• Homélie de la Très Sainte Trinité - 7 juin 2020

    DIEU EST AMOUR

    Textes bibliques : Lire

    Nous célébrons aujourd’hui la solennité de la Très Sainte Trinité. Cette fête nous invite à contempler et à adorer la vie divine du Père, du Fils et du Saint Esprit. Les textes bibliques de ce dimanche nous parlent de l’amour qui est en Dieu, un amour qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer.

    C’est déjà ce message que nous trouvons dans la première lecture. Le Dieu auquel nous croyons, nous ne l’avons pas inventé. C’est lui qui s’est révélé à chacun de nous. Il s’est présenté à Moïse comme « le Seigneur tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Il est celui qui a vu la misère de son peuple esclave en Égypte. Mais le pire de nos esclavages c’est celui de nos fausses idées sur Dieu. Il nous faut le dire et le redire : Notre Dieu n’a jamais cessé de nous aimer. Nous pouvons toujours revenir vers lui. Il est là, toujours prêt à nous accueillir et à nous relever. Son amour va jusqu’au pardon. Sa miséricorde est infinie.

    Dans la seconde lecture, saint Paul nous invite à faire un pas de plus. Il veut que nous soyons dans la joie. Il nous dit que cette joie, nous la trouverons dans la recherche de « la perfection » et en faisant tout pour améliorer nous relations entre nous. C’est par notre manière de vivre ensemble comme des frères que nous dirons quelque chose de l’amour de Dieu. C’est à cette condition que le Dieu d’amour et de paix sera avec nous. En ce dimanche, nous célébrons la fête de Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est « Amour ». Nous sommes invités à nous laisser transformer par cet amour qui est vient de lui.

    Dans l’Évangile de saint Jean, nous trouvons des paroles très fortes : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il lui a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas mais il obtiendra la Vie Éternelle. » Ce monde dont parle saint Jean, c’est celui qui est mauvais. Les hommes sont pécheurs. Dieu aurait pu venir pour juger ce monde et détruire le mal. Il aurait pu punir les pécheurs. Au lieu de cela, il aime ce monde et lui envoie ce qu’il a de plus précieux, son Fils unique. Il l’a envoyé pour effacer les péchés des hommes par son sacrifice. Jésus lui-même nous a dit un jour qu’il est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Par sa mort et sa résurrection, le Christ nous ouvre un passage vers ce monde nouveau qu’il appelle le Royaume de Dieu.

    C’est ainsi que Dieu-Amour s’est révélé. Celui qui croit en lui est libéré du péché et de la mort. Il obtient la Vie Éternelle, la vie en communion avec lui. Si Dieu nous a créés, c’est pour être aimés de lui et pour aimer avec lui. Voilà une bonne nouvelle que nous avons à accueillir tous les jours de notre vie. Et c’est en regardant chaque jour vers la croix du Christ que nous en reconnaissons toute la portée. Nous n’aurons jamais fini de découvrir toute la grandeur de cet amour qui est en lui.

    « Celui qui croit en lui échappe à la condamnation. Celui qui ne veut pas croire est déjà condamné parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu ». Les pécheurs qui croient en Jésus et se tournent vers lui obtiennent le pardon de leurs fautes et la force de n’en plus commettre. Celui qui ne veut pas croire refuse ce salut qui lui est offert. Il se condamne. Comprenons bien, ce n’est pas Dieu qui manque d’amour. Le pécheur qui s’obstine et n’accueille pas cet amour se condamne lui-même. Il ne croit pas en cet amour qui s’est manifesté sur la croix. En organisant sa vie en dehors de Dieu, il court vers sa perte.

    Certains croyants pensent connaître Dieu parce qu’ils ont suivi quelques années de catéchisme et qu’ils ont lu en diagonale les évangiles. C’est complètement ridicule. Si nous voulons entrer dans le mystère de la foi, il nous faut cheminer pas à pas avec Jésus, il nous faut accueillir sa parole chaque jour. Le Seigneur est là, il frappe à notre porte. C’est nous qui avons la clé pour lui ouvrir et l’accueillir dans notre vie.

    En ce dimanche, nous rendons grâce à Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est Amour. Heureux sommes-nous d’entrer dans cette communion. Que cette communion s’étende à toute l’humanité ! Qu’elle dépasse les limites de l’Église pour faire de nous un peuple fraternel, heureux de rendre grâce. Amen

    Télécharger pour imprimer : Fête de la Sainte Trinité

    Sources : L’intelligence des Écritures (Marie-Noëlle Thabut, revue Feu Nouveau, guide Emmaüs des dimanches et fêtes (JP. Bagot), Lectures bibliques des dimanches A (A. Vanhoye)

    source http://homelies.livehost.fr/

    ---------------------------------

    Articles récents
    « INVITATION À FRATERNITÉ 2020 - ANNULÉEIl fuit votre regard comme il fuit la Vie. - Bruno »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :