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

    « Le Seigneur dit à chacun de nous : ‘Lève-toi, prend ta vie telle qu’elle est…et avance’ » : c’est ce qu’a affirmé le pape François au cours de l’homélie de la messe à Sainte-Marthe ce mardi 28 mars 2017, indique Radio Vatican en italien. Il a aussi mis en garde contre le péché de l’acédie et a confirmé que le Christ était toujours prêt à guérir le malade.

    « C’est beau, a dit le pape, Jésus nous dit toujours ceci : Veux-tu guérir ? Veux-tu être heureux ? Veux-tu améliorer ta vie ? Alors, ‘Lève-toi !’ Avance. »

    Le pape a commenté le récit évangélique de la guérison du paralytique de la piscine de Bethesda : « C’est un homme étrange, estime le pape,  qui répond à Jésus : ‘Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine quand l’eau s’agite, tandis que je me prépare à y aller, un autre descend avant moi’. » « La réponse est une plainte, a poursuivi le pape,  ‘Mais regarde, Seigneur, comme la vie a été dure, injuste avec moi. Tous les autres peuvent y aller et guérir et moi, depuis 38 ans que j’essaie, mais… »

    Cette « attitude », avec « des plaintes et aussi toujours en cherchant à accuser l’autre », est « un vilain péché, le péché de l’acédie », a diagnostiqué le pape François : « Cet homme n’était pas tant malade de la paralysie, que de l’acédie, qui est pire que d’avoir le cœur tiède, encore pire. C’est vivre, mais … ne pas avoir envie de faire quelque chose dans la vie, avoir perdu la mémoire de la joie. »

    « Cet homme, a fait observer le pape, ne connaissait même pas la joie de nom, il l’avait perdue. C’est là le péché. C’est une mauvaise maladie : ‘Mais c’est confortable ainsi, je me suis habitué… Mais la vie a été injuste avec moi…’ Et l’on voit le ressentiment, l’amertume de cœur. »

    « L’acédie, a résumé le pape, est un péché qui paralyse, qui nous rend paralysés. Il nous empêche de marcher. Aujourd’hui encore, le Seigneur regarde chacun de nous, nous avons tous péché, nous sommes tous des pécheurs,  mais en regardant ce péché », il nous dit : ‘Lève-toi !’ » :

    Le paralytique, a fait remarquer le pape, n’a même pas dit merci à Jésus, il ne lui a même pas demandé son nom : « Il s’est levé avec cette acédie » qui fait « vivre parce que l’oxygène est gratuit », qui fait « vivre en regardant toujours les autres qui sont plus heureux que moi ».

    Le pape a appelé à répondre « oui » à la question du Christ : « Veux-tu guérir? » « Aujourd’hui, a dit le pape, le Seigneur dit à chacun de nous : ‘Lève-toi, prend ta vie comme elle est, qu’elle soit belle, dure, prends-la et avance. N’aie pas peur, avance avec ta civière ! – Mais Seigneur, ce n’est pas le dernier modèle… – Mais avance ! Avec cette civière pas belle, peut-être, mais avance ! C’est ta vie, c’est ta joie. »

    Et le pape conclut : « Si nous disons au Seigneur : ‘Oui, je veux guérir. Oui, Seigneur, aide-moi parce que je veux me lever’, nous saurons ce qu’est la joie du salut ».

    Avec une traduction de Constance Roques

    source ZENIT.org

    ----------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     

    « Le Saint-Siège soutient l’interdiction des armes nucléairesIrak: la protection des civils, un devoir impératif et urgent. - Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :