• RENCONTRE

    – On parle fort à Taizé

    RENCONTRE  – On parle fort à Taizé

    Il se passe toujours quelque chose à la petite communauté oecuménique de Taizé (Saone-et-Loire). Du 22 au 25 septembre, c’est la rencontre des 31 commissions catholiques Justice et paix d’Europe qui s’y sont retrouvées pour leur assemblée générale et des ateliers de réflexion sur le thème : » Nos racines spirituelles et les fruits politiques ».

    Taizé Justice et paix.png

    Le cardinal Turkson, préfet du nouveau dicastère pour la promotion du développement humain intégral était présent les deux premiers jours de la rencontre, ainsi que la secrétaire national pour les relations internationales de l’église protestante unie de France Claire Sixte-Gateuille.

    Le rassemblement a permis de célébrer le mois de prière pour la Création, avec la présence de Cécilia Dall-Oglio qui est aussi responsable en Europe du réseau Global Catholic Climate Movement.

    Un geste de partage de sols issus de sites endommagés ou symboliques venus de toute l’Europe fut vécu pour témoigner de la mobilisation commune face aux défis sociaux et environnementaux.

    Du sol de Bonn (Allemagne) pour évoquer les négociations en cours pour le climat ; du sol du Portugal, des zones touchées par les incendies récents ; du sol luxembourgeois touché par les pratiques de l’agriculture industrielle ; du sol d’Albanie, d’une ancienne prison communiste. Mgr Jean Claude Hollerich, archevêque luxembourgeois et président de cette conférence européenne a rappelé l’engagement fort auquel appelle l’encyclique Laudato si

    Dieu de tout amour, nous te confions les victimes de la violence, de l’injustice et des catastrophes naturelles. Inspire nous pour agir pour alléger ces souffrances, en commençant par les personnes les plus proches de nous. Tu nous as demandé d’être des créateurs de justice et de paix parmi les êtres humains et de prendre soin de la Création. Tu entends le cri des très pauvres. Permets nous de nous rendre proches d’eux et d’espérer avec eux. Pour que nous devenions capable tous ensemble de chanter le nouveau chant de ton amour. » Prière de F. Aloïs de Taizé.

    DL

    A noter, Justice et paix Europe a apporté du sol extrait de la région de Bois Noir, dans l’Allier. Là une mine d’uranium était exploitée de 1954 à 1980, laissant un lac artificiel remplis d’1,3 millioins de tonnes de restes miniers et de produits chimiques.

    SOURCE https://ecologyandchurches.wordpress.com

    -------------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  • NATURE – Retrouver le désir profond

    2016 Humour Rogations et rotations

    Dans un article récent du journal La Croix, le philosophe Jean Claude Eslin (auteur du récent « Le christianisme au défi de la nature », partage son regard sur le défi écologique en cours. 

    Aujourd’hui, nous, chrétiens, concevons et aimons des hommes abstraits de leur environnement cosmique. C’est insuffisant. Nous devons repenser notre lien à la nature, entendue à la fois comme nature autour de nous, hors de nous et en nous. Aujourd’hui, le christianisme est obligé de redéfinir ce qu’est l’homme dans la nature, ce qu’il n’a jamais eu vraiment l’occasion de faire depuis ses origines. (…) 

    Les anciens se percevaient comme dans la nature et cherchaient des accommodements, des compromis, avec elle. On le voit chez les stoïciens, qui s’efforcent de vivre selon la nature. Le monde chrétien a vécu sur cet héritage de l’Antiquité jusqu’au XIIe siècle, sans grande originalité. Les moines du XIIesiècle, comme ceux de Cîteaux, reprenaient encore des expressions stoïciennes comme « Marche selon la nature ». Par la suite, le christianisme a perdu l’héritage antique. L’homme occidental, compris comme volonté, est devenu un être abstrait, dépouillé de la nature. Pourtant, Thomas a eu l’audace de construire une théologie à partir d’Aristote, c’est-à-dire à partir d’une philosophie naturaliste.

    Mais très vite, sa lecture a été biaisée par l’insistance sur la loi naturelle et la distinction entre naturel et surnaturel. On peut donc considérer que la théologie de la nature de Thomas d’Aquin n’a pas eu sa chance. Pour sortir du néothomisme, le concile Vatican II a renoncé à employer le mot de surnaturel. Il a bien senti la nécessité d’adopter un nouveau langage. Mais un concile ne peut qu’indiquer un changement de cap, un nouvel angle d’attaque. Il ne lui revient pas d’élaborer une pensée nouvelle. (…) 

    Paul affirme une solidarité profonde entre l’humain et le cosmique. Toute la pensée de Paul est une pensée de l’« avec » (sun) : cette préposition est caractéristique du langage de Paul. « Être avec », « agir avec » sont chez lui des expressions courantes. Cet avec implique une interaction du christianisme avec l’ensemble de la création et de la civilisation, un esprit d’équipe. Cet avec nous bouleverse, si nous éprouvons quotidiennement les effets et les conséquences du défaut de solidarité avec la terre. (…) 

    Il faut associer désir et limite, comme l’ont fait de manière très différente Augustin et Thomas d’Aquin. Chez eux, le désir a une place capitale. Si on est habité par cette philosophie du désir, la limite devient recevable. 

    DL

    Source : art. Élodie Maurot, le 21/07/2017 à 10h16

    source https://ecologyandchurches.wordpress.com

    -------------------- 

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  • Vatican : les fontaines fermées pour économiser l’eau

    À la lumière de Laudato Si’

    Fontaine place Saint-Pierre © Wikimedia Commons / Honza Groh

    Fontaine Place Saint-Pierre © Wikimedia Commons / Honza Groh

    La sécheresse qui affecte la ville de Rome et les alentours de la capitale a conduit le Saint-Siège à fermer toutes les fontaines : tant celles extérieures situées sur la place Saint-Pierre qu’intérieures, y compris dans les jardins du Vatican, indique Radio Vatican ce mardi 25 juillet 2017.

    Le gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican a pris ces mesures pour économiser l’eau, suivant l’enseignement du pape François dans l’encyclique Laudato Si’.

    Dans ce document, le pape met en garde contre  « l’habitude de gaspiller » l’eau qui a atteint « un niveau sans précédent », alors que « l’eau potable et propre, dit-il, est une question d’une importance primordiale, car elle est indispensable à la vie humaine et pour soutenir les écosystèmes terrestres et aquatiques ».

    Une situation critique en raison de la sécheresse s’est formée dans les dix régions de l’Italie. Les incendies continuent de ravager le sud du pays. La pénurie d’eau peut affecter les habitants de Rome : à cause de la chaleur et de l’absence de pluies pendant plus de deux mois les réserves d’eau douce sont épuisées.

    source ZENIT.org

    -----------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  • FRANCE – Label des champs

    BANNIERE SIGNATURE MAILCela fait quelques temps que cela mijotait. L’opération est donc désormais calée : la naissance du label « Eglises vertes » sera officiellement célébrée le 16 septembre 2017.

    Du coup, une première Journée nationale Eglise Verte sera proposée ce même jour, dans une démarche oecuménique, dix ans après le lancement du temps pour la Création à Sibiu (Roumanie).

    Affiche Eglise 1.png

    En cette occasion les Églises chrétiennes en France lanceront le Label Église Verte, outil national à destination des paroisses et communautés locales visant à favoriser leur conversion écologique. Cet outil est en cours de préparation depuis juin 2016 et est porté par la Conférence des Évêques de France, la Fédération Protestante de France et le Conseil des Églises Chrétiennes en France. Le CCFD-Terre solidaire, le Secours Catholique, le CERAS, A Rocha, et A.V.E.C. contribuent à sa  mise en place.

    Le label sera lancé lors d’une Journée nationale Eglise verte, le samedi 16 septembre à Paris. Les représentants des Eglises, paroisses, communautés locales y sont invités, ainsi que les représentants de mouvements chrétiens et les délégués diocésains à l’écologie intégrale.

    Cette journée permettra à chacun de :

    • relier engagement écologique et foi chrétienne grâce à une table-ronde oecuménique (F Euvé, MM Egger, M Kopp)
    • découvrir l’outil (testé mi 2017 auprès de 10 églises locales),
    • échanger en atelier avec des églises ayant entamé une démarche et visiter des expériences de terrain
    • rencontrer des délégués diocésains à l’écologie intégrale
    • découvrir des grands témoins d’églises européennes engagées de longue date

     

    Programme et inscription sur Egliseverte.org

    La journée est conçue dans une cohérence écoresponsable. Elle sera accueillie dans la chapelle du Luxembourg, Eglise protestante unie Pentemont-Luxembourg, 52 rue Madame – Paris 6ème. Ce lieu vivant et central et facile d’accès. Pensez à venir en transports en commun. Hébergement possible par le site http://www.ephatta.com

    source https://ecologyandchurches.wordpress.com

    ---------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  • ETATS-UNIS – Résister au nom de la miséricorde

    2017 Merci2EarthAlors que le nouveau président américain annonce vouloir mettre fin à la « guerre contre le charbon » en détricotant toutes les mesures de protection de l’environnement prises par son prédécesseur, des militants catholiques commencent à faire entendre leur voix. Un WE de mobilisation mondiale se prépare le 22 et 23 avril prochain

    « Concernant le soin de notre maison commune, nous vivons un moment critique de notre Histoire. » Ces mots sont ceux du pape François adressés au président Obama en septembre 2015, quelques mois avant la signature de l’accord de la COP21 à Paris.

    Cet appel semble très loin désormais dans l’administration américaine actuelle où les climato-sceptiques et les grands industriels des énergies fossiles donnent le ton désormais. Les chrétiens mobilisés par l’encyclique Laudato si sont donc appelés à manifester leur désaccord, par attention pour les plus pauvres et le devenir des équilibres de la planète.

    L’opération Mercy2Earth catalyse de nombreuses initiatives en cours. Marches, démarches, mobilisations, prières : toute opération appelant à la mobilisation pour le climat est bienvenue. Une dynamique qui s’appuie notamment sur le texte du pape François du 1er janvier 2016 appelant à la « miséricorde » pour notre maison commune.

    DL

    source https://ecologyandchurches.wordpress.com

    ---------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  • ETATS-UNIS – Dites moi si je me trump…

    ETATS-UNIS – Dites moi si je me trump… E&ELe journaliste américain fait le point, dans un article récent dans NCR, sur la mobilisation des chrétiens américains défenseurs de l’environnement face à leur nouveau président. En voici quelques éléments.

    Au cours d’un séminaire numérique, le 26 janvier dernier, organisé par le Catholic Climate Covenant, de nombreux responsables de mouvements ont évoqué les « jours sombres » qui attendent le pays. Dan Misleh, le directeur de l’Alliance catholique pour le climat, confirme que selon lui, le président Trump  » ne sera pas un ami de l’environnement. »

    Raison de plus pour continuer la mobilisation de la société civile pour mobiliser des fonds soutenant les pays pauvres impactés par le changement climatique, et pour sensibiliser d’autant plus l’opinion publique à tout niveaux, et notamment la conscience des chrétiens. Le président Trump veut redonner aux énergies fossiles américaines toute leur place dans l’économie du pays, à coup de dérégulations massives. La relance des pipeline Keystone XL et Dakota Access constituera sans aucun doute un test sur la résistance des populations locales et nationales envers ces projets dangereux. Les terres fédérales pourront aussi être remises en vente, l’agence pour la protection de l’environnement est directement menacée, les directives de limitation des émissions de méthane ou de contaminations des cours d’eau par les projets miniers de charbons sont remises en cause.

     Les climatologues américains craignent même pour leurs données, patiemment accumulées et qu’ils ont rapidement mis en sécurité. Reste à savoir si Trump ira jusqu’à sortir de l’accord de Paris (ou le videra simplement de son contenu côté américain) ? Dans les débats actuels, entendre Rick Perry, nommé secrétaire d’Etat à l’énergie, souligner fièrement que le Texas a réduit ses émissions de CO2 de 17 %, peut être un signe d’espoir. Un rapport récent confirme d’ailleurs que depuis 2000, 33 Etats fédéraux ont réduit leur émission de CO2 tout en augmentant leur activité économique, de 12 % en moyenne.

     Du côté chrétien, Christina DeConcini, directrice des affaires gouvernementales pour le  World Resources Institute, souligne que les Catholiques ont une carte à jouer, notamment du côté des Républicains. Elle prône des actions de lobbying très actif auprès des représentants politiques. Par exemple, pour défendre l’existence du fond international onusien pour l’adaptation des pays développés à la dérégulation climatique. D’ailleurs, la conférence épiscopale catholique est déjà mobilisée pour défendre les programmes sociaux, notamment dirigés vers les migrants et autres réfugiés, climatiques notamment.

     Trois noms de sénateurs républicains ont été cités dans cette perspective : Susan Collins de l’Etat du Maine; Lindsey Graham de la Caroline du Sud et Lisa Murkowski de l’Etat de l’Alaska. Tous trois ont déjà pris part à des actions en ce sens. Il s’agit aussi de cibler, pour d’autres, le Climate Solutions Caucus, un groupe d’action de la chambre des Représentants qui est bipartisan (10 Républicains, 10 Démocrates).

    Pour le Catholic Climate Covenant, la journée du 28 avril prochain, un jour avant la marche pour le climat à Washington, va être une date importante : à l’occasion des 100 premiers jours du nouveau président, l’Alliance va y intensifier ses actions militantes. Elle encourage aussi les Catholiques et autres chrétiens à se joindre massivement aux marches de ces journées.Reste une question de fond : comment parler de ces questions aux curés de la paroisse du coin ? Comment partager ce souci avec d’autres paroissiens ? Le climatoscepticisme des partisans de Trump est notoire et même la transition énergétique ne semble pas mobiliser dans ses rangs. Si seulement 5 % des catholiques américains s’engageaient activement dans le soin de la Création, cela pourrait, par exemple, multiplier par le nombre de membres américains de l’ONG du WWF. L’Alliance catholique pour le climat a aussi lancé l’initiative Alliance-Energies dans l’archidiocèse de Cincinnati et espère faire évoluer les pratiques aussi dans les 70 000 bâtiments de l’Eglise catholique américaine.

     « Au fur et à mesure que le pays va se polariser – et c’est ce qui va se passer, j’en ai bien peur – il nous reviendra de continuer à chercher le bien commun et de trouvent la terre commune », dit un participant. « Une partie de notre rôle, je pense, avec une communauté catholique qui représente près d’1,2 milliards de personnes à travers le monde, est d’avoir ces connexions globales. » DeConcini conclut : « Priez pour que les coeurs puissent s’adoucir et changer. Et alors des miracles pourront opérer. »

    Trad. et adaptation DL
    -----------------------

    1 commentaire
  • ACTUALITÉS

    Une usine de dessalement pour étancher la soif de Gaza


    par Terresainte.net  - janvier 2017

    © UNICEF SoP / Laila Barhoum

    La semaine dernière (fin janvier 2017), l'Union européenne et l'UNICEF ont inauguré la plus grande usine de dessalement d'eau de mer construite dans la bande de Gaza. 


     (Jérusalem/n.h.) – C’est la plus important usine de dessalement de l’eau à Gaza. Elle a été financée par l'Union européenne, dans le cadre d’un projet comprenant deux phases qui ont obtenu deux subventions pour un total de 10 millions d'euros. Cette usine a la capacité de produire quotidiennement 6 000 m3 d'eau potable pour subvenir aux besoins en eau potable de 75 000 Palestiniens du sud de la bande de Gaza – environ 35 000 personnes à Khan Younis et 40 000 à Rafah.

    L'Union européenne a déjà accordé un financement supplémentaire de 10 millions d'euros pour doubler la capacité de l'usine. Les travaux de cette deuxième phase viennent de commencer. Ils permettront à l'usine de produire chaque année 12 000 m3 d'eau potable, desservant au total environ 150 000 Palestiniens.

    « Il y a près de dix ans que Gaza est soumis à un blocus – une politique qui a touché tous les aspects de la vie locale. Nous sommes ici pour dire que Gaza sera toujours la priorité de notre agenda en Palestine », a déclaré M. Michael A Köhler, directeur de South Neighborhood à la Commission européenne, alors qu'il buvait son premier verre d'eau produit sur place.

    « Notre soutien couvre divers secteurs, allant de la fourniture d'eau potable à la gestion des déchets solides, du développement des entreprises et du renforcement de la société civile. Ces projets donnent de l'espoir au milieu d'une réalité très sombre qui doit prendre fin. Il est temps d'apporter une changement fondamental à la situation politique, économique et sécuritaire à Gaza », a-t-il ajouté.

    Le projet, qui a débuté il y a un peu plus de trois ans, a été mené en partenariat avec l'Autorité palestinienne de l'eau (PWA) et l'Utilité de l'eau des municipalités côtières de Gaza (CMWU).

    « L'achèvement de la première phase de l'usine est le témoignage de ce qui peut être réalisé à Gaza, et nous remercions profondément tous ceux qui ont contribué à rendre cela possible […]», a déclaré June Kunugi, représentante spéciale de l'UNICEF pour l'Etat de Palestine. « Cette usine permettra de répondre aux besoins urgents des enfants et des familles vulnérables et d'accroître leur accès à l'eau potable de manière durable. L'eau est la vie, et cette plante est un symbole d'espoir, de partenariat et de progrès à Gaza.»

    L'installation comprend des panneaux solaires, mais elle dépendra principalement de l'électricité. Le défi crucial pour assurer son plein fonctionnement sera la crise énergétique de l’enclave. Celle-ci a laissé les résidents de Gaza avec à peine quatre heures d'électricité par jour au cours des dernières semaines.

    « L'eau et l'assainissement sont des droits fondamentaux dont une grande partie de la population de près de deux millions de personnes ne peuvent pas jouir pleinement », a déclaré M. Robert Piper, Coordinateur des Nations Unies pour les activités d'aide humanitaire et de développement. « L'un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies réaffirme notre engagement à assurer l'accès à l'eau et à l'assainissement pour tous. La construction de cette usine fait partie de nos efforts pour trouver des solutions durables en matière d'eau et d'assainissement pour les Palestiniens à Gaza, qui est au cœur des programmes de développement de l'ONU dans les années à venir.»

    Les ressources en eau sont extrêmement rares dans la bande de Gaza; 95% de l'eau extraite de l'aquifère côtier est considérée comme impropre à la consommation humaine. Le dessalement de l'eau de mer est l'une des options stratégiques choisies par l'Autorité palestinienne de l'eau pour aider 2 millions de Palestiniens dans l'enclave côtière - dont un million d'enfants - à boire de l'eau potable.

     Le dessalement de l'eau de mer de la Méditerranée est essentiel pour limiter la surexploitation des eaux souterraines de l'aquifère côtier, pour prévenir une catastrophe écologique et pour amorcer le lent processus de restauration des aquifères.

    source http://www.terrasanta.net/

    ---------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     


    1 commentaire
  • NUCLEAIRE -Un appel prophétique

    b_1_q_0_p_0Un document de 290 pages. Le dernier texte des évêques du Japon sur le nucléaire civil est un ouvrage abordant les aspects techniques, éthiques et théologiques qui les poussent à demander urgemment la cessation de cette activité industrielle. Une posture prophétique !

     
    Le document qui s’intitule « Ce que nous avons appris depuis 5 ans. Pour l’abolition de l’énergie nucléaire. UN appel de l’Eglise catholique au Japon » est en cours de traduction anglaise a été préparé par un comité éditorial de la conférence des évêques du Japon (CBCJ), dirigé par le jésuite Ichiro Mitsunobu.
     
    Un document qui poursuit la déclaration étonnante des évêques faite le 8 novembre 2011 près de la cathédrale Motoderajoji de Sendai – dans ce diocèse très touché par les retombées-, six mois après les explosions à Fukushima, et qui manifestait un changement profond d’attitude face au nucléaire. Entre temps, l’encyclique Laudato si est aussi passée par là.
     
    L’ouvrage, en trois parties, aborde l’histoire nucléaire d’un pays si douloureusement marqué, en période de guerre et en période de paix, sans oublier les retombées des essais atomiques américains dans l’atoll de Bikini. Dans la deuxième partie, les aspects scientifiques et techniques sont abordés avant d’entrer dans une étude importante, à partir de la doctrine sociale de l’Eglise. Un livre qui appelle à la solidarité entre les Eglises et les religions pour demander l’abolition des centrales nucléaires dans le monde. Les évêques du Japon contestent ainsi les choix industriels japonais qui relancent au contraire la filière et viennent d’annoncer des accords signés avec l’Inde pour le développement de projets de technologie japonaise.

    Quelques citations

     « Après un accident nucléaire sérieux, les vies de centaines de milliers de personnes, dans la zone immédiate, sont radicalement perturbées et les dégâts environnementaux résultants des radiations s’étendent bien au-delà, dans le temps et dans l’espace ».

    « Compte tenu de notre responsabilité de protéger la vie et la nature, et de transmettre un environnement sain et sûr à la postérité, nous ne devons pas surestimer les capacités de la technologie, ni croire dans des « mythes de sécurité »

    « Ce que le Japon a éprouvé depuis cinq ans et demi avec le désastre de Fukushima nous convainc que nous devons informer le monde des dangers de l’énergie nucléaire et que nous devons appeler à son abolition. »

    source https://ecologyandchurches.wordpress.com

    ---------------------------------

    Les nouveautés - OFS-Sherb

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique