• NEUVAINE À ST-ANTOINE - 7 de 9 - (30 mai 2017)

    INTRODUCTION 
     7è MARDI de ST-ANTOINE (30 MAI 2017) 

     

    Paix et Joie,NEUVAINE À ST-ANTOINE - 7 de 9 - (30 mai 2017)

     Bienvenue à ce 7è Mardi de saint Antoine. Nous venons une fois de plus à la rencontre de Dieu pour lui manifester notre confiance, notre amour et le remercier pour ce temps de grâce qu'Il nous accorde pendant cette Neuvaine. Il nous arrive parfois d'être dépassés par différents événements imprévus, incapables de trouver une solution, affectés par la maladie ou par d'autres épreuves.

     Rappelons-nous que Dieu habite en nous, il est toujours avec nous par sa lumière, par sa présence vivante dans sa Parole et dans son Eucharistie. Il est notre vie et notre force. 

     Dans la pièce jointe du 7è Mardi,  nous découvrirons Antoine et son véritable attachement à la sainte Eucharistie.

    "Je suis le pain, le pain de vie, qui vient à moi n'aura plus jamais faim, Je suis le pain le pain du ciel, qui croit en moi n'aura plus jamais soif." 

     Nous verrons dans le texte qui va suivre comment les actions de charité peuvent déclencher les miracles de Dieu. C'est dans la foi et la confiance que le Seigneur agit avec puissance par l'intercession de nos saints et saintes.

                                    "Demandez et vous recevrez, et croyez que vous l'avez reçu."

     LE PAIN DE SAINT ANTOINE…Cette dévotion, dont on peut rechercher la raison dans la grande charité de saint Antoine  envers les pauvres de Dieu, remonte aux premiers temps du culte envers ce saint personnage. Elle a eu son origine dans la résurrection prodigieuse d’un enfant de Padoue. Thomas, qui n'avait pas encore deux ans, était le fils d'excellents parents qui habitaient  tout près de la cathédrale de Lisbonne. Un jour, ayant été laissé seul à la maison, il commença à s'amuser près d'une grande cuve d'eau. Peut-être a-t-il vu le reflet de sa petite personne, car il essaya de grimper sur le bord du récipient, dans lequel il tomba la tête en bas et se noya. Lorsque la mère revint du marché, elle trouva son enfant qui ne donnait plus aucun signe de vie.

     Elle se mit à crier et à gémir si fort et de façon si désespérée, que les voisins et quelques religieux franciscains sont accourus en hâte sur le lieu de l'accident. Tous se pressèrent autour du petit Thomas et ils cherchèrent à le ramener à la vie. Tout fut inutile. Constatant que la mort s'était emparée de cet enfant, ils s'empressèrent de consoler la bonne maman et s’en retournèrent à leur besogne, bien peinés d'un cas si douloureux.

     La mère qui se voyait de plus en plus envahie par la douleur et le désespoir, fit un effort surhumain, se résigna avec foi et confiance et, espérant tout de l'intercession de saint Antoine, elle fit le voeu de distribuer aux pauvres de la paroisse autant de pain que le poids de l’enfant. Quelques heures s'étaient écoulées depuis cet accident lorsque tout à coup, pendant que la mère éplorée renouvelait son voeu avec plus de foi, l'enfant sursauta et cria:maman !...  Il était revenu à la vie. Alors,  la promesse de la mère exaucée fut maintenue et la dévotion à saint Antoine, avec ce moyen de charité envers les pauvres, commença à se propager un peu partout.

     Voici qu’en France, un autre incident malheureux a ouvert la porte à l’implantation de ce mode charitable. Madame Louise Bouffier, propriétaire d’un commerce populaire arriva un bon matin pour entrer dans son commerce, mais la serrure à code, ne put s’ouvrir. Elle fit appel à un serrurier qui arriva avec une centaine de clés, mais aucune d’elles n’a réussi à ouvrir cette porte. Il s’agissait maintenant d’enfoncer cette porte. L’homme retourna à son atelier chercher les outils nécessaires. Pendant ce temps, madame Bouffier pensa à saint Antoine et décida qu’elle donnerait une bonne quantité de pain en retour du miracle. Au retour de l’ouvrier, elle redemanda, avec les mêmes clés, de reprendre d’autres essais.

     Dès la première clef, la porte s’est largement ouverte à la satisfaction pleine et entière de la propriétaire. On apporta une statue de saint Antoine, on la déposa sur une table dans un coin de l’arrière-boutique et les priants promettaient du pain en retour des miracles qui se produisaient en très grand nombre. Ce coin est devenu un centre de prière très pieux et très efficace en surprises de Dieu. Les Actions de grâce s’y multipliaient.  

     Prions les uns pour les autres, en nous adressant à la Vierge Marie et au fidèle Antoine, serviteur du Seigneur. Qu'ils soutiennent notre foi dans notre marche vers le Royaume de Dieu. Gardons notre cœur dans la louange, l'espérance et la reconnaissance, dans notre désir de progresser dans la confiance et l'amour de Dieu.

     Prière : Viens, Esprit-Saint, viens par la puissante intercession du Coeur Immaculé de Marie, ton épouse très aimée. (3 fois) 

    Prenons un petit moment de silence pour accueillir en nous la sainte présence de Dieu.

     Lise et Gaétan ofs

      Suggestion:  Chant: Sur You Tube  "Voici le Corps et le Sang du Seigneur"    (4.17)

    Télécharger « 7e Mardi de.........doc »

    ----------------------

    Nos dossiers
    « Le voyage en Egypte, étape importante du dialogue interreligieux - ZenitHOMÉLIE - 4ÈME DIMANCHE DE PÂQUES (A) - 7 mai 2017 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :