• Le Pape institue le ministère de catéchiste - VA

    Le Pape institue le ministère de catéchiste

    Le Motu proprio du Pape François "Antiquum ministerium", avec lequel le Pape François établit le ministère laïc de catéchiste, a été publié ce mardi 11 mai 2021. Il présente ce ministère comme une urgence pour l’évangélisation du monde contemporain.
     

    Isabella Piro – Cité du Vatican

    «Fidélité au passé et responsabilité pour le présent» sont «les conditions indispensables pour que l’Église puisse accomplir sa mission dans le monde»: c'est ce qu'écrit le Pape François dans le Motu proprio Antiquum ministerium -signé hier, 10 mai, mémorial liturgique de saint Jean d'Avila, prêtre et docteur de l'Église- avec lequel il institue le ministère laïc de catéchiste. Face aux défis rencontrée par l’Église, son objectif est d'avoir une vision claire de l'avenir.

    Dans le contexte de l'évangélisation du monde contemporain et face à «l'imposition d'une culture globalisée», en effet, «il est nécessaire de reconnaître la présence de laïcs, hommes et femmes, qui, en vertu de leur baptême, se sentent appelés à collaborer au service de la catéchèse». François souligne aussi l'importance d'une «rencontre authentique avec les jeunes générations», ainsi que «la nécessité de méthodologies et d'outils créatifs qui rendent l'annonce de l'Évangile cohérente avec la transformation missionnaire de l'Église».

     

    Un nouveau ministère, mais des origines anciennes

    Le nouveau ministère a des origines très anciennes qui remontent au Nouveau Testament: il est mentionné, par exemple, dans l'Évangile de Luc et dans les lettres de l'apôtre saint Paul aux Corinthiens et aux Galates. Mais «toute l'histoire de l'évangélisation au cours de ces deux millénaires», écrit le Pape, «montre avec une grande évidence l'efficacité de la mission des catéchistes», qui ont fait en sorte que «la foi soit un support valable pour l'existence personnelle de chaque être humain», allant jusqu'à «donner leur vie» dans ce but.

    Depuis le Concile Vatican II, il y a donc une prise de conscience croissante du fait que «la tâche du catéchiste est de la plus haute importance», ainsi que nécessaire au «développement de la communauté chrétienne». Aujourd'hui encore, poursuit le Motu Proprio, «de nombreux catéchistes compétents et tenaces» accomplissent «une mission irremplaçable dans la transmission et l'approfondissement de la foi», tandis qu'une «longue lignée» de bienheureux, de saints et de martyrs catéchistes ont marqué la mission de l'Église, constituant «une source fertile pour toute l'histoire de la spiritualité chrétienne».

    Transformer la société par les valeurs chrétiennes

    Sans rien enlever à la «mission propre de l'évêque, premier catéchiste de son diocèse», ni à la «responsabilité particulière des parents» dans la formation chrétienne de leurs enfants, le Pape appelle à valoriser les laïcs qui collaborent au service de la catéchèse, en allant à la rencontre de ceux qui attendent de «connaître la beauté, la bonté et la vérité de la foi chrétienne». Il appartient aux pasteurs de reconnaître «les ministères laïcs capables de contribuer à la transformation de la société par la pénétration des valeurs chrétiennes dans le monde social, politique et économique», précise encore François.

    Éviter les formes de cléricalisation

    Témoin de la foi, enseignant, mystagogue, accompagnateur et pédagogue, le catéchiste est appelé à se mettre au service pastoral de la transmission de la foi, de la première annonce à la préparation aux sacrements de l'initiation chrétienne, jusqu'à la formation continue. Mais tout cela n'est possible que par «la prière, l'étude et la participation directe à la vie de la communauté», de sorte que l'identité du catéchiste se développe avec «cohérence et responsabilité». Recevoir le ministère laïc du catéchiste, en effet, «met davantage en valeur l'engagement missionnaire typique de chaque baptisé». Il doit être réalisé «sous une forme pleinement séculière, sans tomber dans aucune expression de cléricalisation»

    La Congrégation pour le Culte divin publiera le rite d'institution

    Le ministère laïc du catéchiste a également «une forte valeur vocationnelle» car «il s'agit d'un service stable rendu à l'Église locale» qui requiert «un discernement adéquat de la part de l'évêque» et un rite d'institution spécial que la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements publiera prochainement.

    Dans le même temps, le Souverain Pontife souligne que les catéchistes doivent être des hommes et des femmes animée par une «foi profonde» et démontrant une «maturité humaine» ; ils doivent participer activement à la vie de la communauté chrétienne ; ils doivent être capables «d'accueil, de générosité et d'une vie de communion fraternelle» ; ils doivent être formés d'un point de vue biblique, théologique, pastoral et pédagogique ; ils doivent avoir une expérience préalable mûrie dans la catéchèse; ils doivent collaborer fidèlement avec les prêtres et les diacres ; et ils doivent «être animés d'un véritable enthousiasme apostolique».

    L'invitation du Pape aux conférences épiscopales

    Enfin, le Pape invite les conférences épiscopales à «faire du ministère de catéchiste une réalité» en établissant le processus de formation et les critères de formations nécessaires pour y accéder, de façon cohérente et conforme au Motu proprio qui peut également être reçu par les Églises orientales, «sur la base de leur droit particulier».

    LIRE AUSSI
    « L'un des nôtres nommé évêque - Fr François Bustillo La CDF aux évêques américains: l'avortement ne doit pas mener à la division - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :