• NEUVAINE À ST-ANTOINE - 2 de 9

    2e Mardi : INTRODUCTION - (2 de 9)

     Paix et Joie,

    NEUVAINE À ST-ANTOINE

     NEUVAINE À ST-ANTOINE - INFO


    INTRODUCTION (2 de 9)

    Paix et Joie,  


    Nous vous faisons parvenir quelques renseignements concernant les Mardis de Saint-Antoine. Nous vous enverrons le contenu de chaque mardi de la neuvaine tous les lundis. Nous tentons cette expérience sur "Internet" qui, nous l'espérons, pourra maintenir en quelque sorte notre dévotion envers notre bon Saint-Antoine. Nous serons unis dans la prière confiante, afin de puiser en Jésus Ressuscité l'abondance de ses grâces et de ses bontés. Soyons au rendez-vous pour honorer notre bon Saint-Antoine. Il désire nous témoigner son amour, nous apporter réconfort dans tous les besoins que nous avons, pour nous et pour les autres.


    Si vous avez des suggestions et des commentaires, n'hésitez pas à nous contacter.
    Il nous fera plaisir de répondre à vos désirs s'il y a possibilité.
     
                                                              
    LISE et  GAÉTAN  FORTIER, OFS 

    Courriel: lgfortierAvideotron.ca (remplacer le A par @ )

    --------------

    LE 2è MARDI DE SAINT ANTOINE (25 AVRIL 2017) 

             

            CHANT : Exauce la prière, toi qui veilles sur nous.

                             Ô Saint Antoine, ô notre Père, à l’Enfant Dieu, parle pour nous. (bis)

     Cette vertu de la pureté est si précieuse aux yeux de Dieu et de ses saints Anges que le Saint-Esprit nous assure « que tout le prix de l'or n'est rien au prix d'une âme vraiment chaste et pure! » Notre-Seigneur, en descendant du ciel pour opé­rer l'oeuvre de notre Rédemption, n'a voulu avoir pour Mère qu'une âme chaste et pure, une âme virginale, Marie Imma­culée, la Reine des âmes angéliques et pures. Ensuite Jé­sus n’a fait connaître d'abord le mystère de son Incarnation qu'à des âmes pures : saint Joseph, le Patriarche de la chasteté, et saint Jean-Baptiste, sanctifié dès le sein de sa mè­re, et mourant plus tard martyr pour la défense de la chasteté conjugale, pour la défense de la sainte vertu de pureté.

    Notre Mère la sainte Église nous fait remarquer, avec les saints Pères, que Notre divin Maître a eu pour l'apôtre saint Jean, la préférence marquée dans l'Évangile, parce que saint Jean était une âme virginale. Et Marie, la Mère de Jésus, n'a-t-elle pas, elle aussi, dans ses célestes apparitions, durant tout le cours des siècles, marqué sa préférence pour les âmes innocentes et pures ? « Bienheureux donc ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils  verront Dieu. »  Qui montera sur la montagne du Seigneur? ou qui demeu­rera dans son Sanctuaire?  : Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur : celui-là recevra du Seigneur la bénédiction et la miséricorde de Dieu son Sauveur.

    Comme ces paroles du Psalmiste s'appliquent admirable­ment à l'angélique saint Antoine ! « Ses mains étaient innocentes, parce que son coeur était pur. »  Tout petit enfant, à l'âge de cinq ans, notre Fernando fit le voeu de virginité, et dans tout le cours de son existence, il con­serva, avec un soin jaloux, la robe blanche de son innocence baptismale.

    Il semble que les Litanies composées en l'honneur de notre Saint, aient voulu résumer en un seul mot toute la beauté de cette âme, en l'appelant : Un Lys de céleste pureté. Et comme la vertu, surtout chez les saints, est essentiellement com­municative, la vue seule de notre Saint, l'innocence peinte sur son visage, portait les autres à la vertu. Le seul con­tact même de ses vêtements avait une vertu particulière pour combattre les tentations et pour chasser l'esprit impur. Notre Saint venait d'arriver à son Couvent de Limoge. Un jeune religieux bénédictin, d'une abbaye voisine, passait par le tourment si pénible des tentations impures. Ayant entendu parler de la haute sainteté d'Antoine, ce pauvre religieux de­manda à son Abbé d'aller trouver le Saint. Il se jeta à ses pieds, et lui fit l'aveu des humiliantes tentations qui jour et nuit assail­laient son âme. L'homme de Dieu l'accueillit avec une incompa­rable bonté, lui donna ses conseils, le consola et par une de ces inspirations que Dieu donne aux saints, il ôta sa propre tunique pour en revêtir son cher pénitent. Aussitôt les tentations cessèrent. Le jeune religieux, au comble du bonheur, retrouva avec la paix de l'esprit, la sérénité d'une âme pure.

    O aimable Antoine, toi, vrai Lys de céleste pureté,  couvre-nous donc tous de ta tunique, embaumée du par­fum de ton angélique pureté! Mais surtout, prends sous ta protection les jeunes gens de nos jours, si exposés aux flèches empoisonnées de leur perfide ennemi. Obtiens-leur, par ton puissant crédit auprès de Jésus, la Pureté des Vierges et de sa douce Mère, Marie Immaculée; qu'ils aient tous un grand amour pour la sainte vertu de pureté et que pour la conserver dans leurs jeunes coeurs, ils fuient avec horreur les mauvaises compagnies et les occasions dangereuses; qu'ils veil­lent à la garde de leurs sens, pratiquant la mortification chré­tienne, ne négligeant pas le saint exercice de la prière, et qu'ils fréquentent fidèlement les Sacrements. Que d'àmes seront sauvées et bienheureuses pour l'éternité, si Dieu daigne, ô aimable Saint, par ta généreuse intercession, exaucer notre suppliante prière. Comptez sur la puissance de saint Antoine pour éloigner de vous ce diable pervers qui cherche sans cesse qui dévorer. « Résistez-lui, fermes dans la foi. » (1 Pierre 5,8)

    EXEMPLE : Voici le premier miracle dans la vie de saint Antoine. Un jour, à genoux sur les marches de l'autel, dans le sanctuaire de Notre-Dame du Pilier, les yeux fixés sur le tabernacle, ce jeune de 5 ans mêlait ses brûlantes adorations à celles des saints du ciel. Soudain l'ange des ténèbres lui apparaît, menaçant, s'efforçant de le détourner des voies de la sainteté. Effrayé, Fernando (Antoine) se souvient de la puissance du signe de la croix et du mot de Constantin : « Par ce signe tu remporteras la victoire. » Il trace ce signe sur le marbre de la marche supérieure. À l'instant, sous la pression de ce doigt petit et délicat, la pierre s'amollit et la croix se dessine, enfoncée dans la pierre comme dans du beurre fondu. Semblable à un coup de foudre, le diable, dans un grognement épouvantable, quitta comme une fusée laissant échapper une grande fumée pleine d’une puanteur extrême dans un bruit intense. Notre Fernando venait, quelques jours auparavant, de prononcer son vœu de chasteté au pied de l’autel de Marie. Le signe de la croix dans le marbre est toujours visible et les pèlerins aiment toucher, vénérer et baiser ce miracle ineffaçable. Ce fut le premier prodige d'une vie toute remplie de ces innombrables bénédictions extraordinaires. Après 800 ans et plus, cette marche existe toujours. Pour éviter une usure irréparable, on a enlevé un bout de cette marche, on l’a placé dans un cadre scellé fermement et solidement vissé dans le mur près de cet escalier-souvenir. Pendant toute sa vie Antoine va subir les attaques de Satan mais avec l’aide constante de la « Glorieuse Vierge Marie » il va toujours en sortir victorieux.

     LES LYS DE SAINT ANTOINE   (Pendant des années, à Sherbrooke, on a béni et donné des pétales de lys)

    Le lys, associé à l'image de saint Antoine, est reconnu par sa blancheur comme symbole de pureté et de vitalité spirituelle. La coutume, approuvée par Léon XIII, de bénir des lys frais en l'honneur de saint Antoine surtout au jour de sa fête, remonte vraisemblablement à deux faits extraordinaires qui indiquent les préférences de saint Antoine pour cette fleur. En deux circonstances, des lys, oubliés devant la statue du saint, restèrent frais après des mois d'abandon sans eau. On garda des lys bénis et séchés comme on garde à la maison les rameaux et les cierges bénits. En tant que sacramentaux, ils rappellent la présence de Dieu dans nos vies, et peuvent devenir instruments d'une protection spéciale de saint Antoine en qui nous nous confions. Le fidèle peut aussi s'inspirer de la blancheur et du parfum des lys pour demander de mettre dans sa vie un peu de leur beauté et de sainteté. Des lys sans bulbe, ni racines, ont fleuri des années durant, après des hivers rigoureux ou des étés  très secs, et des fleurs fraîches et parfumées à point ont refleuri, alors qu’il n’y avait que des tiges pour les supporter.

     SUPPLIQUE : Dieu notre Père,  tu nous as fait connaître en Jésus combien nous sommes précieux à tes yeux, et tu nous as donné en saint Antoine de Padoue, un frère rempli d'émerveillement pour ton amour et ardent à se convertir. Fais qu'à son exemple, nous soyons de plus en plus conscients de la valeur que tu attaches à notre vie, et de la souffrance que te causent nos trahisons, nos reniements et nos lâchetés. Amen.

                                      Prenons un moment de silence pour déposer nos intentions……

     REFRAIN : Si vous cherchez des bienfaits, Le pain, la santé, la paix, Au Bon Dieu demandez-les, Par le nom   d'Antoine.

    1: Les objets qu’on a perdus, par lui sont bientôt rendus; Tous les biens sont attendus du bon Saint Antoine.

    2: Louange en l’éternité, à la Sainte Trinité, qui nous montre sa bonté, par les mains d’Antoine.

     PRIÈRE POUR LA CANONISATION DU BX PÈRE FRÉDÉRIC : Dieu éternel et tout-puissant, tu as accordé au Bx Frédéric Janssoone, de suivre en Terre sainte les traces de ton Fils Jésus et d'y travailler pour la paix et  pour mieux faire connaître la vie de Jésus de Nazareth et de sa très sainte Mère. Donne à ce fils de saint François d'Assise d'être bientôt canonisé et de nous attirer tous vers ton Fils, Jésus, notre Seigneur. Amen.

                                                 Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père...

    AMEN

    --------------------

    --------------------

     

    « Renouveau charismatique : un cénacle à ciel ouvert à Rome - ZenitLe Pape reçoit les pasteurs évangéliques participant au Jubilé du Renouveau charismatique- RV »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Suzanne
    Mercredi 26 Avril 2017 à 21:38

    Saint-Antoine a exaucé presque instantanément mes prières quand je lui ai fait des demandes,  suscitant mon admiration et ma reconnaissance;  et je dois avouer que j'ai été bien surprise de son efficacité, au début.

    Je suis donc très heureuse de participer à cette neuvaine. Je ne me laisse pas heurter par sa couleur médiévale, au contraire, j'y retrouve une grande fraîcheur.

    Merci et union de prières.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :